Référendum écossais : les « peoples » s’affrontent

A LA UNE

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent...

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

24/07/2014 – 07H00 Glasgow (Breizh-info.com) – Mister « Bond », « James Bond », vit aux Bahamas. Davantage de soleil qu’en Ecosse et moins de charges fiscales …qu’importe, Sean Connery, fervent nationaliste écossais, (il porte même un tatouage « scotland forever ») participe à toutes les campagnes électorales du SNP.
Il revient au pays pour l’occasion. Le plus célèbre des « James Bond » se prépare donc à repartir en campagne puisque le jeudi 18 septembre aura lieu le référendum sur l’indépendance de la nation écossaise.
Il parait que Sean Connery a promis de retourner vivre dans son pays natal dès que ce dernier deviendrait indépendant.

Les « peoples » écossais sont partagés. Pour l’indépendance, on trouve Sean Connery, évidemment, mais également la chanteuse Annie Lennox (ex-Eurythmics), l’acteur Brian Cox, le comique Frankie Boyle …
Dans le camp opposé se trouvent la chanteuse Susan Boyle, l’électeur David Tennant, l’ancien entraîneur de Manchester United Alex Ferguson.
L’acteur Mike Myers, qui a donné sa voix et l’accent écossais à l’ogre du dessin animé Shrek, s’est prononcé en faveur du maintien de l’Ecosse au sein du Royaume-Uni.

Même l’inaccessible David Bowie est descendu dans l’arène, en faisant lire un message – « l’Ecosse, restez avec nous » – en février, lors des Brit Awards, déclenchant une tempête sur les réseaux sociaux.

Depuis quelques mois, les Ecossais ne parlent que du référendum. Des débats publics très suivis sont organisés partout à travers la nation. Dans un pays où l’abstention est d’habitude très forte, le taux de participation s’annonce au dessus de 80%.

Les « peoples » participent également au financement de la campagne électorale. L’auteur de Harry Potter, J.K. Rowling, a choisi le camp du « non » et verse un chèque d’1 million de livres en soutien à la campagne.
Cela représente 40% de l’ensemble des donations reçues par son camp.
En face, les nationalistes, moins riches, sont encore plus dépendants de leurs principaux donateurs : Chris et Colin Weir, richissimes gagnants du Loto, ont versé eux aussi un million de livres soit …86% des dons reçus par les indépendantistes.
Quant à Sean Connery, il n’a pas le droit de verser de l’argent car les donations venant de l’étranger sont interdites.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Confinement. Les habitants de Brest, Morlaix et Carhaix invités à répondre à une étude sur leur consommation d’alcool

Dans le cadre du Dry January, opération commerciale américaine (mais aussi sanitaire) placée sous le signe du sans alcool...

Immobilier. Des Parisiens toujours plus nombreux à vouloir acheter en Bretagne

La Bretagne est de plus en plus prisée par les Parisiens voulant y acquérir un bien immobilier. Une tendance...

1 COMMENTAIRE

  1. Devant les dérives des grandes métropoles mondiales (Londres, Paris, …) qui ne représentent plus guère les territoires sur lesquels elles sont implantées, les écossais pour avoir une chance de conserver leur culture auraient intérêt à voter pour leur indépendance. Quitte a conserver un partenariat étroit avec l’angleterre pour ne pas pas tout raser d’un seul coup.

Comments are closed.