Carhaix. Régionales 2015. NPA et Breizhistance s’unissent « pour l’accueil de tous les migrants »

guillemot

30/09/2015 – 08H00 Carhaix (Breizh-info.com) – Les militants du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) se sont réunis à Carhaix, dimanche 27 septembre afin de travailler sur la constitution d’une liste « anticapitaliste, ouverte pour une alternative féministe, sociale, démocratique et écologiste en Bretagne ». A cette occasion, les militants ont validé le rapprochement avec Breizhistance, la gauche indépendantiste bretonne, qui, lors de son congrès de Plougonver de début septembre, avait émis la volonté de monter une liste à l’occasion des élections régionales de décembre prochain.

Tout comme lors des élections européennes, l’extrême gauche bretonne fait donc appel au NPA pour être en mesure de constituer une liste. A son université début septembre, le parti dirigé par Gaël Roblin n’aura réuni qu’une petite soixantaine de personnes sur deux journées.  Une liste qui devra toutefois être validée par le vote des comités locaux du NPA, début octobre et qui promet d’être « 100% indépendante du PS et de ses alliés au premier et au deuxième tour, combattra pied à pied la droite ultra-réactionnaire et l’extrême droite.»

Le tête de liste pourrait être Mathieu Guillemot, conseiller municipal de Carhaix, qui monte en grade au sein du NPA ces derniers mois ; il est même préssenti pour être candidat à la représentation du NPA lors de la prochaine élection présidentielle.

Du côté des revendications, on retrouve pêle-mêle  « l’interdiction des licenciements notamment dans l’agroalimentaire, la défense intransigeante des services publics, la fin immédiate du projet de Notre-Dame-des-Landes, la mise en place d’un nouveau modèle agricole écosocialiste, l’ouverture des frontières et l’accueil de touTEs les migrantEs, pour le droit à l’autodétermination de la Bretagne, pour le rattachement de la Loire-Atlantique à La Bretagne,…»

Certains soulignent les contradictions entre le fait de vouloir ouvrir et donc abolir toutes les frontières, et dans le même temps d’exiger une réunification bretonne qui est, par définition, une frontière géographique, tout comme de vouloir l’autodétermination de la Bretagne, c’est à dire d’un peuple qui n’existerait pas sans frontières ; des contradictions qui expliquent sans doute en partie les maigres 0,46% réalisés lors des dernières élections européennes.

Il y a donc pour le moment 10 listes déclarées en Bretagne (4), pour les élections régionales , avec l’UPR de M. Gourvenec, Debout La France de Jean-Jacques Foucher, EELV-FG de René Louail, Front Démocrate d’Anne Camus, Oui la Bretagne de Christian Troadec, LR-UDI de Marc Le Fur, FN de Gilles Pennelle, Notre Chance l’indépendance de Bertrand Deléon et enfin une liste PS sans tête de liste pour le moment.

Crédit photo  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

3 réponses

  1. J’espère que Mathieu Guillemot a prévu d’inviter dans son resto des bonnets rouges à Carhaix tous ses amis en exode.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !