Trégueux (22). «Ils laissent en liberté un assassin en puissance» [MAJ 14/11/14]

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

MAJ DU 14 NOVEMBRE 2014 : selon nos informations, l’homme de 29 ans serait toujours entre la vie et la mort dans un état stationnaire. Des policiers proches du dossier nous ont affirmé que la victime garderait de toute façon des séquelles à vie en cas de guérison.
Contrairement à ce que nous avions indiquée précédemment par erreur, Mme Girard-Le Men, vice-présidente du tribunal de Saint-Brieuc n’était aucunement en charge du dossier.

12/11/2014 ‑ 07H00 Saint-Brieuc (Breizh-info.com) –  Le juge des libertés et de la détention de Saint-Brieuc a décidé ce lundi de ne pas mettre en détention provisoire le forain qui a reconnu avoir roué de coups un jeune homme, samedi soir à Trégueux. Une agression ultra-violente – par derrière – en représailles à une simple remarque du jeune homme qui souhaitait pouvoir regarder un film au cinéma sans être importuné par des individus mal élevés. Au dernières nouvelles, le jeune homme de 29 ans se trouve toujours entre la vie et la mort à l’hôpital de Pontchaillou à Rennes.

Laissé en liberté le prévenu est poursuivi pour  violences volontaires ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours avec préméditation, ce qui constitue une circonstance aggravante au regard de la loi. Le Code pénal prévoit pour ces faits une peine de  5 années de prison et 75 000 euros d’amende.  Si la victime venait à décéder, l’affaire ne relèverait plus du tribunal correctionnel mais de la cour d’assises, où il encourrait 20 ans de prison.

«Ils laissent en liberté un assassin en puissance». Maxime (prénom changé, NDLR), un ami de la victime, ne mâche pas ses mots. «C’est une honte, c’est de la folie. Si ce juge voyait ses enfants laissés pour mort, peut-être ne prendrait-elle pas des mesures aussi laxistes et scandaleuses.»

A noter que le parquet de St-Brieuc a décidé de ne pas faire appel de la décision de remise en liberté. « Si notre ami venait à mourir et que la justice ne fait rien, on le vengera. On sait où les trouver. Et croyez-moi, ils ne nous font pas peur» insiste-t-il, passablement remonté avant de terminer : « Dans notre société, tout le monde a des comptes à rendre, sauf au sein du ministère de la Justice visiblement».

Si nous n’avons pas pu contacter les policiers en charge de l’enquête, nous avons néanmoins obtenu les confidences d’un policier du département, qui a eu vent du dossier. «Une fois de plus, la justice ne nous suit pas et piétine notre travail» affirme-t-il. « Pourtant, c’est un dossier très simple. Une agression violente, des témoins, un accusé qui avoue, une victime entre la vie et la mort. Enquête bouclée rapidement, efficacement. Cela tombe sous le sens pour quiconque que l’agresseur doit aller en prison en attendant de connaître la peine pour des faits qu’il à avoué. Hé bien non ! Pas pour la justice briochine ! On va finir par se demander si certains groupes ou certaines communautés ne sont pas protégées et craintes.»

Des propos détonnants, conclus néanmoins par un avertissement aux proches et aux amis de la victime : « la justice sera beaucoup moins clémente avec ceux qui voudraient le venger , c’est donc une impasse totale. Et nous ne sommes plus du temps des western.»

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Une Justice politique » – État de droit et coup d’État judiciaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et sentiments  Régis de Castelnau, qui a été avocat du...

Claudine Glot. Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte

Claudine Glot - Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte https://www.youtube.com/watch?v=Fjbnz3H9jz0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...
- Publicité -

18 Commentaires

  1. La victime est un ami, cette situation est totalement scandaleuse, la Justice nous incite a faire son boulot nous même ! merci a Breizh-info de relayer ! une victime, des aveux et des temoins, résultat : un future assassin en liberté, appuyer par la justice ! N*que la logique.

      • Bertrand
        Rien ne devrait plus nous étonner lorsque l’on sait que notre ministre de la justice a ou avait dans un passé récent un fils dans la prison d’ENSISHEIM (près de MULHOUSE), prison affectée généralement aux peines lourdes. On peut comprendre la compassion d’un mère, mais de là à généraliser et à effacer toutes les « petites peines », sous prétexte que les pauvres chéris, auteurs de délits soit-disant mineurs avaient une mère alcoolique et un père qui la battait, ou quelque chose de similaire, il y a de la démesure.

  2. La justice pousse à l’autodéfense et à la vengeance individuelle.
    Les magistrats coupables de protéger les assassins devraient craindre pour eux-mêmes le jour où la colère populaire s’abattra sur eux…

  3. C est choquant et inquiétant. un tel laxisme n aident les agresseurs à la maitrise , au respect ça les encourage à la violence. en plus c’ est les amis que l on met en garde ???

  4. Cela fait déjà longtemps que la majorité des juges font preuve d’indulgence envers les coupables de crimes (par peur, par idéologie , …) et négligent la victime (qui ne les intimide pas , donc est insignifiante ) . Appartenir à une « minorité » vociférante ou prête à faire des dégâts donne généralement droit à l’indulgence .
    Faire partie du même bord que la grande majorité des juges donne l’absolution .
    Le « fameux » Mur des cons servant de défouloir à certains de ces brillants juges comportait en effet des victimes , notamment des parents d’enfants assassinés ; ce qui éclaire sur le degré de compassion et de volonté de justice de la Justice .
    Si vous êtes solvable (comprendre si on peut saisir de l’argent sur votre compte ) , pas menaçant ou soutenu par un groupe prêt à en découdre , et pas du même bord qu’eux , la majorité des juges vous enfoncera comme sous l’Inquisition . La mise en scène , la place de chacun dans la salle d’audience , la tenue des uns et des autres , campent bien le décors de ce qui tourne trop souvent à une sinistre mascarade .
    Piétiner le travail des enquêteurs est une façon de s’affirmer et de faire oublier qu’ils font l’essentiel du job également . C’est le problème des gens qui ne rendent de comptes à personnes (sauf à ceux qui leur font peur ?)

  5. Il n’y a plus de places en prison et M.me Taubira ne veut pas en faire construire de nouvelles donc pas de peine de prison!

  6. La même chose m’est arrivée il y a près de 40 ans… Ce jour là il y avait 3 personnes au cinéma, dont moi et 2 cons qui discutaient à voix haute, je leur ai dit plusieurs fois de se taire…, ils l’ont fait à mi-film mais m’ont menacé. A la fin, j’ai voulu partir par l’entrée du ciné et un ouvreur me l’a interdit malgré mes explications; je suis donc parti par la sortie et les 2 types m’attendaient dans le couloir…, ils m’ont donné des coups de pieds et laissé par terre… La police m’a dit qu’ils ne pouvaient pas donner suite sans témoins et le ciné n’a pas voulu me soutenir! 30 ans plus tard là où j’avais reçu les coups de pieds dans le dos, des douleurs se sont réveillées et sous radio ma colonne montrait que mes vertèbres avaient été touchées et s’étaient calcifiées en formant des becs de perroquets… Merci le ciné, la police et les 2 lâches!

  7. Bonjour, je comprends votre colère humainement légitime de voir un jeune homme entre la vie et la mort et son bourreau libre, sans pour autant critiquer la décision du magistrat dont on ne connait pas le fondement, ni tous les tenants et aboutissants. A ceux qui critiquent la justice, je vous invite à passer les concours et devenir vous même magistrats … ou ne serait-ce que faire un stage dans les services sensibles comme l’instruction, les parquets, l’application des peines … ou dans les services d’insertion et de probation, dans des prisons …
    Pour une justice plus efficace, il faudrait que les pouvoirs publics pensent aussi à mieux les doter (police / gendarmerie / tribunaux), que les journalistes arrêtent de crier aux scandales pour n’importe quoi également … la justice est rendue par des hommes donc failllible … les voies de recours existent pour se prémunir des erreurs judiciaires … le système est imparfait mais il a le mérite d’exister. Demandez plutôt à vos parlementaires qui votent les lois à chaque scandale médiatique d’avoir plus de bon sens dans sa frénésie législative et notamment en matière pénale. J’espère être publiée, merci

    • Votre approche est respectable, mais donner plus de moyens aux juges formés à l’école « joelle mazart », ça ne sert à rien.La justice fût respectable,et ce n’est plus le cas aujourd’hui , à qui la faute? Un peu aux politiques,vous avez raison,mais les juges et autres avocats à la dupont-moretti ne sont- ils pas responsables de ce désamour,voire cette défiance à l’égard de l’institution « justice ». Posez vous aussi la question du point de vue des victimes, vous penseriez quoi à la place de la famille ou des amis de ce pauvre jeune homme?
      Quant à passer les concours, voilà un bel argument, à penser comme vous ce serait style, « vous critiquez les politiques, mais présentez-vous donc! », avouez que c’est le type d’argumentation qui tombe à plat.
      Cordialement…

    • Il ne s’agit pas de moyens ,raison dérisoire par rapport à un laxisme coupable de juges incompétents qui méprisent la victime et trouvent des excuses aux coupables , c’est plus confortable

  8. bonjour , une honte devoir ça !!! Je ne connais pas cette victime mais pourquoi ne pas crier haut et fort dans la rue séquence l’on pense !!! Marre de se faire marche sur les pieds par des personnes ( ou racailles à votre guise ) . La justice a t.elle peur des représailles ????
    Pour des manifs ridicules la on se bouge ! Alors que des choses comme cette agressions reste sans soutiens ni justice!!! Bravo messieurs les haut placé!!!! Une pensée a pour cet homme et la famille..

  9. C’est tout simplement hallucinant que sous prétexte que l’agresseur soit originaire de la communauté des gens du voyage, la justice décide de laisser courir. Pourquoi être aussi vindicatif pour éviter toute vendetta quand on est même pas capable d’appliquer les lois en vigueur de ce pays. Ce n’est pas un acte raciste, c’est juste un acte d’une personne se pensant au dessus des lois, à qui l’on donne raison. Continuez comme ça mesdames et messieurs les représentant de la « justice » française, vous ne viendrez pas vous plaindre que les gens ressentent de l’insécurité et se toisent les uns les autres d’un air méfiant plutôt que de se rapprocher.

    Il y a des lois en France et ces lois doivent être appliquées quelque soit l’origine ethnique ou culturelle. Ces gens qui ne les respectent pas méritent d’être enfermés.

Comments are closed.