En Bretagne, le chômage a encore augmenté en novembre

chômage

26/12/2015 – 12H00 Rennes (Breizh-info.com) – « Au-delà des variations mensuelles, la tendance se confirme : le nombre de demandeurs d’emploi se stabilise sur les trois derniers mois», a cru bon de se féliciter la ministre du Travail, Myriam El Khomri, après la publication des chiffres du chômage pour novembre 2015. Ce n’est toutefois pas le cas pour la Bretagne historique où la situation de l’emploi s’est encore dégradée le mois dernier.

Dans les cinq départements bretons le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A est passé de 221 895 à 222 246 en novembre soit une progression de 0,16% par rapport au mois précédent. En un an celui-ci a augmenté de 2,81%.

La situation n’est pas meilleure si l’on ajoute aux chômeurs n’exerçant aucune activité les demandeurs d’emploi qui exercent une activité réduite courte, d’au plus 78 heures au cours du mois (catégorie B) ou une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois (catégorie C). Pour ces trois catégories, on a enregistré en effet 377 324 personnes au mois de novembre contre 375 467 en octobre  (+0,49%) et 354 243 personnes en novembre 2014 (+6,51%).

Par département, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a varié en novembre 2015 par rapport à octobre 2015 entre -0,5% et +1,0%. Il a progressé dans les Côtes-d’Armor (+1,0%), le Morbihan (+0,9%) et la Loire-Atlantique (+0,1%) mais diminué dans le Finistère (-0,3%) et en Ille-et-Vilaine (-0,5%).

Selon les chiffres communiqués par le ministère du Travail, en région administrative Bretagne, en novembre 2015, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A ne varie pas pour les hommes (+2,5% sur un an) et croît de 0,3% pour les femmes (+3,9% sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A de moins de 25 ans augmente de 0,5% (-2,8% sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans baisse de -0,1% (+2,5% sur un an), et le nombre de ceux de 50 ans ou plus s’accroît de 0,7% (+9,1% sur un an).

Toujours pour ces quatre départements bretons, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a augmenté le mois dernier de 0,3% pour les hommes (+5,9% sur un an) et de 0,5% pour les femmes (+7,3% sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C de moins de 25 ans a progressé de 0,9% (+2,0% sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans  s’est accru de 0,3% (+6,5% sur un an) et le nombre de ceux de 50 ans ou plus de 0,6% (+10,5% sur un an).

Autre constatation pour la Bretagne (B4), la durée du chômage s’allonge encore : le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus progresse de 0,8% au mois de novembre 2015 par rapport au mois d’octobre 2015 (+13,3% sur un an).

Contrairement à la Bretagne historique, en France métropolitaine le nombre de chômeurs de catégorie A a légèrement diminué le mois dernier. Au 30 novembre, il s’établissait à 3.574.800, soit une baisse de 15.000. Mais si on inclut les personnes inscrites en activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi en novembre augmente de 3000 inscrits. Depuis que François Hollande occupe l’Elysée, la hausse atteint presque les 1,15 million, soit aujourd’hui 5,75 millions de personnes d’inscrits. Des chiffres sur lesquels Myriam El Khomri ne s’étend pas, préférant commenter la baisse toute relative du chômage des jeunes de moins de 25 ans, réduit artificiellement à coup de mesures comme la Garantie jeunes, l’aide à la première embauche et les « emplois d’avenir ».» Ces mesures n’ont d’ailleurs pas empêché que le nombre de jeunes au chômage ait progressé de 26.300 depuis le début du quinquennat de François Hollande.

Plus inquiétant, le chômage de longue durée continue de croître : 2 447 300 personnes sont en quête d’un emploi depuis plus d’un an, un chiffre en hausse de 9,7 % sur un an, tandis que le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi depuis plus de trois ans a progressé de 16,5 %. En France métropolitaine, l’ancienneté moyenne des demandeurs d’emploi atteint aujourd’hui 570 jours.

La fameuse « inversion de la courbe du chômage» promise par François Hollande se fait toujours attendre…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

 

 

2 réponses

  1. Plus la Bretagne a de chômeurs, plus elle vote à gauche !!!! Ne serait ce pas du masochisme ???? ……

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS