L’UDB se mobilise pour une ligne ferroviaire Saint-Brieuc > Auray

A LA UNE

16/06/2015 – 08H30 Auray (Breizh-info.com) – L’UDB Jeunes organisera une marche à pied du 10 au 14 juillet, d’Auray à Saint-Brieuc. Par cette action, l’organisation de jeunesse du mouvement régionaliste Breton de gauche entend dénoncer « la nullité des transports en commun dans le Centre Bretagne et demander la création d’une ligne de chemin de fer entre le nord et le sud de la Bretagne ».

A l’heure actuelle, les pouvoirs publics s’affairent en effet à rapprocher la Bretagne de Paris via la ligne à grande vitesse (LGV). Par contre, est  oublié le maillage du réseau Breton, ce qui constitue un lourd handicap, notamment pour les populations vivant en Centre-Bretagne.

« La dernière fois que j’ai voulu faire un trajet Le Huelgoat-Lorient, j’ai dû prendre le car jusqu’à Morlaix, puis le train jusqu’à Brest, puis à nouveau un car jusqu’à Quimper et finalement le train de Quimper à Lorient. Et pour un Quimperlé-Guingamp, j’ai dû passer par Rennes… » explique un militant de l’UDB sur leur site Internet.

C’est une réalité : il n’est aujourd’hui pas possible de voyager, par exemple entre Guingamp ou Saint-Brieuc et Lorient ou Vannes sans faire un long détour par Rennes ou Brest. Si des lignes de Car, via le réseau Penn-Ar-Bed, existent, les horaires et le faible nombre de trajets quotidiens ou hebdomadaires ne suffisent pas.

« Une ligne qui traverserait la Bretagne du Nord au Sud par le centre du pays permettrait au train de devenir une véritable alternative à l’automobile en Bretagne, en permettant des temps de trajets décents entre les villes. Par ailleurs la ligne Auray-Saint-Brieuc passant par Pontivy et Loudéac existe toujours sur l’essentiel du parcours. Le coût foncier du projet peut donc être très limité, en remettant en état les infrastructures existantes.» explique l’UDB avant de s’insurger : « Tout est une question de choix politiques, et, bien sûr, d’investissements. Tant que l’Etat choisira de soutenir le centralisme ferroviaire en investissant dans les lignes à grande vitesse entre Paris et les métropoles, les habitants du reste du territoire seront condamnés à se déplacer en voiture, et à subir les soubresauts du prix du carburant. »

Le député Marc Le Fur – par ailleurs tête de liste de la droite pour les prochaines élections régionales – dresse également dans son livre « le choix de la Bretagne » le constat de difficultés rencontrées en Bretagne à propos du transport terrestre. Il  propose notamment  que l’axe Triskell (Saint-Brieuc > Loudeac > Vannes > Lorient ) et l’axe Roscoff > Carhaix > Lorient soient finalisés en 2X2 voies, pour permettre un meilleur maillage entre le Nord et le Sud de la Bretagne

La marche de l’UDB – qui partira le 10 juillet prochaine d’Auray – est accessible sur inscription, en envoyant un mail à [email protected] ou en téléphonant au 09 53 58 66 53.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

1 COMMENTAIRE

  1. la ligne ferroviaire existe encore sur la totalité du trajet, donc aucun coût du foncier, mais un lourd coût de remise en état pour une vitesse attractive (plus de 50.000.000€). En plus l’exploitation par la sncf et le coût prodigieux de ses salariés protégés, quelle gabegie pour le contribuable.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés