Papalou, pépite ignorée des brasseries de l’Ile de Nantes

A LA UNE

10/01/2015 – 09H00 Nantes (Breizh-info.com) – Il n’y a pas que des lieux branchés ou des restaurants-usines sans goût sur l’Ile de Nantes. Bien que le quartier n’est plus aussi ouvrier et populaire qu’avant, il recèle néanmoins des surprises.

Ainsi, le restaurant Papalou, 10 boulevard de la Prairie Au Duc à Nantes, à l’angle avec la rue Alain Barbe-Torte. Une devanture colorée et tentante, un intérieur gris, rouge et blanc où l’on devine, sous les couleurs modernes, ce qui fut un bar depuis des décennies. Deux plats du jour sont à la carte, dont un suprême de pintade au cidre. Viande et accompagnement ont la saveur et la texture des produits maison, le vin est bien choisi, l’addition modérée (14 euros 50). Décidément une bonne table dans un quartier qui a pourtant vu disparaître peu à peu une grande partie de son tissu commercial convivial de l’époque ouvrière.

Les restaurateurs sont deux, Laëtitia Pallardy et Louis Teissier Dumont. Ils ont fait le choix de ne cuisiner que des produits frais. Et locaux. Les tisanes viennent d’une cueilleuse-productrice de Brains, la viande de fermes à Puceul et à Bouguenais, les fromages du GAEC du Douet à la Chapelle sur Erdre, les légumes de la Platrouais, à la Grigonnais. Le restaurant existe depuis plus d’un an et le résultat de sa cuisine résolument fraîche et locale mérite le détour.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

Articles liés