Le débarquement de Quiberon en 1795 commémoré le 28 juin à Saint-Colomban de Carnac

A LA UNE

25/06/2015 – 08H00 Carnac (Breizh-info.com) – Le 27 juin 1795, il y a exactement 220 ans, les émigrés et les Chouans débarquèrent sur les plages de Légenèse et Saint-Colomban à Carnac. Ce fut le début de l’expédition de Quiberon censée fédérer les révoltes et les chouanneries causées par l’oppression révolutionnaire et rétablir la loi de Dieu et du Roy en France. Quelques jours plus tôt, le 23 juin, les Chouans s’étaient emparés de Carnac et avaient dégagé la côte pour assurer le succès de l’expédition soutenue par la flotte anglaise.

Mal préparée, mal coordonnée avec les Chouans que les chefs des émigrés méprisaient pour leur indiscipline et leur extraction populaire, cette expédition tourna au carnage pour les participants dont 700 civils auraient péri noyés lors de la déroute des royalistes, 947 dans les prisons et hôpitaux de Vannes et d’Auray et surtout 748 des prisonniers faits par les républicains furent fusillés, dont 627 Emigrés ou ecclésiastiques et 121 chouans. Ces exécutions, du 27 juillet au 2 août, puis le 25 août, puis du 28 août au 3 septembre 1795 se firent en dépit des promesses reçues par les ultimes combattants, qui se rendirent au bout d’une résistance désespérée, lorsque le général républicain Hoche leur promit la vie sauve.

Comme chaque année, le Souvenir Chouan de Bretagne commémorera les héros chouans morts pour la libération de la France – et le rétablissement des libertés de la Bretagne supprimées par la République. Le 28 juin, en la chapelle de Saint-Colomban en Carnac, ce bel édifice de style gothique tardif breton situé à proximité immédiate des plages où débarquèrent les Emigrés, une messe de rite tridentin sera faite à 10 h 30 par l’abbé Amaury Brillet, vicaire de Saint-Patern à Vannes. La messe avait été alors dite sur un autel de campagne, près du village de Légenèse.

A midi, un hommage sera rendu à la Croix des Emigrés érigée en 1850 sur le lieu exact de cette messe et restaurée en 2006 après avoir été profanée l’année précédente. A midi trente, les participants déjeuneront salle du Ménec (participation 22€, 25€ pour les non-adhérents, 15 € pour les mineurs). A quinze heures, les lieux concernés – la chapelle sainte Barbe, le village de Légenèse etc. seront visités. Enfin un pot de l’amitié au cidre et aux galettes clôturera la journée à 17 heures.

S’informer ou s’inscrire : http://souvenirchouandebretagne.over-blog.com/contact

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

2 Commentaires

  1. « Mal préparée, mal coordonnée avec les Chouans que les chefs des émigrés
    méprisaient pour leur indiscipline et leur extraction populaire, cette
    expédition tourna au carnage pour les participants dont 700 civils
    auraient péri noyés lors de la déroute des royalistes, 947 dans les
    prisons et hôpitaux de Vannes et d’Auray et surtout 748 des prisonniers
    faits par les républicains furent fusillés, dont 627 Émigrés ou
    ecclésiastiques et 121 chouans. Ces exécutions, du 27 juillet au 2 août,
    puis le 25 août, puis du 28 août au 3 septembre 1795 se firent en dépit
    des promesses reçues par les ultimes combattants, qui se rendirent au
    bout d’une résistance désespérée, lorsque le général républicain Hoche
    leur promit la vie sauve. »
    Un grand moment qui devrait être fêté par la république.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés