photo1

03/09/2015 – 16h30 Paris (Breizh-info.com) – Partis avec leurs tracteurs depuis mardi pour certains,  près de 6000  agriculteurs  étaient rassemblés à Paris ce jeudi pour manifester leur mécontentement.

La colère était palpable parmi les manifestants interrogés : « si la tranche de jambon de porc coûtait 1 centime de plus, je gagnerai ma vie » explique Ludovic, agriculteur dans les Côtes d’Armor. « C’est à Bruxelles qu’il faut aller, la France a perdu sa souveraineté. Hollande et Le Foll sont les employés de Bruxelles » souligne une manifestante. Amer, presque résigné malgré sa venue sur place, David, du Finistère, nous lâche : « on nourrit, on donne, on crée de l’emploi …et on meurt ». René confirme : « on vit dans un monde débile, autant arrêter de bosser puisqu’on perd de l’argent. ».

Présent sur place, Xavier Beulin, le président de la FNSEA,  a été  copieusement sifflé – particulièrement par les éleveurs Bretons – tout comme le nom de Manuel Valls – lorsqu’il a annoncé les mesures qui auraient été prises par le gouvernement :

  • 50 millions d’euros débloqués immédiatement
  • une année blanche pour les banques, ce qui signifie que durant un an, les agriculteurs et éleveurs n’auront pas à rembourser les crédits ou les emprunts contractés
  • Une exclusion des revenus 2013-2014 des cotisations sociales pour 2016
  • Une réduction de moitié des cotisations sociales Maladie pour ceux qui n’ont pas de revenu ( passage de 833€ à 453€)
  • Une généralisation du dégrèvement d’office pour les éleveurs reconnus en difficulté dans leur département d’origine par la cellule d’urgence
  • Une pause sur les nouvelles normes avec un « passage au crible de tous les excès de zèle de l’administration française sur les normes européennes »
  • Une surveillance accrue de l’administration « qui n’a que les mots sanction, contrôle, amende en bouche ».

Une rencontre est prévue à Bruxelles, lundi, entre les représentants de la FNSEA et les dirigeants européens. D’autre part, Xavier Beulin a annoncé avoir demandé qu’un chantier fiscal soit réalisé, avec une dotation préalable mise dans le budget 2016 ainsi qu’une réserve pour les entreprises en difficulté. « Nous voulons la fin de la guerre des prix entre distributeurs, une guerre qui est préjudiciable pour tout le monde » a-t-il déclaré.

De son côté, Manuel Valls, qui semblait cristalliser autour de sa personne une partie de la haine et de la rancoeur des manifestants bretons, a annoncé le déblocage « exceptionnel » de 3 milliards d’euros en 3 ans, ce qui aura fait se poser la question à des observateurs présents sur place de savoir d’où sortaient ces nouveaux fonds d’urgence .

Alors que vers 15h, les responsables appelaient à la dispersion de la manifestation, certains jeunes agriculteurs et éleveurs, particulièrement remontés, voulaient manifestement continuer à rester sur place, certains parlant même « d’aller jusqu’à l’Assemblée nationale ».

Quelques réactions recueillies, à chaud, après les annonces : 

Vincent le Noir, éleveur dans le 22

« très déçu, on n’a eu que des mesurettes. Il n’y a eu aucune avancée sur le point le plus important qui est la compétitivité. Et donc l’alignement des autres pays européens sur le respect des mêmes ,normes et législations pour tous. Cela se voit que pour le gouvernement l’agriculture n’est pas une priorité »

Hervé le Moël, vice-président FDSEA 22 :

« Très déçu de voir Xavier Beulin sifflé. Je constate cependant que la syndicalisation est en hausse dans le 22 et que les agriculteurs font confiance en l’équipe locale. Il y a eu des avancées certaines. Le problème, c’est que nous sommes à bout et qu’il y a pas mal d’agriculteurs qui risquent d’arrêter non faute de finances, mais faute de moral »

Alain Bernier, président FDSEA 44 : « Il y a beaucoup de choses qui ont été obtenues, mais il faut les décortiquer; C’est difficile de les expliquer en un quart d’heure sur la tribune, et je comprends qu’il se soit fait huer par de jeunes agriculteurs impatients. Il y a une lourdeur administrative empilée depuis des années et elle ne se dégage pas en un jour.

Pour la compétitivité, il n’y a effectivement rien eu d’annoncé car cela ne peut se discuter qu’à Bruxelles. En revanche il y a deux avancées vraiment importantes, le moratoire sur les normes et l’année blanche pour les emprunts». 

Michèle, éleveuse de vaches black angus dans le 29 :

« C’est un métier formidable avec beaucoup plus de demande que d’offre, mais on n’en vit pas. Heureusement que j’ai une autre activité à côté. Xavier Beulin, il parle comme Hollande et le Foll, c’est de l’enfumage. C’est du vent. »

Un paysan à côté, pendant que Beulin parle (16h) : « C’est Hollande qui cause? »

Jérémy, jeune éleveur porcin dans le 22 : « non, cette manif a servi à rien, on a fait un beau défilé comme au 14 juillet mais ça n’a servi à rien. Beulin s’est foutu de nous, c’est un vendu, une ordure ».

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 Commentaires

  1. C’est un début. Certains agriculteurs Bretons commencent à se rendre compte que Beulin n’est pas là pour les aider ni même les représentants locaux de la FNSEA de type Merret.
    Merret = « Bonnets Rouges » ?

  2. Hier après midi mon coeur c’est saigné,les larmes de colére m’ont envahi J’ai vu ces tracteurs de paysans Français rejoindre la capitale jacobine j’ai vu ces agriculteurs prendre Paris en sandwich ce gouvernement parisien Mais ce n’était qu’une illusion déjà ficelée et tranchée S’attaquer en France à des enseignes de magasins,saccager,bruler des pneus,détruire de la nourriture Et baisser leur froque devant le gouvernement Français qui n’a aucun intérêt pour eux Ne pas confondre un syndicat comme la FNSEA avec la coordination rural ou d’autres syndicats la FNSEA n’a qu’un seul objectif : Faire de l’OGM sur le sol Français et répondre à la demande de Bruxelles tout simplement être leurs larbins en faite Le probléme agricole est simple : Sortir du syndicat FNSEA,sortir du dictat del’Europe Faire de l’agriculture résonnée Que ce soit du côté des bonnets rouge ou des artisants commerçants tous ont été spoliés par la FNSEA, soutenez nous mais nous par contre non Refus de prise de parole……. Xavier Beullin hué par les paysans,Xavier a encore de beau jour devant lui Les paysans Français plutôt que de planter de l’OGM Ils devraient planter des couilles artificielles et se les greffer ensuite se battre pour la communauté agricole,sortir des clivages politiques droite gauche S’unir avec les routiers,les commerçants,les artisans et autres corpo Pas de prise de rendez vous comme l’a fait Xavier Beullin hué avec Valls Charger avec les tracteurs,l’Elysée et l’Assemblée Nationale Là le Peuple de France prendra la parole et à l’avenir changera de tête D’ici là passer la vaseline sur la sodomie de Xavier Beullin hué et bons hémoroÏdes

  3. A noter que mardi prochain se tiendra l’inauguration du SPACE près de Rennes… A quelques mètres de la MSA (Mutualité Sociale Agricole) et que la Coordination Rurale et d’autres semblent vouloir se mobiliser…
    Pas sûr que les salariés de la MSA et leurs syndicats (CGT, CFDT et autres FO) n’en profitent pas aussi pour se faire entendre…
    Mardi prochain risque d’être animé près de Rennes

Comments are closed.