Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mousteru (22). Rencontre avec Catherine Blein (FN), la doyenne du conseil régional de Bretagne

24/12/2015 – 08H00 Mousteru (Breizh-info.com) – Le conseil régional de Bretagne s’est réuni pour la première fois depuis les élections régionales du 13 décembre, vendredi 18 décembre 2015. Si Jean-Yves le Drian a de nouveau été élu président de l’Assemblée, c’est à Catherine Blein que reviendra le rôle de doyenne. Âgée de 69 ans, cette amoureuse de la ruralité, de la campagne bretonne, passionnée de chevaux, fut chargée de mission pour le RPR dans les années 90. Puis, dans les années 2000 , elle fut un temps membre (et même chargée des relations presse) du Bloc Identitaire et par la suite présidente de l’association NCI – Nationalité Citoyenneté Identitéqui organisa notamment des Assises de la nationalité, à Paris en 2012.

Par la suite, et après avoir quitté ses différentes responsabilités au sein de ces associations, elle adhérera au Front national. Elle a d’ailleurs été candidate à plusieurs élections, locales et régionales. C’est donc forte d’une belle expérience politique qu’elle fait son entrée, pour la première fois, dans un conseil régional. Nous l’avons rencontré après l’intronisation de Jean-Yves Le Drian en cette fin décembre 2015.

Breizh-info.com : À 69 ans, vous entrez pour la première fois au conseil régional de Bretagne, en tant que doyenne. Quelles ont été vos premières impressions en tant qu’élue ?
Catherine Blein : Mes premières impressions sont qu’il y a trop d’élus ! 600 000 en France contre 40 000 en Angleterre ! c’est du délire et tout ça coûte cher au contribuable.

Je trouve normal qu’il y ait une instance régionale, car on a besoin d’elle pour envisager les choses au niveau régional, les grandes lignes utiles à toute la région, mais on pourrait n’être que 30 au lieu de 83.

Les socialistes, comme toujours friands de nombres et de doublons en tout genre, se sont bien pourvus puisque le président n’a pas moins de 15 vice-présidents ! Notre groupe s’est élevé contre, mais ils ont passé outre évidemment.

Quant à mon statut de doyenne (la première femme en Bretagne je crois), il me va très bien. Personnellement, je suis beaucoup plus heureuse à 69 ans qu’à 25 ou 30 et j’estime qu’il faut toujours assumer son âge, mais…avec humour! L’humour, avec la lecture, la musique, l’action, l’amour de la vie et de la nature vous garde votre jeunesse ad vitam!
Breizh-info.com : Quelles vont être vos premières actions au sein du conseil régional ? Ne risquez-vous pas de vous retrouver rapidement – tout comme la droite – en minorité et ne pas pouvoir faire grand-chose ?

Catherine Blein : Bien sûr nous ne pèserons pas grand-chose puisque nous sommes  minoritaires. Mais nous y sommes et croyez-moi nous n’allons pas rester inactifs !
Nous verrons tout passer, et notamment Gilles Pennelle, Emeric Salmon et moi-même qui serons pour deux ans à la commission permanente. Nous verrons tout, nous demanderons des explications sur tout, nous étudierons tout, nous donnerons notre avis sur tout et combattrons pour défendre nos points de vue essentiels, en demandant l’écoute des médias afin d’alerter le grand public à qui nous rendrons des comptes régulièrement.

Breizh-info.com :  Vous allez siéger au sein de la commission permanente. En quoi cela va consister ?

Catherine Blein : À ce titre la commission permanente est très intéressante, car il s’agit de traiter de l’individualisation des dépenses, donc de décider, une fois que les grandes lignes budgétaires ont étés votées, le détail des choses.
À quelles entreprises, à quelles associations sont allouées les sommes de la masse budgétaire globale ? Là nous pouvons vraiment agir, car nous sommes dans le concret et c’est là que nous allons nous battre.
Nous avons décidé que l’appartenance à cette commission , pour notre groupe, serait de deux ans, afin que la plupart d’entre nous puissent y avoir accès.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qui va changer, avec cette élection, pour le Front national en Bretagne ? Comment avez-vous analysé les résultats des élections en Bretagne ? Dans le reste de la France ?

Catherine Blein : Pour le Front national,  c’est une ouverture formidable sur le pouvoir. Nos élus vont y acquérir une connaissance, une vraie expérience, et la somme de toutes ces expériences, municipales, départementales, régionales et parlementaires. Cela fait un bon terreau de gens compétents pour Marine.

De plus,avec 358 élus régionaux qui s’ajoutent à nos autres élus,le parrainage de Marine Le Pen pour la Présidentielle est acquis, même si je crois savoir que le pouvoir socialiste a bien évidemment durci la loi…

Les élections régionales ont montré que nous sommes bel et bien le premier parti de France. Je vous rappelle que si nous avions comme mode de scrutin la proportionnelle à un tour, nous aurions remporté 6 régions d’office.
Au plan national, je  pense moi aussi qu’il va nous falloir nous ouvrir à tous les patriotes antimondialisation pour remporter la présidentielle. Quant à nous, conseillers régionaux, notre devoir est également de séduire les Français encore dubitatifs et c’est aussi ce que nous nous emploierons à faire.
Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Mousteru (22). Rencontre avec Catherine Blein (FN), la doyenne du conseil régional de Bretagne”

  1. CL22 dit :

    Populisme, confusion des idée…
    Aucune piste sur l’intérêt d’avoir des élus FN à la Région…
    Tous est dit. Passer du RPR (quelle mission ?) au FN, elle a tout essayée….

    Coquille vide élue en faisant peur aux bretons, par l’évocation de la religion “envahissante”, et d’autres peurs diffuses, sans programme et donc maintenant sans priorité pour les bretons à l’avenir. Mais élus.

  2. Marie Martin dit :

    Elle est contre les régions MAIS, accepte la gamelle.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Tempête Ciarán, quelles perspectives pour nos massifs forestiers en Bretagne ?

Découvrir l'article

Lamballe

Bretagne : Retour du train entre Dinan et Lamballe en 2024 après un an de travaux

Découvrir l'article

Economie, Social

L’emploi saisonnier en Bretagne porté par le tourisme

Découvrir l'article

A La Une, Economie

1,928 milliard d’euros : le Budget de la Région Bretagne pour l’année 2024

Découvrir l'article

Environnement

Maraîchage bio et gaspillage : « Aujourd’hui, tout doit être standardisé »

Découvrir l'article

Environnement, Le Mag'

La plage des Poulains à Belle-ile en mer : un joyau breton classé parmi les plus belles plages du monde

Découvrir l'article

Economie

La vente en ligne représente une part toujours plus importante pour les commerces bretons

Découvrir l'article

Sociétal

Le recensement de la population en Bretagne administrative à mi-parcours

Découvrir l'article

Insolite

En Bretagne, il va à la rencontre des personnes âgées avec Poupette, son camion-épicerie

Découvrir l'article

Sociétal

Série d’agressions et d’incendies dans les prisons bretonnes

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍