Saint-Nazaire. Ludovic le Merrer (Modem) s’impliquera-t-il dans l’intensification de l’arrivée de demandeurs d’asile en Loire-Atlantique ?

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

17/11/2015 – 21H00 Saint Nazaire (Breizh-info.com) – Chef de file d’une droite nazairienne en crise ouverte depuis un an et demi et qui est de plus en partie révoltée contre lui, Ludovic Le Merrer pourrait aussi se trouver fragilisé sur le plan politique par son activité professionnelle, alors que suite aux attentats de Paris, de plus en plus de voix s’élèvent  pour demander l’arrêt de l’accueil des migrants qui arrivent en masse en France et en Europe.

Quand il se présentait aux municipales en mars 2014, Ludovic Le Merrer était directeur d’EHPAD. Il est d’ailleurs parti diriger un établissement à Dinard, le 29 janvier 2015. Pourtant dès le mois de février, il quitte ce poste.  Au 1er juillet 2015, il prend la tête de l’association Les Eaux Vives.

Cette association loi 1901, qui dépend depuis 2013 du mouvement Emmaüs, avait été créée en 1976 par le Dr Marion Cahour, Soeur Madeleine Dezol et Loïc Eon Duval pour gérer une structure nommée Le petit club Sarrazin, créée en 1975 et dédiée spécifiquement aux malades mentaux. Depuis, l’association a grossi et gère 15 structures en quatre pôle, emploie 80 salariés et autant de bénévoles, intervient dans toute la moitié nord de la Loire-Atlantique, de Nantes à Saint-Nazaire jusqu’aux pays de Blain et Redon, et dispose d’un budget global de 5.3 millions d’€.

Parmi ses activités – plusieurs accueils de jour, une halte de nuit, des structures d’hébergement, un garage solidaire, et même le projet cinq ponts qui permettra de regrouper ses sites nantais d’accueil des populations en situation de précarité sur un site moderne et ouvert sur la ville près du CHU – il y a aussi un CADA (centre d’accueil de demandeurs d’asile) disséminé sur plusieurs communes. A raison de 4 familles (20 personnes) à Avessac, 5 (16 personnes) à Blain, 5 encore à Saint-Nazaire (22 personnes) et 4 familles ainsi que 10 isolés (29 personnes) à Sait-Herblain. En tout, cette structure compte 87 places et reçoit en 215 une dotation de l’Etat de 805.873 € ; elle accueille principalement des réfugiés issus du Caucase, des pays de l’Est et d’Afrique.

L’association Les Eaux Vives était l’une des deux associations nazairiennes à solliciter la municipalité, dès fin juin, pour accueillir des migrants. Cette dernière a depuis mis en place un numéro pour recenser les offres de service et pris langue avec quatre associations, dont Les Eaux Vives.

Selon nos informations, c’est justement cette association qui devrait être chargée de coordonner l’arrivée dans les mois à venir de nouveaux immigrés dans le département. Son directeur, Ludovic le Merrer, sera donc au cœur de ce dispositif. Bien que rien n’ait encore été voté, des chiffres circulent déjà. Selon une source proche du dossier, on parle d’une soixantaine d’immigrés dans la seule région de Saint-Nazaire.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

2 Commentaires

  1. La droite à saint -nazaire ou dit autrement l’opportunisme de gauche centriste. Pauvre Le Merrer sous ses faux airs altruistes, piètre carriériste opportuniste, sans intégrité, et allant glâner ses informations jusque chez Anticor. L’Ethique est non négociable cher Le Merrer.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Interview de Geoffroy Lejeune, directeur de Valeurs actuelles

Geoffroy Lejeune, directeur de Valeurs actuelles, était le grand invité de Livre Noir dimanche dernier. L'occasion de parler avec Geoffroy Lejeune du procès Obono...

Saint-Nazaire 2 : Rescapé du premier tour, le seul binôme RN de Loire-Atlantique en lice au second tour

Rescapé du formidable fiasco du premier tour des départementales – plus de sept électeurs de Loire-Atlantique sur 10 ne sont pas allés voter, alors...

Elections régionales en Bretagne. Le débat post électoral

Elections régionales en Bretagne. Le débat post électoral https://www.youtube.com/watch?v=KmbJi6ViJgE Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...