Jean Keppi, une histoire de l’autonomisme alsacien

A LA UNE

Figure emblématique de l’autonomisme alsacien, Jean Keppi engagea toute sa vie au service du peuple d’Alsace et lutta pour lui obtenir un statut d’autonomie. Ses convictions politiques lui valurent maintes tracasseries avec la police et la justice françaises. Livré par les Français aux Allemands en 1940, il contacte l’opposition allemande anti-nazie dès 1942 et participe à l’opération Walkyrie dont le but était d’assassiner Hitler et de renverser le régime nazi. Il pensait, comme Joseph Rossé, qu’une fois le régime nazi vaincu, l’Alsace libérée pourrait négocier un statut spécial avec une France d’après-guerre affaiblie moralement par la collaboration de Vichy. Antimilitariste, opposé aux Etats-nations fauteurs de guerres, il milita aux côtés de son ami Robert Schuman pour la construction d’une Europe fédérale. A travers son combat, c’est aussi celui de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux guerres contre l’oppression, l’injustice et l’arbitraire de Paris qui est raconté ici.

Bernard Wittmann est un historien spécialiste de l’Alsace. Il a publié de nombreux articles sur l’Alsace et des ouvrages sur la question alsacienne comme « l’Alsace demain, plaidoyer pour un statut d’autonomie », ou encore une « Alsace/Tyrol, histoires croisées » 

L’ouvrage retrace bien le parcours de Jean Keppi, personnage aujourd’hui méconnu y compris des alsaciens – alors que ce dernier a pourtant été un des acteurs clés de l’autonomisme alsacien durant la première moitié du 20ème siècle. Il initie également le lecteur à l’histoire du mouvement alsacien au 20ème siècle, une histoire peu connue et pour laquelle de nombreux parallèles existent avec la cause bretonne dans les mêmes années.
Jean Keppi pourrait ainsi être comparé à un Yann Fouéré, tant il fût important au sein du corps politique alsacien mais également au sein des relations alsaco-allemandes. Il a ainsi durant toute son existence tenté, aussi bien côté allemand que côté français après la guerre, d’obtenir – en vain – l’autonomie alsacienne.
Bien fourni et documenté, illustrations et notes à la clés, le livre de M. Wittmann devrait trouver sa place dans de nombreux foyers alsaciens et dans les bibliothèques des défenseurs de l’Europe des peuples et des régions.

A commander sur le site des éditions Yoran Embanner, un éditeur breton au service des peuples sans Etat d’Europe.

Jean Keppi, une histoire de l’autonomisme alsacien, Yoran Embanner, 28€.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pajenn gentañ « L’Avenir » e waloneg da geñver gouelioù ar Waloni

Pegoulz e vo graet kement-all evit hor yezhoù eta ? E Beljia eo L'Avenir ur gazetenn pemdeziek anavezet mat. Nav...

Brest. Disparition en mer d’un plongeur démineur du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique

Le vendredi 17 septembre 2021, à 13h12, une équipe de plongeurs démineurs du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés