Transports : une barrière saute entre Bretagne et Pays de la Loire

A LA UNE

08/11/2014 ‑ 09H00 Rennes (Breizh-info.com) – La réforme régionale a parfois du bon : au milieu d’énormes sacs de noeuds que sont la réforme en elle même, la réunification ou le nombre de places chaudes à se partager avant et après réforme, quelques bonnes idées émergent tout de même. Ainsi, la région Centre assume maintenant très clairement le Val de Loire comme le coeur de son identité. Et les régions Bretagne et Pays de Loire ont décidé d’harmoniser leurs réductions ferroviaires.

Jusqu’alors les cartes de réduction régionales des Pays de Loire (Tiva) ne marchaient pas en Bretagne et inversement les cartes de la région adminisrative Bretagne (Pelmël) ne fonctionnaient pas en Pays de Loire. Très pratique quand on fait au quotidien la liaison Rennes-Nantes ou Laval-Rennes, ce qui est le lot de nombreux élèves du secondaire des deux régions. Il y avait tout de même quelques exceptions : les  Pays de Loire finançaient la réciprocité partielle de la carte Tiva – en faisant un maximum leur publicité à ce sujet – et les jeunes issus de toutes les villes des Pays de Loire pouvaient avoir des aller-retour à prix cassé pour plusieurs festivals bretons.

Le renouvellement de la convention de réciprocité tarifaire entre les deux régions a permis d’arriver à une réciprocité totale des tarifs et des réductions en Bretagne et Pays de Loire. Ce qui est valable pour les cartes de réduction jeunes mais aussi pour toutes les autres cartes éditées par les deux régions. La FNAUT a salué cette évolution tout en s’inquiétant du manque de trains, surtout sur les liaisons Rennes-Redon-Nantes qui sont surchargées.

Il est difficile de dire s’il s’agit d’un pas vers la réunification bretonne ou d’une avancée vers l’union des deux régions dans un grand ensemble « ouestien« . Probablement un peu des deux. Le passage du transport routier dans l’escarcelle des régions d’ici 2017 devrait lui aussi permettre l’unification des tarifs et l’amélioration de liaisons transversales dans les départements et inter-régionales qui pour l’heure laissent clairement à désirer, notamment entre l’Ile-et-Vilaine et la Loire-Atlantique, ou entre l’Anjou, le Maine et le pays de Rennes. Selon les décisions qui seront alors prises, les Bretons sauront si nos décideurs ont l’intention de les fondre dans un Grand Ouest ou au contraire les réunir comme les cinq doigts de la main.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés