Nantes. Alain de Benoist et Michel Drac en conférence le 7 mars sur le TAFTA

A LA UNE

Victor Aubert (Acadamie Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...
16/02/2015 – 07h00 Nantes (Breizh-info.com) – La section nantaise d’Egalité et Réconciliation, décidément très dynamique en matière d’organisation de conférences, recevra  Michel Drac et Alain De Benoist pour une conférence le samedi 7 mars à 15 heures 30 sur le thème « TRAITE TRANSATLANTIQUE (TAFTA), enjeux et conséquences pour la France ».
Alain de Benoist vient en effet de publier un livre intitulé « le traité transatlantique et autres menaces », qu »il présentera à cette occasion et que nous chroniquerons très prochainement.
TTIP-2

« Comment l’Amérique a décidé d’une OPA sur l’Europe grâce au Traité transatlantique. Les multinationales sont depuis le début au cœur des négociations grâce aux lobbies. Pour libéraliser l’accès aux marchés, l’Union européenne et les Etats-Unis sont censés faire « converger » leurs réglementations dans tous les secteurs.

Le problème est que les Etats-Unis sont aujourd’hui en dehors des cadres du droit international en matière écologique, sociale et culturelle, qu’ils refusent d’appliquer les principales conventions sur le travail, le protocole de Kyoto sur le réchauffement climatique, la convention pour la biodiversité, les conventions de l’Unesco sur la diversité culturelle, etc. De même que l’intégration économique de l’Europe était censée déboucher sur son unification politique, il s’agirait de créer à terme un grand bloc politico-culturel unifié allant de San Francisco jusqu’aux frontières de la zone d’influence russe. Le continent eurasiatique étant ainsi coupé en deux, une véritable Fédération transatlantique, pourvue d’une assemblée parlementaire regroupant des membres du Congrès américain et du Parlement européen, et représentant 78 Etats (28 Etats européens, 50 Etats américains), pourrait ainsi être créée.

Les souverainetés nationales ayant déjà été annexées par la Commission de Bruxelles, c’est la souveraineté européenne qui serait alors transférée aux Etats-Unis L’arnaque du Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ce dispositif qui prône le « déficit zéro »,, aboutit à la perte d’indépendance budgétaire des Etats-membres en stimulant toujours plus d’endettement. Comment la politique d’austérité accentue la misère des peuples. L’effondrement des recettes fiscales, qu’elle génère, ne fait qu’aggraver les déficits et crée toujours plus d’injustice sociale. A la disparition des services publics s’ajoute la précarisation grandissante du travail « pour plus de flexibilité ».

A l’origine de la crise, la dérégulation des marchés financiers. A peine sauvées par les Etats, les banques profitent des déficits publics provoqués notamment par ce sauvetage pour spéculer contre les Etats, en attaquant les titres souverains sur les marchés obligataires, et pour lancer un nouvel assaut contre les acquis sociaux. Crise de la dette ou crise de l’euro ? S’il y a bien une crise de la dette, les conditions dans lesquelles l’euro a été mis en place l’ont fortement aggravée en ignorant dramatiquement les disparités économiques entre les pays appelés à l’utiliser.

Alors quelles solutions contre le nouveau totalitarisme de la mondialisation et de la gouvernance ? Alain de Benoist scrute toutes les solutions et tendances exprimées pour redonner à l’Europe une chance d’exister. »

Alain de Benoist, Editions Pierre Guillaume de Roux, 240 pages, 23 €

Réservation obligatoire pour la conférence, à l’adresse suivante :
[email protected]
Chaque réservation doit obligatoirement mentionner le nombre de places souhaitées et l’identité des participants (prénom et nom, pas de pseudonyme).
Entrée : 8 euros à payer sur place.


Conférence : Alain De Benoist et Michel Drac… par ER_Paysdelaloire

Photo :  DR
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Hellfest 2022. Metallica, Guns n’roses, et 7 jours de concerts

La direction du Hellfest ne fait pas les choses à moitié. Elle vient d'annoncer une édition 2022 qui s'annonce...

Non à la peste éolienne ! Par Patrice Cahart

Ancien inspecteur général des Finances et ancien président du conseil d'administration de la Bibliothèque nationale, Patrice Cahart est avant...

2 Commentaires

  1. Si le Tafta est une puissante menace ultralibérale contre notre souveraineté, notre économie et nos acquis sociaux et environnementaux, il ne faut pas sous-estimer l’attaque que les milieux libéraux effectue en-même temps contre les peuples européens par l’est et la volonté d’imposer un marché eurasiatique typiquement libéral globalisé, visant à toujours plus de libre circulation des biens et des personnes, à aligner les standards sociaux et environnementaux vers le bas et à supprimer toute volonté d’expression démocratique.
    A ce niveau la soumission du Fn au pouvoir russe via le prêt consenti (qui paye ordonne) par une banque russe est une grave menace pour notre souveraineté, car dans le même temps ce parti est le seul a dénoncer les effets meurtriers de la politique immigrationniste/libérale financiarisée qui détruit la France depuis 50 ans pour le plus grand bénéfice d’une minorité hyperclasse apatride cosmopolite haineuse des peuples européens.
    Pour une France et une Europe souveraine, contre l’intégration/fagocitage que ce soit par les US ou par la Russie+Chine (BRICS = globalisation ultralibérale cf Goldmansachs, les mêmes salopards qui ont grandement favorisé la crise grecque pour s’en mettre plein les poches au passage). (et contre le poids politique trop élevé de l’Allemagne dans l’UE/CE)
    .
    PS : A De Benoist propose des analyses pertinentes.
    PPS : pour un socialisme authentique que je qualifierais de keynésien et identitaire.
    PPPS : on s’en fout totalement du réchauffement climatique, c’est une escroquerie libéralo-marxiste mondialiste larmoyante antiscientifique déguisée en vert.

  2. Si le Tafta est une puissante menace ultralibérale contre notre souveraineté, notre économie et nos acquis sociaux et environnementaux, il ne faut pas sous-estimer l’attaque que les milieux libéraux effectue en-même temps contre les peuples européens par l’est et la volonté d’imposer un marché eurasiatique typiquement libéral globalisé, visant à toujours plus de libre circulation des biens et des personnes, à aligner les standards sociaux et environnementaux vers le bas et à supprimer toute volonté d’expression démocratique.
    A ce niveau la soumission du Fn au pouvoir russe via le prêt consenti (qui paye ordonne) par une banque russe est une grave menace pour notre souveraineté, car dans le même temps ce parti est le seul a dénoncer les effets meurtriers de la politique immigrationniste/libérale financiarisée qui détruit la France depuis 50 ans pour le plus grand bénéfice d’une minorité hyperclasse apatride cosmopolite haineuse des peuples européens.
    Pour une France et une Europe souveraine, contre l’intégration/fagocitage que ce soit par les US ou par la Russie+Chine (BRICS = globalisation ultralibérale cf Goldmansachs, les mêmes salopards qui ont grandement favorisé la crise grecque pour s’en mettre plein les poches au passage). (et contre le poids politique trop élevé de l’Allemagne dans l’UE/CE)
    .
    PS : A De Benoist propose des analyses pertinentes.
    PPS : pour un socialisme authentique que je qualifierais de keynésien et identitaire.
    PPPS : on s’en fout totalement du réchauffement climatique, c’est une escroquerie libéralo-marxiste mondialiste larmoyante antiscientifique déguisée en vert.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Qui était Jésus ? Le 190ème numéro de la revue Eléments est sorti

Le 190ème numéro de la revue Eléments est sorti. On y lira notamment l'interview d'Alain de Benoist sur son dernier livre, enquête magistrale sur...

Michel Drac va bien ! Entretien à propos de la situation actuelle

Michel Drac va bien ! Entretien à propos de la situation actuelle entre lui et Piero San Giorgio. https://www.youtube.com/watch?v=RiFnH_9XTRk Crédit photo : DR Breizh-info.com, 2018, dépêches...

Julius Evola étudié dans l’émission « les idées à l’endroit »

Alain de Benoist, dans ce nouveau numéro des "Idées à l'endroit", se penche sur l'oeuvre et la personnalité de Julius Evola. Philosophe mais aussi...

Coronavirus. Alain de Benoist : « Je suis un peu sceptique sur cette notion de « fermeture des frontières »

Le coronavirus continue à contaminer des personnes, notamment en Europe.  L’épidémie touche maintenant une quarantaine de nations. Néanmoins, la nocivité du virus semble devoir...