Josselin. Gilles Pennelle (FN) lance sa campagne pour « Une Bretagne forte dans une France qui protège »

A LA UNE

11/06/2015 – 07H00 Josselin (Breizh-info.com) –  Mercredi matin, à 4h30, une vingtaine de militants du Front national accompagnaient Gilles Pennelle devant l’ancien abattoir GAD à Josselin, lors de l’embauche des salariés. M. Pennelle avait choisi ce lieu symbolique pour lancer officiellement sa campagne aux élections régionales.
« J’ai choisi de me rendre sur le site de l’ex-abattoir de GAD à Josselin et de rencontrer ses salariés. Le dossier GAD est emblématique des difficultés actuelles de la Bretagne, livrée à une mondialisation sauvage et frappée dans l’un des piliers de son économie : l’agro-alimentaire. La fermeture de l’abattoir de Lampaul-Guimiliau (+ de 800 suppressions d’emplois) et le désastreux plan social de celui de Josselin (225 licenciements annoncés dans des conditions humaines contestables) ont été une catastrophe sociale pour la Bretagne. » affirme Gilles Pennelle, qui avait ensuite convié la presse à prendre le petit déjeuner dans un établissement local avant d’y tenir une conférence de presse.

Parlant de la crise porcine, mais aussi des coups portés à l’agro-alimentaire en Bretagne, le leader frontiste interpelle : « cette situation alarmante touchant aussi d’autres pans entiers de l’économie bretonne me renforce dans l’idée que la Bretagne, pour préserver son modèle économique et son identité, a besoin d’une France forte.  Non pas, bien sûr, d’un État bureaucratique et fiscaliste qui étouffe les talents des bretons, mais d’un État Français souverain qui protège la Bretagne de la concurrence économique déloyale, de l’insécurité et de l’immigration. ».

S’en prenant à « ceux qui tentent de faire croire aux Bretons que leur destin passe par un Conseil Régional renforcé et un État Français diminué. » et reprenant à son compte les théories contestées de Pierre Hillard critiquant l’Europe des régions,  Gilles Pennelle demande à ce que le Conseil régional« dont l’action est devenue illisible »  se recentre sur quelques grandes missions et notamment « l’aménagement équilibré du territoire breton aujourd’hui menacé de déséquilibres graves. ».

Et le conseiller municipal de Fougères – qui était accompagné notamment de Bertrand Iragne, secrétaire départemental du Morbihan et élu municipal de Vannes –  de conclure : « Les Bretons peuvent compter sur ma détermination à défendre leur identité, leur cadre de vie, leur tranquillité et leur prospérité.».

Nous avions interrogé récemment M. Pennelle à propos du contenu du programme qui sera défendu par le FN aux régionales en Bretagne. Revoir l’article et la vidéo ici.

La campagne pour les élections régionales en Bretagne se résume pour l’instant à un duel à distance entre Marc Le Fur (UMP) et Gilles Pennelle (FN).
A gauche, Jean-Yves Le Drian semble attendre un moment opportun pour se découvrir et tenter de rafler la mise. Les régionalistes Bretons, emmenés par Christian Troadec mais aussi par l’UDB, vont tenter de se fédérer sur une liste commune. Cela devrait servir de renfort en voix pour la gauche au deuxième tour. Une alliance qui étonne tant Christian Troadec, maire de Carhaix, peut réaliser un grand écart idéologique en fréquentant et en travaillant ponctuellement avec des personnalités aussi antagonistes que Thierry Merret, de la FNSEA et des Bonnets rouges, que Ronan Le Gall, porte-parole d’Adsav, ou que Nil Caouissin, de l’UDB.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

9 Commentaires

  1. Comment peut-on prétendre défendre l’identité bretonne alors même que le néo-FN est contre les langues minoritaires comme le breton, veut un Etat fort en diminuant les pouvoirs des régions, ne souhaite pas de région Bretagne à 5, ne prend pas position sur la construction de mosquée en Bretagne, …
    Le FN était où quand GAD allait mal ?
    Et, cerise sur le gâteau, Pennelle est Normand !

    • QUI est aux commandes du pays depuis 60 ans et plus . creuse un peu dans boite en os qui te sert de crâne .je doute que t’y trouve le FN .

      • Que ça vous plaise ou pas, le néo-FN à exactement les positions que j’écrivais plus haut. Vous pouvez intervenir sans pour autant être insultant quand les propos ne vous conviennent pas.
        Votre argument est un peu léger.
        Le néo-FN est un parti du système donc, est comme ceux que vous dénoncez : « ceux aux commandes depuis 60 ans » .

  2. C’est plutôt l’alliance de la carpe et du lapin, quelle est la cohérence entre la FNSEA qui est de droite, l’Adsav qui est un parti de droite identitaire et l’UDB qui est un parti de gauche ? une telle alliance est voué a disparaitre.

    D’ailleurs la « souplesse » d’esprit n’est pas un avantage, cela peut même cacher de l’opportunisme et un manque de conviction.

    • Et bien Foutaise, pour moi la Bretagne est bretonne avant de s’articuler en partis politiques. Le Breton des champs et le breton des vagues est fils du Pays des pères. Ensuite il y a le bistrot et la politique pour ceux qui ne vivent pas autrement

  3. « une bretagne forte dans une france qui protège ??!!
    ..En Bretagne, la france (et le FN surtout !) détruit les langues/cultures, le territoire amputé par le fascisme français en 1941 ! (Pays Nantais) jamais réintégré, marine marchande sacrifiée !!..etc..la france, c’est le bourreau de la Bretagne !! Bretagne Re-souveraine en Europe, tel un Danemark, Pays-bas qu’elle fut !!
    Breizh d’ar Virviken!..

  4. Une Bretagne forte et responsable est une Bretagne confédérée qui pratique la démocratie directe et qui bat sa propre monnaie insensible aux spéculations boursières. Une Bretagne forte pratique l’excellence dans tous les domaines, plutôt que s’acoquiner avec les mercantiles sans éthique. Une Bretagne forte combat tout ce qui porte atteinte à sa culture, aux traditions, à son honneur.

  5. C’est pas un discours typiquement colonialiste, ça? Le civilisé qui magnanimement prend soin du bon sauvage!
    En ouvrant un livre d’histoire, on contraste en effet que la France protège la Bretagne… comme un mafieux protège les commerçants, pour leur piquer l’argent et la liberté!

  6. Antoine , une Bretagne forte pour prendre des subventions . supprimons toutes les subventions et vous allez pleurer . le lait ne va pas , le porc ne va pas , les œufs ça va pas la pêche ça ne va pas les poulets etc . Citroen rennes va baisser le salaire des ouvriers .
    ce serait plus simple si vous disiez ce qui est rentable .

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés