immigration_2

06/11/2015 – 09H00 Pontivy (Breizh-info.com) – Adsav ! Le parti du peuple Breton, appelle à manifester samedi 14 novembre prochain, à Pontivy, à 14h30. Il s’agit pour les militants nationalistes bretons de dénoncer l’immigration et la multiplication des arrivées de clandestins en Bretagne, accueillis par un nombre important de communes sans consultation populaire préalable. « Breton, ouvre les yeux, ferme ta frontière » peut-on lire sur un nouvel autocollant édité par le parti politique qui s’explique : « Béatement, avec l’appui du clergé, fidèle et traditionnel collaborateur de l’Etat, mais aussi des associations d’extrême gauche qui n’en demandaient pas tant, de nombreux maires, dans les 5 départements Bretons, ont décidé d’ouvrir les portes de la ville à ces masses d’immigrés. Et pour ceux qui ne souhaiteraient pas en accueillir, tout comme ceux qui refusent de construire des logements sociaux réservés en priorité aux familles immigrées, l’Etat a décidé désormais de se passer des maires et de faire appel directement aux Préfets. C’est le retour du jacobinisme violent et répressif.».
Pontivy a été choisi car c’est « l’exemple même de ces villes bretonnes – tranquilles jusqu’ici – dans lesquelles les élus, locaux, départementaux, régionaux, soutenus par l’Etat  tentent d’agglutiner des populations immigrées dont la population ne veut pas.
Nous refusons d’être envahi et demain remplacés par des populations immigrées dont nous ne voulons pas sur notre sol, pas par haine , mais simplement parce que nos valeurs, notre culture, notre histoire, nos traditions sont incompatibles avec les leurs.»
Le communiqué, particulièrement incisif, pointe du doigt avant tout les responsables politiques, plus que les immigrés : « Nous n’oublions cependant pas que les premiers responsables de cette crise grave, et de celles à venir demain, sont cette caste d’élus et de serviteurs zélés de l’Etat français, ces vieux débris du 20ème siècle malheureusement encore au pouvoir dans un 21ème siècle qui appartient pourtant à nous, jeunesse libre et enracinée de Bretagne et d’Europe. »

Le rassemblement partira de la place Aristide Briand, à 14h30. Plusieurs centaines de personnes pourraient y participer, si l’on se fie à la page facebook dédiée à la manifestation. Le mouvement nationaliste breton connaîtrait-il un net regain de forme ? C’est en tout cas ce que l’on peut penser au regard des actions menées ces dernières semaines, et notamment à Brest, contre la mosquée salafiste de l’imam Rachid Abou Houdeyfa.

« Les Bretons ont besoin d’autre chose que des promesses électorales le temps d’une campagne » nous indique un militant finistérien pour qui « il est temps désormais de reprendre nos droits, et de nous organiser nous-mêmes, y compris dans la rue, pour défendre les intérêts de notre peuple ». 

Le Morbihan, terre traditionnellement de droite chrétienne, se distingue par la volonté de nombreux élus ( Ploërmel, Pontivy, Sérent …) d’accueillir des « familles » d’immigrés fuyant la guerre en Syrie – « familles » qui pour beaucoup se trouvent être en réalité des jeunes hommes en provenance d’Afrique sub-saharienne, comme le montre l’arrivée récente de 48 d’entre eux à la Guerche de Bretagne.

Jusqu’ici, hormis des contestations locales, aucune manifestation d’ampleur régionale n’a eu lieu. A Paris, une manifestation est également organisée ce samedi 7 novembre en solidarité avec la Hongrie et contre l’immigration. En Europe, et notamment à l’Est ou en Allemagne, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui manifestent, chaque semaine. Le premier ministre hongrois, Viktor Orban, a par ailleurs dénoncé cette semaine, « les plans de financiers bien organisés,  et de dirigeants qui n’ont jamais été élus » sur la question de l’immigration avant de s’interroger sur l’aspect démocratique de la chose : « Qui en Europe a voté pour permettre à des gens d’arriver illégalement par millions et d’être ensuite répartis ? »

immigration

Crédit photos  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

10 Commentaires

  1. Il va y avoir 60 personnes. Sur une population de 4.500.000 Bretons, ça fait à peu près un pour dix-mille : au plus haut point représentatif ! À peu près autant que ceux qui préconisent le retour de la monarchie bourbonienne ou le druidisme antique. Vous êtes à-côté de la plaque, les gars ! Vivez dans votre bulle et dans votre trip, pendant ce temps la terre continue de tourner !

      • En effet. Une telle manif devrait attirer au moins 100.000 personnes si les gens avaient le courage d’exprimer dans la rue ce qu’ils pensent chez eux.

    • Non nous ne sommes pas Français…
      200 ans d’Histoire commune avec la France ne fait pas de nous des C’hallaoued !!!
      Par contre 1000 ans d’indépendance et d’autonomie ça ça fait de nous des Bretons, tout simplement.
      La double Nationalité ça n’existe pas chez nous…

  2. Bretons ouvrons les yeux
    ( les refugiés ) sont des hommes seuls en parfaites santé et trop nombreux )
    Ne laissons pas sombrer notre culture Celtique
    Breiz a tao

Comments are closed.