rouge_hermine

25/07/2014 – 07H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Depuis mercredi soir, un clip musical circule sur les réseaux sociaux : intitulé « la rouge hermine » et réalisé par « mort aux cons productions », la chanson est chantée par une jeune femme qui reprend l’air de la traditionnelle Blanche hermine en modifiant complètement les paroles.
Et on peut dire qu’elle n’y va pas par quatre chemins, puisque le refrain est tout simplement :

« Non je n’ai pas de mots
Pour les gauchos bretons
Peut-être qu’ils sont schyzo
Ou bien ils sont trop cons…  »

Durant la chanson, le chanteur Gilles Servat en prend pour son grade, qualifié de « barde régional criant comme un putois », référence notamment à sa propre relecture de la Blanche hermine orientée contre l’extrême droite.

Et la chanteuse de continuer en s’attaquant à la naiveté supposée d’une partie des Bretons notamment face à l’immigration :

« On leur a pris leur langue
Et toute leurs traditions
Mais ils en redemandent
En terme d’humiliation
Que les Dieux de l’Afrique
Ils débarquent en Armor
Pour sauver la celtique
Ce vieux sang qui se meurt »

Avant de dénoncer la religiosité de la nourriture et de s’en prendre de nouveau à Gilles Servat

« le pur cochon halal, ou l’saucisson casher
Les cathos en avalent
De Rennes jusqu’à Quimper »

« à la fête de l’Huma
on tuera le mouton
Et Servat il chantera
Le Coran en Breton »

Véritable chanson pamphlet contre la mondialisation, contre l’immigration et l’islamisation supposée de la Bretagne, impossible néanmoins de savoir qui la chante ni de contacter la réalisation, puisqu’aucun contact ni aucun lien ne le permet.

Volonté d’anonymat assumée ? Crainte d’une censure ou même de poursuites judiciaires ? Concernant la censure, la vidéo a été retirée après moins de 24h sur Dailymotion.

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle chanson « militante » ne devrait pas faire plaisir à Gilles Servat et à la gauche bretonne, ni d’ailleurs aux puristes de « la Blanche hermine » qui n’avaient pas non plus apprécié que Gilles Servat – certes compositeur et auteur de la chanson originale –  s’en serve à des fins politiques dans une autre version contre le Front National.

La rouge hermine from Productions MAC on Vimeo.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

24 Commentaires

  1. Ouais bof…Ni les gauchistes immigrationnistes, ni le Front National jacobin ne devraient avoir le droit au pupitre en Bretagne.

    • De quoi ? D’accord pour les gauchistes immigrationnistes qui se comportent en collabos… Mais JM. Le Pen est bienvenu chez lui en Bretagne ! Vous ne pouvez ignorer qu’il est originaire de La Trinité ! Qu’il a été pupille de la nation à 16 ans, le chalutier de son père Jean ayant sauté sur une mine allemande ! Il a voulu s’engager dans les FFI à 16 ans pour combattre ( déjà ! ^^ ) l’occupant… Mais le colonel de la Vaissière le refuse à cause de son jeune âge.
      Je pense donc que cet homme là à  » Voix au chapitre  » en Armor ( et non pas  » droit au pupitre  » comme vous l’écrivez ^^ ) Lui ou Marine !

      • sauf que JMLP même breton de naissance à fait sa carrière politique à Paris , Brussel et Marseille
        Il à toujours fait des scores moyen voire minable en bretagne, du fait du jacobinisme viscerale de la famille Lepen, les patries chaenelles chère à Yann fouérré, ne les interresse pas.

        chez moi en Bourgogne, combien de fois le FN local est parti en guerre contre la presence des drapeaux bourguignons dans certaines entreprises, collectivités etc…seul le tricolore n’ayant d’interets à leurs yeux

  2. « ni d’ailleurs aux puristes de « la blanche hermine », chant traditionnel Breton par excellence, qui n’avaient pas non plus apprécié que Gilles Servat s’en serve à des fins politiques »

    C’est quand même lui qui l’a composée…

  3. J’ai écouté la Rouge Hermine. Voici ce que j’ai à dire:
    1 Cette jeune femme chante très bien. C’est même dommage qu’on ne sache pas qui elle est. Il est vrai que rester dans l’anonymat lui évitera de se faire insulter dans des chansons, contrairement à ceux qui, comme moi, ne se cachent pas pour dire ce qu’ils pensent.
    2 Il est quand même paradoxal, pour me critiquer, de prendre la musique de La Blanche Hermine, dont je suis l’auteur. Car contrairement à ce que vous dites, cette chanson n’est pas traditionnelle. Je l’ai déposée en 1971 et elle est éditée par Warner Chappell. Or, c’est la loi en France, on ne peut pas utiliser la musique d’un compositeur sans son autorisation. La loi a été appliquée. Qu’ils inventent une musique pour leurs paroles!
    3 Il est encore plus paradoxal de voir dans ce que je fais la mort pour la culture bretonne et en même temps se réclamer du Front National. Il me semble que Marion Le Pen est contre les prénoms bretons, non?
    4 Je suis surpris par le nom de la production. Auraient-ils des tendances suicidaires?

    • Gilles,

      Sympa ton commentaire.

      Pour ma part je prends cette chanson pour ce qu’elle me semble:
      une manière de se défoule facilement en utilisant des idées fixes.Rien ne tient debout dans les paroles. Et c’est tellement plus facile d’écrire des mots sur les chansons des autres. Comme faire du vélo avec des petites roues.

      Et puis tu as dû connaitre « La voila la blanche bibinne, vive le verre le tirebouchon….etc.

      PS:c’est vrai qu’elle chante bien, dommage qu’elle a du mal a trouver son répertoire!!!!!

      Bon courage, bonne continuation,
      et surtout,
      fais nous savoir tes prochains concerts.Il y a tellement de chanson qu’on aimerait ré-entendre….et peut être découvreir

    • Demat Monsieur Servat et à tous,

      Je rejoins le début du commentaire de Rmorlaix, sympa votre commentaire et respectueux, pour la suite …

      1/ suis d’accord et pour savoir qui c’est : https://vimeo.com/101896727
      2/ déjà pas facile de gagner sa croûte, sur le plan juridique vous avez raison, mais cela me rappelle une reprise de Parabellum d’une chanson de Jacques Brel (le port d’Amsterdam). Elles n’ont pas dû oser demander, vous êtes un grand artiste.
      3/ à travers la lecture de différents commentaires sur plusieurs forums, il est difficile de vous reprocher vos convictions, vous étiez bien à Carhaix pour les Bonnets rouges, j’ai chanté dans le public pendant que vous étiez sur scène. Par contre, à Quimper, je cherche encore ce monde culturel qui revendique la Bretagne, mais ce n’était pas du folklore ce jour-là, juste une communion humaine contre la misère que l’on promet à nos enfants (et le désespoir maintenant).
      4/ côté provoc de la jeunesse, un peu comme en 1971 ?

      Pour compléter, je ne pense plus que la question est la Bretagne ou la France, la Bretagne et la France, mais plutôt quelles sont les valeurs que nous partageons, que voulons nous transmettre à nos enfants, la misère ou un avenir, une terre et des racines … ou autant prendre une pilule pour manger, au moins l’uniformisation des goûts et des couleurs sera atteinte. Ce qui n’interdis pas de se souvenir de certains écriteaux …

      Et là cela va déplaire, mais ces valeurs sont partageables et partagées, ce qui explique pourquoi aujourd’hui 40% des sympathisants bonnets rouges sont FN dans leurs votes, voir leur engagement militant. Ce que nous voulons tous, c’est offrir un avenir, pas la misère à nos enfants, c’est ainsi que je prends le sens de La rouge hermine avec tout son contenu de colère et de frustration, et honnêtement, belle culture générale derrière les mots, où les citations fleurissent.

      Pour l’histoire :
      1/ le point d’origine : https://www.youtube.com/watch?v=fBS8zU0ZEnI
      2/ la vidéo ci-dessus
      3/ une réponse des mêmes amusante : https://vimeo.com/101798990
      4/ ces demoiselles : https://vimeo.com/101896727

      et comme mon répertoire ne se résume pas au votre (de qualité), voici une chanson de Yannick Noah que les Brigandes pourraient chanter en changeant  » arbres  » par  » armes « , le tout est en phase avec l’état d’esprit d’aujourd’hui : https://www.youtube.com/watch?v=U8DD1c24bwk

      La France est forte quand ses régions sont fortes (pas de moi).

      Fabien Pedezert
      Responsable FN de Saint-Malo
      et un fils d’Euskadi et d’Arduina, comme quoi en quittant la pensée unique, on peut construire ensemble.

    • En admettant que vous soyez l’auteur de cette chanson :

      1/Nous serons d’accord pour admettre que cette femme chante bien.
      Il est vrai que grâce à vous, la mondialisation à fait son oeuvre. Donc, au cas, ou vous auriez du mal à le percevoir, l’ouvrir en 71 était si simple quand 2014, le moindre avis contraire est qualifié de raciste, pour ne pas dire de nazi.

      Cette femme doit surement bosser chaque jour aujourd’hui quand vous défendiez, à l’époque, une pseudo menace. Alors c’est certain, il est facile pour elle de souhaiter l’anonymat non ?

      2/Donc elle a raison. Vous vous réfugiez derrière l’état français quand cela vous arrange. Pour ne pas voir l’état du pays aujourd’hui. Parler de tradition mais uniquement monétaire vous va si bien. Parler de liberté sous couvert de droit d’auteur… Bravo le poète libre !

      3/Je vous invite à voir ce que devient la « France » au delà de votre nombril. Viendez dans le 93, le mien.
      Mais puisque vous vivez sur vos acquis, laissez donc le peuple, dont vous vous dites si proche, vous laisser jouir depuis 71 (quelle esprit d’ouverture) entrevoir dans votre propre salon, ce que VOUS tentez d’imposer au reste de la population nationale sous couvert de bons sentiments.

    • Quelle classe!
      Quelle art de vivre!
      C’est comme ça que vous parler des femmes que vous connaissez même pas?
      Si vous n’avez pas pu entendre les paroles, cest peut être dû à vos pratiques perverses, non?
      On dit aux peitis que cela rend sourd …………et CON!

  4. La Blanche Hermine n’est pas, malgré ce qu’on pourrait croire, un chant traditionnel. Elle a été écrite et composée par Servat dans les années 70…

  5. Il est bien triste de craindre des trop sûres poursuites en FRANCE de dire haut et fort ce qu’une majorité ne peuvent plus aujourd’hui que penser , sous peine des foudres d’une Justice partiale. Pourtant certains chanteurs chantent aujourd’hui leur haine en toute quiétude dans l’hexagone .Deux poids ,deux mesures, est- ce bien équitable tout cela ,est- ce là vraiment LA JUSTICE ???
    BRAVO BRAVO pour la chanson et permettre ainsi a notre blanche hermine de redresser enfin la tête.

  6. Oui, cette chanteuse chante bien la Rouge Hermine qui n’est rien qu’un pastiche, mais on découvrira son répertoire ultérieurement. Les ch, elle sait composer des chansons originales, paroles et musique. Vous en aurez des dizaines, patience.
    Pour votre information, un commentaire s’impose :
    Gilles a commis un délit grave envers la confrérie des bardes et troubadours en contestant à une partie du peuple d’écouter la Blanche Hermine. Ce peuple serait fasciste, conduit par un furher, ce qui est terrifiant. La musique et la poésie appartiennent au peuple qu’il soit bleu, blanc ou rouge, voilà la leçon.
    La réponse chantée devrait paraître aujourd’hui sur le youyoutube sans que Gilles puisse la censurer. Et en tout cas si c’est de l’argent qu’il veut, on peut lui payer ses droits d’hauteur. Mais il est pas comme ça.

  7. La chanteuse de ce qui n’est qu’un pastiche sait faire des chansons qu’on découvrira dans un second temps.
    Sa réponse chantée sera diffusée, sans censure cette fois, sur le youyoutube, et pas plus tard que ce soir, avec un clip qu’elle est occupée à terminer avec son groupe de copines.
    faut rigoler, faut rigoler avant que l’enfer nous tombe sur la Breizh.

  8. Des « puristes de la Blanche Hermine »? Qui ne seraient pas content de ce que je fais avec la chanson que j’ai écrite? Ça c’est la meilleure! C’est qui ces « puristes »? Des gens qui la chantent parce qu’elle est blanche? Je leur ai déjà dit qu’elle a aussi la queue noire. Quant au Coran, je n’ai pas l’intention de le chanter, ni en breton ni en quoi que ce soit. De même que la bible, d’ailleurs. Chacun croit ce qu’il veut, et même, souvent, ce qu’il peut car il n’a pas de choix. Il ne faut pas confondre croyance et pensée. Si les croyants réfléchissaient, il y aurait moins de guerres. En ce moment, c’est entre les Chiites et les Sunnites, mais on a connu ça aussi. La Saint Barthélémy c’était tout aussi atroce. Donc, contrairement à ce qu’affirme la chanteuse de mort aux cons productions, je n’ai aucunement l’intention de subir quoi que ce soit de la part
    des intégristes religieux. Et je pense avoir assez défendu la culture bretonne face à certains qui, en France, voulaient la faire disparaître, pour qu’on ne vienne pas dire que je ne la défendrais pas contre
    d’autres, d’où qu’ils viennent.
    « Défense de cracher par terre et de parler breton ». Cet écriteau figurait dans les lieux publics en Bretagne. L’état français en punissant ceux qui parlaient breton à l’école avait semé la honte dans le cœur des Bretons. Ces hontes ont disparu et la culture bretonne méprisée est devenue une image de marque. Mais je vois que certains aimeraient bien que revienne le mépris, que la culture bretonne disparaisse et que, bien embrigadés sous le drapeau du FN, les ex-Bretons deviennent des défenseurs de la pureté française. Pureté intégriste? Pureté de « puristes »?

    • Gilles, s’il te plait, arrête de boire.
      Laisse aux Français et aux Bretons la liberté de chanter ce qu’ils veulent et comme ils veulent.
      La culture bretonne ne t’appartient pas et tu ne la défends d’ailleurs aucunement, surtout dans tes propos anti-chrétiens, où l’ignorance historique (comparer l’islamisme avec la St Barthélémy est un anachronisme et une inanité déplorable, faut retourner à l’école mon gars!) le dispute au mépris de la liberté.
      Nous aimons la Bretagne comme la France.
      Parce que nous aimons notre culture et notre peuple.
      Pas comme les lâches qui traitent d’intégristes ceux qui se battent pour défendre la France.
      Allez, je vais me remettre un petit peu de Rouge Hermine à fond les décibels….

  9. Cette chanson est lamentable et antibretonne. Les Bretons qui l’aiment sont des traîtres. Je préfère Gilles Servat, et de loin, malgré son gauchisme ou son anticléricalisme. Il y a des gens bien plus bretons que lui qui tient son gauchisme et son anticléricalisme de son éducation on ne peut plus française mais sa « Blanche hermine » reste un bijou.

Comments are closed.