Ploërmel. P. Le Diffon (UMP) veut apporter son aide à l’invasion migratoire

le_diffon

08/09/2015 – 07H00 Ploërmel (Breizh-info.com) – Voilà qui devrait encore donner de l’eau au moulin de ceux qui dénoncent une certaine « UMPS » : Patrick Le Diffon, maire de Ploërmel (56) , vient de se prononcer pour l’accueil d’immigrés dans sa commune du Morbihan.  « Accueillir des migrants, je n’y suis non seulement pas opposé, mais au contraire favorable au regard du contexte géopolitique actuel. » a indiqué l’édile de la commune, attendant que le préfet lui indique la marche à suivre pour pouvoir mettre son projet en oeuvre en fonction des capacités d’accueil.

Faisant fi de la volonté manifeste d’une majorité de Français (selon les sondages) de ne pas accueillir ces populations venues d Moyen-Orient, mais aussi d’Afrique ou d’Asie, les responsables politiques de tous bords multiplient les appels d’airs, rejoints par les artistes (la fameuse « main tendue ») et les médias dominants.

Selon les chiffres de l’Insee de 2012, Ploërmel avait un taux de pauvreté parmi sa population de 11,2% et un taux de chômage de 11,6%.

Elu dans une triangulaire en 2014 face notamment à Paul Anselin et à la maire sortant (PS),  Patrick Le Diffon – par ailleurs conseiller général – joue ainsi sur la corde sensible du « devoir de solidarité et d’humanité » , imposé par la gauche dans le discours politique.

 Ce dernier était récemment à Saint-Gildas de Rhuys, aux côtés de Marc Le Fur et de David Robo, maire de Vannes, à l’occasion d’une réunion publique en vue des élections régionales. Des élections que la droite bretonne risque fort de perdre à nouveau, coincée  entre une gauche bien en place et finalement peu critiquée et un Front national mené par le très offensif Gilles Pennelle, auquel les ténors de la droite bretonne ont visiblement abandonné le terrain de l’immigration et de la sécurité Deux sujets qui font pourtant partie, avec l’emploi, des principales préoccupations des électeurs.

 Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

7 réponses

  1. Tous ces élus de Bretagne ne sont pas des Bretons mais des Jacobins.
    Donc, l’installation de migrants, clandestins, salafistes, terroristes, … c’est tout à fait normal pour eux.
    Bretons, réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard.

  2. on en veut pas chez nous !!!! je ne suis pas raciste loin de la, se qui m’énerve c’est que eux il vienne chez nous on leurs PRÊTE un logement, on leurs verse 300euro par mois et sa ne va pas leurs suffire donc il vont vendre de la drogue et raquété nos enfant a la sortie de l’école. moi je galère les 30 dernier jours du mois et personne ne viens a mon aide il faut qu’il pense au français avent de pensé au autres, surtout qu’il y a plein de SDF en france qui eux on bien besoin d’aide c’est inadmissible je me demande bien comment le couillon va faire pour faire baissé les impôt comme promis de 2 milliard et la baisse du chômage, 23000 chomeur en plus elle est belle la progression

  3. Droite bretonne sous emprise de la doxa, comme partout en France. Pour ajouter à la liste, Cesson-Sévigné (LR) est fière de faire savoir sur la page de la ville qu’elle accueillera aussi des migrants-refugiés-clandestins dans des logements communaux.
    En tout accord avec la faisant office de maire de Rennes, celle qui avait promis de ne jamais se présenter aux élévations municipales.
    Au passage et hors-sujet, bien décidée à pourrir la vie de ses concitoyens, elle va faire passer la vitesse sur les rocades à 70 km/h.

  4. Pourquoi les richissimes pays arabes du Golf (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Koweit, Qatar…) n’accueillent-ils pas leur coreligionnaires dans la détresse ?
    Pourquoi ces réfugiés sont-ils composés à 80 % d’hommes jeunes ?
    Comment ont-ils faits, dans leur situation économique et financière dramatique, pour posséder les sommes délirantes qui leur sont, soi-disant, réclamées par les passeurs ?
    DAESH (DASH comme dit notre brillant Président) a annoncé officiellement qu’il avait déjà, grâce aux vagues de migrants, introduits 4000 de ses agents en Europe.
    Les services de renseignements français et européens ont déjà identifiés dans les films et les photographies de migrants d’anciens combattants de DAESH et d’Al Qaïda.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !