Bonnets rouges. Les doléances et les projets des Bretons du XXIe siècle

A LA UNE

Les éditions Yoran Embanner ont publié à la fin de l’année 2015 un petit livre de 22 pages qui revient sur les revendications mises en avant par les Bonnets rouges en 2014. En effet, de décembre 2013 à mars 2014, ces derniers ont recueilli les doléances, les témoignages et les propositions des Bretons. 15000 doléances ont été récupérées sur les marchés, par internet et par courrier.

Le 8 mars 2014 se sont ouverts les Etats généraux de la Bretagne, à Morlaix, où les comités locaux, représentés par 5000 Bonnets rouges, ont validé  les 11 points revendicatifs.

Ce qui est moins connu, ce sont les techniques d’analyses utilisées, au nombre de 4. La démarche peut servir d’exemple à tous ceux qui se réclament de la démocratie, en Bretagne et ailleurs.
Les méthodes ont permis d’identifier ce que les Bretons veulent. Elles ont permis aussi de mesurer la force de chaque revendication, ainsi que la façon dont les Bretons associent les idées.
La quatrième méthode, basée sur la fouille de textes par les logiciels informatiques les plus élaborés, permet de dégager des communautés sémantiques. Elles correspondent à des associations d’idées que les Bretons établissent spontanément. Ainsi, il est intéressant de voir comment ils associent le verbe travailler » avec le verbe « créer », « permettre » ou « développer ». Il est intéressant de voir la force des relations entre « emploi » et « entreprise », « emploi » et « agriculture », ou entre « emploi » et « politique ».

Un petit livret à posséder (consultable ici), pour étudier les principales revendications des militants bretons au début du 21ème siècle, mais également leur articulation et la possibilité de leur mise en oeuvre.

Les doléances et les projets des Bretons du XXIe siècle – Yoran Embanner – 3€

 

Photos : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

Crus artisans et vins biologiques : la troisième voie des bordeaux ?

Entre le monde des grands crus spéculatifs et la masse uniforme des bordeaux anonymes du négoce bordelais, s’intercale l’interstice...

5 Commentaires

  1. Yoran est un prénom à forte consonance hébraïque (Yoram : dieu est élevé), ces éditions sont probablement une des multiples tentacules de la pieuvre apatride, principalement préoccupée par la performance économique et la destruction des peuples européens et états-nations. La plus grande méfiance a lieu d’être vis a vis du mouvement des bonnets rouges, issu d’un mécontentement populaire en partie légitime mais visiblement manipulé et récupéré par des intérêts douteux voire communautaire nonbreton.

    • Et cette vidéo interview par Breizh-Info de la maison d’édition où l’on voit sur la table un livre intitulé ‘Arthur et David’ avec clairement une étoile de David (symbole israélite) et un Triskell (symbole celte), non mais franchement cette blague … c’est vraiment pathologique cette manie de vouloir tout contrôler, la gauche, la droite, les extrêmes, les écolo, les régionalistes, les nationalistes, toujours la pieuvre doit mettre son nez dans ce qui ne la regarde pas; cela en devient comique tellement c’est peu discret et malvenu…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés