Internet. Comment se protéger contre la censure et l’espionnage ?

A LA UNE

15/01/2015 – 07H00 Rennes (Breizh-info.com) – Depuis plusieurs mois, sous couvert de loi antiterroriste, les mesures visant à censurer Internet en France (comme LOPSI 2) ont été adoptées dans notre pays. Celles-ci pourraient encore prendre de l’ampleur suite aux attentats islamistes de ces derniers jours, ces derniers tombant à point nommé pour les partisans d’un Patriot Act à la française.

Pour parer à ce que certains considèrent comme des mesures de censure et d’atteinte à la vie privée de nombreuses techniques ont été mises au point. lPetit tour d’horizon de ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de sécurité informatique et internet, appuyé notamment par la lecture du livre téléchargeable : «contourner la censure».

Tout d’abord, en terme de système d’exploitation (Windows, Mac OS, Linux, Unbutu …), il faut savoir que chacun a ses failles et ses avantages et qu’il est extrêmement difficile de conseiller sur le système à privilégier – chacun pouvant se configurer de manière optimale pour éviter de laisser des organisations extérieures (étatiques ou pas) pénétrer sur votre ordinateur. Deux articles ici et ici peuvent néanmoins donner des premières pistes pour s’orienter.

Concernant la navigation sur Internet, plusieurs possibilités s’offrent aux internautes; En effet, l’Etat – comme en Chine – demande fréquemment aux fournisseurs d’accès traditionnels de bloquer l’accès à des sites Internet ou de supprimer des messages sur les réseaux sociaux. Tout comme dans les administrations publiques, la censure règne , notamment concernant les sites de réinformation qui sont fréquemment classés parmi des sites «au contenu non approprié» .

Alors comment contourner ces dispositions ? Tout simplement en indiquant à votre navigateur Internet (Chrome, Firefox …) de ne pas se rendre directement sur le site recherché, et cela pour empêcher tout suivi. Il faut pour cela masquer son adresse IP – qui est un numéro attribué par notre fournisseur d’accès lorsque nous nous connectons à Internet.

Et pour cela, la meilleure solution reste l’utilisation d’un VPN, c’est à dire d’un réseau privé virtuel. Il en existe des dizaines sur Internet, gratuits ou payants. Nous vous conseillons un choix payant, intitulé « Hide My ass » qui propose différentes formules d’abonnements pour un anonymat garanti sur Internet et une protection démultipliée contre les pirates informatiques. L’avantage de l’utilisation d’un VPN est également qu’en fonction du pays du serveur auquel vous choisissez de vous connecter, vous aurez accès à des sites Internet ou à des contenus qui habituellement ne vous sont pas autorisés (exemple : le catalogue américain de Netflix en passant par un VPN américain).

Afin de naviguer dans l’anonymat, il est également possible d’utiliser le navigateur Tor et de le coupler avec son VPN pour optimiser sa sécurité. Inconvénient : l’accès aux sites Internet est considérablement ralenti.

Concernant les logiciels de messagerie instantanée et ceux de gestion des e-mails, il existe là encore de nombreux services qui garantissent un anonymat et une non traçabilité. Vous pourrez trouver toutes les informations nécessaires sur un site en français dédié à l’anonymat sur Internet ou encore dans un article de Rue89.

Voilà donc une base de départ pour pouvoir conserver son anonymat sur Internet et évoluer en toute sécurité. Pour les personnes qui seraient mal intentionnées, il faut néanmoins savoir que tous les fournisseurs – y compris les entreprises vendant des abonnements VPN – peuvent être sommées de livrer leurs informations à la justice.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

États-Unis. Des experts de la FDA redoutent les effets secondaires d’une 3e dose de vaccin chez les jeunes

Aux États-Unis, la campagne de rappel pour une troisième injection de vaccin à l'ensemble de la population a été...

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés