Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

G. Bouchet (FN) : “Ne pas livrer les Mistral à la Russie sera une catastrophe pour Saint-Nazaire”

22/08/2014 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) – Lors du rassemblement pro-Donbass à Paris le 15 août, il y a eu un invité d’honneur pour le moins inattendu. Le conseiller municipal FN de Saint-Nazaire Gauthier Bouchet est venu expliquer aux manifestants – entre 100 et 150 rassemblés sur la place où Saint-Michel terrasse le dragon – que si la France cède aux pressions de l’OTAN, de l’UE et des Etats-Unis et rompt le contrat de livraison des deux BPC Mistral à la Russie, les conséquences seront terribles tant pour le port breton que l’économie militaire française en général. Il s’est aussi élevé avec force contre « ce sentiment de russophobie » qui gagne les « élites tant nationales que locales » réticentes à exécuter le contrat des Mistral jusqu’au bout.

Actuellement, à Saint-Nazaire, 800 ouvriers et plusieurs milliers de sous-traitants travaillent à la construction du second BPC. Le premier est fini et 400 marins russes – pour lesquels il n’y a toujours pas eu d’accueil officiel – sont en train d’apprendre à s’en servir. Ils le ramèneront à Saint-Pétersbourg en octobre. Rappelons que les BPC sont parmi les moins chers et les plus polyvalents bâtiments que fabrique actuellement la France : ils permettent d’embarquer de nombreux soldats, des blindés, mais aussi des hélicoptères ou des avions. Le montant du contrat avec la Russie s’élève à plus de 1.2 milliards d’euros et la France devrait payer plusieurs centaines de millions d’euros d’indemnités si elle venait à rompre le contrat.

Pour notre micro, il a détaillé plus longuement son attachement à la nature « industrielle et bretonne » de Saint-Nazaire, digne représentante de « ces villes ouvrières que la gauche ne veut plus voir car elle ne parle plus qu’aux bobos ».  Gauthier Bouchet n’est manifestement pas un frontiste lambda – comme on peut s’en apercevoir en lisant sa biographie très fournie sur Metapedia – et qu’avec Jean-Claude Blanchard, il est à l’origine d’un tournant idéologique majeur du FN sur Saint-Nazaire : jusqu’alors attaché aux thèmes nationaux, le parti de la flamme prend une couleur plus locale, se fait défenseur de l’industrie et de la Navale, plus protectionniste et n’hésite pas à reprendre à son avantage les socialistes qui furent dans le passé des figures de la ville, dont l’ancien maire SFIO François Blancho.

Critique envers ceux qui voudraient « faire construire à Saint-Nazaire des éoliennes, de la plaisance », il estime que « Saint-Nazaire est là pour construire des bateaux, militaires ou non ». C’est selon lui l’ADN de la ville, premier port et quatrième ville de Bretagne. Une ville à laquelle il a rendu hommage devant la foule : « une ville qui sait ce que vaut le travail, qui sait ce qu’est l’industrie, qui sait ce qu’est le labeur et l’épargne, qui a connu les guerres, qui a connu les bombes, cette ville, c’est Saint-Nazaire ». Une allusion au sort des cités  du Donbass bombardées par l’armée ukrainienne que les manifestants auront reçu cinq sur cinq.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “G. Bouchet (FN) : “Ne pas livrer les Mistral à la Russie sera une catastrophe pour Saint-Nazaire””

  1. […] livrer les Mistral à la Russie sera une catastrophe pour Saint-Nazaire »« , article de Breizh-info du vendredi 22 août […]

  2. […] article G. Bouchet (FN) : « Ne pas livrer les Mistral à la Russie sera une catastrophe pour Saint-Nazaire… est apparu en premier sur […]

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Rugby, Sport

Rugby, Champions Cup et Challenge cup. Le Leinster et le Stade Toulousain marchent sur l’eau

International

Guerre ethnique et religieuse entre gangs dans les prisons les plus dures du Royaume-Uni

A La Une, International

« Nous devons trouver une solution qui tienne compte des agriculteurs » : Entretien avec Ryszard Czarnecki, député européen

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 15 Avril c’est la Sainte Yuveot

International

Allemagne, asile psychiatrique. Le Parlement vote en faveur de la loi sur le changement de sexe à l’état civil dès 14 ans, sur simple déclaration et sans avis médical

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

Dionis Cenusa : « La capacité de l’Ukraine à se défendre ne permet pas à la Russie de s’approcher d’Odessa et d’atteindre la Transnistrie »

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine

Les œufs de Fabergé : une histoire d’amour pour Pâques

Découvrir l'article

A La Une, International

La guerre en Ukraine, la douloureuse naissance d’un monde nouveau. Un Général français s’exprime

Découvrir l'article

Sociétal

Russie/Otan : la guerre des trolls de l’information – Le Nouvel I-Média

Découvrir l'article

Sociétal

Guerre en Ukraine 2 ans de traitement médiatique

Découvrir l'article

International

Eric Dénécé : « Les Français sont victimes de la propagande ukrainienne » [Interview]

Découvrir l'article

International

La Russie dresse son bilan diplomatique pour l’année 2023 et évoque les perspectives en 2024

Découvrir l'article

International

L’Inde et la Russie signent un accord pour de nouvelles unités de production d’énergie nucléaire

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

L’Allemagne nationale-socialiste et l’Ukraine. Retour en bibliothèque (2)

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration extra-européenne. La Finlande ferme une partie de sa frontière avec la Russie après une hausse des arrivées de clandestins

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky