Callac. Lise Bouillot, nouvelle maire de droite favorable à l’immigration

callac

25/09/2015 – 07H00 Callac (Breizh-info.com) – C’est l’hebdomadaire « L’Echo de l’Armor et de l’Argoat » qui le révèle : lundi soir, lors d’un conseil municipal à Callac, dans les Côtes d’Armor, Lise Bouillot, maire de droite élu contre les socialistes et les communistes en 2014, s’est prononcée en faveur de l’accueil d’immigrés dans la paisible bourgade du Centre-Bretagne.
Prétextant la disponibilité d’un appartement au sein de l’école Sainte-Anne, inoccupé depuis une année, Mme Bouillot a déclaré benoîtement : « il y a déjà des migrants accueillis à Carhaix, du coup, ils ne se sentiront pas isolés ». La majorité callacoise, immédiatement rejointe par l’opposition de gauche, qui joue la carte « de l’humanisme et de l’ouverture des coeurs », n’a sans doute pas pris le temps d’étudier les nombreux conflits physiques existant notamment à Calais, au sein même des différentes ethnies d’immigrés arrivées en France ces derniers mois, pour sortir un tel raccourci.
La commune de Callac – qui ne parvient pas dans le même temps à maintenir un dynamisme économique – prendrait à son compte le loyer de cette famille (qui en appellera d’autres, comme l’a rappelé Martine Tison, adjointe au maire, la seule à avoir émis des doutes sur la capacité de la commune à absorber ces populations) tandis qu’elle empocherait les 1 000 € par personne accueillie et par an proposés par Bernard Cazeneuve afin d’acheter financièrement les mairies récalcitrantes à l’accueil des immigrés.
Au sein de la commune, les réactions ne se font pas attendre : « c’est scandaleux » nous dit Rosalie, une ancienne au caractère bien trempé. « Le contribuable n’a pas a payer, via ses impôts, pour accueillir des familles qui en plus ne voudront pas repartir après, on le sait très bien. » avant d’interpeller la maire : « je suis sûr que les habitants sauront se souvenir de cet humanisme de façade le jour où des faits graves seront recensés dans la commune mettant en cause des personnes qui n’ont ni notre culture, ni nos traditions » et de conclure : « on a pas voté pour un maire de droite pour qu’il nous refasse la même politique que les cocos nous ont servi durant des décennies …»

En 2012, Callac recensait une population de 2200 habitants, avec un taux de pauvreté de 19% et un taux de chômage de 13,7%. Pas une priorité, visiblement …

Crédit photo  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

4 réponses

  1. Je suis vraiment attristé par cette conseillère municipale de callac qui préjuge des actes de malveillance qu’elle attribue déjà aux futurs immigrés. Je dit bravo à lise bouillot pour cette courageuse et humaine décision

  2. Mme Bouillot, comme ses collègues affichant leur “générosité” en bandoulière, veut accueillir une FAMILLE d’immigrés. Ils veulent tous des familles, parce que bien entendu tout le monde est ému par les petits enfants. Mais les familles sont très minoritaires parmi les migrants (même si la télévision les montre volontiers, d’une part pour faire de l’audience, d’autre part parce que les migrants, qui ont bien compris le principe, les mettent en avant). L’immense majorité des arrivants sont des hommes jeunes. Le gouvernement va donc proposer à Mme Bouillot de recevoir, mettons, trois jeunes hommes migrants. Comment dire non, à présent qu’elle a affiché sa générosité communale ? Et dès que ces trois migrants seront régularisés, regroupement familial aidant, Callac aura non pas UNE famille d’immigrés mais TROIS, non pas cinq ou six personnes à prendre en charge mais quinze ou vingt. On dit merci qui ?

  3. Un pays qui a des milliards de dette et environ 6 millions de chômeurs, en redemande par la voix d’irresponsables.
    Le pays apostat compte déjà environ 7 millions de musulmans et en demande encore : Folie ? Suicide ? Idéologie mortifère ?

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS