Le ministère de la Justice enfin à portée de main pour Jean-Jacques Urvoas ?

A LA UNE

 28/11/2014 – 08H00 Quimper (Breizh-info.com) – Quelle mouche a donc piqué Christine Taubira avant qu’elle ne lâche, mardi, sa rafale de tweets hostiles au verdict de Ferguson ? Un jury populaire venait de renoncer à poursuivre le policier qui, en août dernier, avait abattu un suspect de 18 ans, Mickael Brown, dans cette ville du Missouri. Comme au mois d’août, cette ville très majoritairement noire s’enflammait contre un verdict forcément inique puisque le policier était blanc et la victime noire.

Blanc donc coupable : cette conception raciste de la justice pouvait avoir des circonstances taubiratweetatténuantes à Ferguson. Il en va autrement au ministère de la Justice français. « #MickaelBrown, who does believe that race still exists? » (Mickael Brown, qui pense qu’il y a encore des races ?), demandait Christiane Taubira. Et de conclure par une citation de Bob Marley, « Kill them before they grow » (Tuez-les avant qu’ils ne grandissent), tirée d’une chanson aimablement intitulée I Shot the Sheriff (J’ai flingué le sheriff).

Qu’un ministre de la Justice français critique, et en anglais, un verdict rendu par une institution judiciaire américaine ne pouvait passer inaperçu. « Les États-Unis ont des règles, il y a des procédures en cours », s’est empressé de rappeler Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, déplorant la propension des ministres à tweeter à tort et à travers.

Et le député breton Jean-Jacques Urvoas, a enfoncé le clou en tant que président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale. « Si [mon homologue américain] émettait des réserves sur la justice française, je lui demanderais de s’occuper de son pays, donc moi je me garde de critiquer les institutions des autres nations, surtout quand c’est le produit d’un jury » , a-t-il déclaré à France 3.

L’occasion de déstabiliser Christiane Taubira était belle ! On se souvient que, lors du remaniement ministériel du mois d’avril, le député de Quimper avait pendant quelques heures été donné comme le nouveau ministre de la Justice. La Guyanaise avait sauvé son maroquin de justesse. Encore un dérapage de ce genre, et Jean-Jacques Urvoas aura de bonnes chances de s’asseoir enfin dans le fauteuil ministériel.

Crédit photo : [cc] Ericwaltr via Wikimedia
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

2 Commentaires

  1. Les Pupilles de la Nation, Orphelins de guerre du Finistère attendent avec une certaine impatience la nomination de Monsieur URVOAS au poste de Ministre de la Justice. Tout simplement, lui au moins, ne parle pas pour ne rien dire, trop intelligent pour ce genre d’intervention. Dommage qu’il ne soit pas mieux écouté .

  2. Urvoas bien inspiré pour une fois, car la france aurait grand tort de faire la leçon à l’oncle Sam, qui tuent ses noirs parce qu’ils sont noirs ; la france en 14/18, tuait bien ses Bretons, fusillés pour l’exemple, car ils avaient le tord de ne parler que Breton !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés