Callac (22). Le Rassemblement national s’oppose au projet Horizon et à l’accueil de migrants

le_gallou_immigration

Dans un communiqué adressé à la presse ce 8 septembre 2022, le Rassemblement national indique que le conseiller régional Gerard de Mellon a rencontré le maire de Callac, Jean-Yves Rolland, afin de s’entretenir avec lui au sujet du projet Horizon, et de l’accueil à venir de dizaines de familles de migrants dans cette petite commune du Centre-Bretagne.

« Depuis plusieurs mois, un projet porté par un fonds de dotation parisien sème le trouble parmi de nombreux habitants de Callac : l’installation programmée de plusieurs dizaines de familles de migrants dans cette commune de 2200 habitants. Une fondation parisienne, connue pour son prosélytisme immigrationniste, annonce ainsi vouloir « redynamiser » Callac en y imposant des familles extra-européennes et en promettant – via des fonds privés mais surtout beaucoup d’argent public – la rénovation du centre-ville, la création de logements, d’emplois et de formations…» indique Gilles Pennelle, son porte-parole, dans un communiqué.

« Au moment où nos compatriotes traversent une grave crise du pouvoir d’achat, de l’emploi, du logement et ont de grandes inquiétudes sur l’énergie, comment ne pas s’étonner que cette fondation, et les élus qui la soutiennent, n’aident pas en priorité les Français défavorisés ? Nos bourgs et villages bretons ont été oubliés depuis des années par la classe politique de gauche comme de droite, le taux de chômage atteint des sommets particulièrement dans le secteur de Callac mais, curieusement, des subventions et projets semblent possibles lorsqu’il est prévu de repeupler une commune par des immigrés entrés clandestinement en France ?

On ne résoudra pas la désertification rurale en implantant de force de nombreuses communautés étrangères à nos mœurs, nos traditions, notre mode de vie et en installant le « modèle » de la Seine-Saint-Denis en Bretagne ! »

 Le Rassemblement National indique par ailleurs soutenir les habitants du pays de Callac qui s’opposent au projet « via plusieurs pétitions et condamne l’attitude des soutiens de ce projet (gauche, droite, LREM…) qui prennent des risques inconsidérés pour notre tranquillité, notre sécurité, l’éducation de nos enfants et notre mode de vie »

Le 17 septembre, plusieurs associations et mouvements politiques appellent à un rassemblement à 11h, devant la Mairie de Callac, tandis que le 23 septembre, une réunion d’information se tiendra à la salle des fêtes de la commune, en présence des porteurs du projet. La question d’un référendum elle, ne semble toujours pas être à l’ordre du jour, alors même que les élus auraient ainsi la possibilité de se réconcilier avec la notion de démocratie.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

11 réponses

  1. Scandaleux ! Paris qui décide au pays. Paris doit accueillir ces familles ou les renvoyer avec une assistance dans leur pays. Mais un autre objectif est en jeu : unifier le monde. . La géographie et l’histoire sont là pour dire que c’est impossible.

  2. Payer des impôts et des taxes pour se faire imposer une invasion migratoire depuis plus de 50 ans, c’est déjà bizarre.

    Payer en plus pour leur assurer un confort pharaonique de migration, logement « clés en mains », tous les droits auxquels ont accès les contribuables et même plus (puisque la sécurité sociale les prend en charge à 100%) c’est complétement dingue.
    (allez voir au bled s’ils donnent le millième aux Gaulois …)

    Mais si en plus, des lois et une chambre politico-juridique spéciale (17éme correctionnelle) interdisent aux populations de souche de pouvoir dire quoi que ce soit, tant sur les invasions étrangères, que sur les mœurs et méfaits des envahisseurs, là c’est carrément une dictature et un état totalitaire.

    La différence entre la démocratie et la dictature est : La dictature c’est « fermes ta gueule » et la démocratie c’est « causes toujours »
    Vu les lois délirantes anti-liberté d’opinion concernant l’invasion, depuis 1973 nous sommes totalement dans une dictature !

  3. Quand on voit les effets de plus en plus dramatiques dans ce pays d’une immigration incontrôlée et qu’1 famille fortunée parisienne la famille Cohen finance ce type d’opération on se demande si on ne marche pas sur la tête. Effectivement aucune publicité faite autour de ce projet car tout doit se passer dans la plus totale discrétion. Et ceci se fait avec la complicité d’élus et la passivité de la population française qui subit les méfaits sans broncher jusqu’à 1 point de non retour. Mais là ce sera trop tard pour se réveiller.

    1. La famille Cohen devrait exporter son souci humanitaire en Israël, qui serait, sans nul doute, ravi d’accueillir ces « migrants ».

  4. Je suis juste écoeuré de voir ce genre de projet naitre en centre Bretagne ou même ailleurs, dans les zones jusque là préservées. Quand je vois l’évolution du secteur en 20 ans, comme par exemples aux abords de l’étang de Priziac, j’ai déjà l’impression que le monde où j’ai grandi et celui de mes ancêtres est en train de disparaitre, qu’il perd son identité, mais là c’est le coup de grâce. J’espère qu’ils seront nombreux à manifester à ce rassemblement du 17 Septembre et que ce projet en restera là. J’aurais honte d’être le maire de Callac aujourd’hui, le maréchal Pétain des temps modernes. Les côtes bretonnes ont déjà perdu assez de leurs authenticités laisser nous au moins le kreiz Breizh intact, il n’a pas vocation à être colonisé. Si la famille Cohen ne sait pas quoi faire de ses sous, il y a assez de misères chez nos retraités pour trouver un tas de projets humanitaires…

    1. Oui, je suis de votre avis, surtout, c’est tres important, laissez ,comme vous dite si bien, ( Le Kreiz Breiz Intact)
      Je suis née à duault, je vie à Ploufragan depuis 1976 , je vous soutiens à 100%

  5. la mairie va être riche, ils vont pouvoir construire des hotels particuliers, les jeunes locaux qui ont « traversé la rue » pour trouver un travail vont voir des entreprises s’installer pour que les migrants trouvent un petit djob pas trop dur , tout va bien madame la marquise

  6. C’est très curieux, cette prise de position du RN. Ce dernier ne s’est pourtant pas opposé à la candidature d’un noir, aux dernières élections municipales de Brest. Bien au contraire, même. A croire qu’il faisait équipe avec Benoît Hamon. Décidément, le RN pratique t’il lui aussi le « en même temps » de Macron, c’est à dire la « philosophie » hégélienne, propre à tout régime totalitaire?

  7. Oui, je suis de votre avis, surtout, c’est tres important, laissez ,comme vous dite si bien, ( Le Kreiz Breiz Intact)
    Je suis née à duault, je vie à Ploufragan depuis 1976 , je vous soutiens à 100%

  8. C’est scandaleux!!! Le milieu rural est délaissé par les politiques depuis 40 ans! Moins de travail, chômage!!! Et on veut nous faire croire que cette ruralité va « revivre » avec des immigrés, aux frais de qui?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS