Carhaix, tête de pont de la Chine en Bretagne

A LA UNE

09/10/2014 – 08H00 Carhaix (Breizh-info.com) – Dimanche 28 septembre, Christian Troadec (divers gauche), maire de Carhaix et leader des Bonnets rouges , recevait une claque aux élections sénatoriales. Lundi 29 septembre, le même Troadec recevait Xu Xilih, ministre conseiller économique et commercial à l’ambassade de Chine, et Wu Shaohua, président de Exion Bank of China en France.

La future usine de lait infantile de Carhaix – ouverture dans un an – et ses 100 millions d’investissements ne sont qu’un début. La Chine est bien décidée à parier à grands coups de millions d’euros sur l’agroalimentaire breton.
C’est ainsi que la délégation chinoise s’est rendue à l’abattoir de volailles de Pénalan, à Maël-Carhaux, usine à l’arrêt depuis six mois après une liquidation judiciaire.

Wu Shaohua a expliqué qu’il souhaitait sélectionner plusieurs projets d’investissements avant la fin de l’année. Il a aussi annoncé qu’une équipe de Exim Bank of China allait revenir à Carhaix en octobre et qu’il souhaitait même y installer des bureaux. « Nous ne venons pas pour un ou deux projets mais pour investir sur le long terme. »

C’est la meilleure réponse que pouvait apporter Christian Troadec à Michel Canévet (UDI) : l’emploi. Maire de Plonéour-Lanvern, conseiller général de Plogastel Saint-Germain, président de la communauté de communes du Haut pays bigouden, il est sénateur depuis le dernier dimanche de septembre. « Plutôt bon gestionnaire », « homme de dossier », paraît-il, mais d’abord cumulard patenté.

Immédiatement après son élection, il faisait le malin en taclant le battu du jour : « il ne suffit pas d’être seulement dans la contestation. Faut aussi être une force de proposition ». Eh bien, Troadec ne se contente pas d’oeuvrer dans la « proposition », il fait beaucoup dans l’action. Car c’est bien grâce à lui que les travailleurs bretons trouveront du travail grâce aux investissements chinois en Bretagne centrale.

Qui dit mieux que Troadec en la matière ? Qu’en pense « l’homme de dossier » ? On peut rappeler au passage que Christian Troadec n’est pas seulement entrepreneur politique, c’est un entrepreneur tout court. Carhaix lui doit en particulier le festival des Vieilles charrues, la création d’un hebdomadaire et le développement d’une marque de bières. Ça vaut « une vie de politicien », titre utilisé par un quotidien régional à propos de Canévet.

Bernard Morvan

 Photo : Terres agricoles de Bretagne
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

Articles liés