Accueil d’immigrés à Châteaugiron. Débat autour du presbytère

A LA UNE

12/10/2015 – 05H00 Châteaugiron (Breizh-info.com) – Le bruit courait que le curé de la paroisse Saint-Luc de Châteaugiron faisait de la résistance à l’accueil d’immigrés dans son presbytère, loué à la municipalité de Châteaugiron et dans lequel se trouvent 3 logements . Il n’en est rien : joint par téléphone, l’abbé Yvonnick Mauboussin nous a expliqué que l’affaire était en cours de traitement et que le différent avec la commune portait juste sur une histoire d’accès séparé (via une porte) à construire, pour permettre aux familles d’avoir leur indépendance.

La commune de Châteaugiron, dont la maire n’est autre que la Sénatrice UDI Françoise Gatel, souhaite en effet accueillir des familles d’immigrés – communément qualifiés de « réfugiés » sans que l’on sache pour le moment d’où ces populations arrivent et combien de temps elles sont appelées à rester dans notre région. L’affaire des Somaliens de Rennes – depuis des années à Rennes alors que ceux qui ont été déboutés du droit d’asile devraient être expulsés  –  est d’ailleurs révélatrice. Certains élus préfèrent parler de logements temporaires alors qu’il s’agit en réalité d’installation sur le moyen ou long terme.
Mme Gâtel nous a toutefois indiqué par téléphone qu’à l’heure actuelle, seuls deux logements étaient prévus et qu’il n’était pas question du presbytère, propos qui différent de ceux de l’abbé.

Ces logements ont été réservés en prévision de l’arrivée de ces « familles » ( le dernier rapport de l’ONU montre que les immigrés arrivant en Europe sont à 70% des hommes qui feraient ensuite venir leurs familles) ; l’un géré par le CCAS (centre communal d’action sociale) , l’autre dans l’Ehpad, comme à Sérent ; de quoi faire reculer à nouveau sur liste d’attente les personnes âgées ou handicapées qui sont pourtant pléthores.

Si les trois logements du presbytère étaient mis à disposition de ces immigrés, cela porterait donc à 5 « familles » le nombre de nouveaux arrivants hébergés, aux frais  du contribuable, à Châteaugiron. Mais encore une fois, rien n’est décidé  et nos deux interlocuteurs n’ont pas le même discours.

« Cette action n’enlève, bien entendu, rien à notre démarche de solidarité envers les Castelgironnais qui se trouvent dans des situations difficiles et auxquels nous consacrons toute notre attention », précise Isabelle Plantin , adjointe en charge de la solidarité et vice-présidente du CCAS, dans un entretien accordé à Ouest-France, entretien dans lequel Madame Gatel laisse entendre qu’elle a la preuve que ces nouveaux arrivants fuiraient l’Etat islamique.

L’exemple des centres d’accueil saturés d’Allemagne, où des chrétiens se font de nouveau persécuter par des musulmans,  où les tensions entre ethnies sont permanentes, ne semble pas préoccuper Madame Gatel. Parlant des immigrés, le ministre fédéral de l’Intérieur,  Thomas de Maizière (CDU), a déclaré ces derniers jours : « Ils se plaignent parce que les foyers d’accueil ne leurs plaisent pas. Ils créent des problèmes parce que la nourriture ne leur plaît pas. Ils se battent dans les foyers ». Rien à voir, bien entendu, avec Châteaugiron

Crédit photo  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rak-votadeg ekolo : Ronan Loas (maer Plañvour) en deus votet evit… Sandrine Rousseau !

Hag un troll e vefe Ronan Loas, maer Plañvour (56). Embannet eo bet gantañ digwener en deus kemeret perzh...

Vers de nouveaux plastiques biodégradables et modulables ? Focus sur les travaux de chimistes rennais

Des chimistes rennais sont parvenus à étendre les propriétés des PHAs, ces polymères naturels et biodégradables qui offrent une...

Articles liés