Cologne. La manifestation contre l’immigration réprimée. Nouvelle désinformation

A LA UNE

11/01/2016- 08H00 Cologne (Breizh-info.com) – Plusieurs milliers d’Allemands ( 1700 selon la police,  4000 selon les organisateurs) ont manifesté samedi , à Cologne, contre l’immigration. A l’appel de Pegida et d’un collectif de hooligans allemands cette manifestation faisait suite aux viols et attouchements commis par des hordes de réfugiés lors du Nouvel an.

La manifestation a été retransmise en live par la chaîne Russia Today, et l’on a pu voir ces milliers d’hommes et de femmes, majoritairement jeunes, défiler dans le calme aux cris de« Rapefugees not welcome » ,« Merkel démission », « Réfugiés dehors » ou encore « Nous sommes le peuple ». Face à eux, une manifestation de gauche et d’extrême-gauche, dont la simple présence en opposition semblait vouloir dire :  « laissez les violeurs tranquille ».

De nombreux discours ont ponctué la manifestation de PEGIDA, dont celui de Tommy Robinson, ancien leader de l’English Defense League (EDL) , mouvement anti islamisation très actif en Angleterre.

pegida4
tommy robinson, leader anti islamisation anglais

Le calme de la manifestation s’est toutefois dissipé en raison de l’impressionnant dispositif policier mis en place pour l’occasion – un dispositif que les allemandes attouchées et violées lors du nouvel an auraient sans doute apprécié. 2000 policiers lourdement armés cadenassaient ainsi le cortège. Alors que les manifestants avait commencé à défiler dans la ville, consignes ont été données de les bloquer, et de les faire reculer, la police employant alors gaz lacrymogènes à bout portant et canons à eaux pour les faire reculer jusqu’à la place de la cathédrale, puis la gare. Quelques arrestations ont également eu lieu.

pegida2

Il est à noter que c’est la première fois qu’une manifestation d’ampleur contre l’immigration a lieu dans l’Ouest de l’Allemagne, ces dernières étant jusqu’à présent cantonnées (pour les plus mobilisatrices) autour de la ville de Dresde.

Des immigrés qui se comportent comme des barbares en pays vaincu

Ces derniers jours, et malgré la désinformation policière, médiatique et politique allemande ( suivie par la presse française subventionnée), les réseaux sociaux ont contribué à provoquer une vive secousse en Allemagne ; les « réfugiés », dont le nombre à dépassé les 1,3 millions en 2015, tendent désormais à être perçus pour ce qu’ils sont réellement , c’est à dire une forte menace pour le peuple allemand, et pour les Européens plus largement.

Après les viols et les attouchements de Cologne – plus de 500 plaintes ont été déposées -, des faits similaires ont été rapporté, dans plusieurs autres villes allemandes ( Hambourg, Stuttgart, Francfort, Bielfield et Berlin ) mais aussi en Suisse, en Autriche et en Finlande.  Alors que nous rapportions, il y a déjà quelques mois, que les immigrés rentrant en Europe étaient majoritairement des jeunes hommes, ce qui ne serait pas sans conséquences, la presse subventionnée commence à l’évoquer, et pour certains à s’en inquiéter seulement aujourd’hui. Le site Atlantico évoque même une « bombe à retardement ».

bel apprentissage de la langue de Goethe
bel apprentissage de la langue de Goethe

Ces « mâles, immigrés et hétérosexuels » pour déformer la phrase d’Anne Lauvergeon, viennent ici en Europe l’esprit revanchard ( les Européens sont pour eux responsables de la guerre chez eux) et ne possèdent pas les mêmes codes civilisationnels, notamment concernant la condition féminine, que les nôtres. Les allemands s’en apercoivent sur le tard tard, à l’image d’une Angela Merkel qui semble totalement dépassée par les évènements.
Sur une note retrouvée sur deux réfugiés interpellés après les barbaries du nouvel an, on pouvait voir une sorte de « mémo linguistique » notamment pour pouvoir dire en allemand « je vais te baiser » ou « je vais te tuer », rapporte le journal Bild.

Médias subventionnés et élites politique contre le peuple

rapefugees-440x310

Autre scandale, celui de l’omerta souhaitée par les autorités en place, pour ne pas « stigmatiser » :

Ainsi, un policier haut gradé de Francfort a expliqué, toujours au journal BILD :« Pour les délits commis par des criminels possédant une nationalité étrangère et qui sont enregistrés dans un centré de réfugiés, nous classons immédiatement le dossier sans suite ».
Le policier continue : « Il y a de strictes instructions venant de la hiérarchie pour ne pas reporter les crimes et délits perpétrés par les migrants. Seules des requêtes directes émises par des journalistes ou des médias peuvent être suivis d’effet ».

La presse française subventionnée, revenant sur la manifestation de ce samedi, s’est elle contentée d’évoquer « une manifestation d’extrême droite », donnant à l’unanimité le chiffre de la police allemande (donc le plus bas) concernant le nombre de manifestants. « Heurts entre la police et l’extrême droite à Cologne » titraient presque tous les grands journaux suivant ainsi l’AFP.

La palme reviendra à France 24, chaîne d’Etat en France, qui osera , dans l’article sur la manifestation, écrire : « Au milieu d’une marée de drapeaux allemands, on pouvait entendre des slogans, comme « Merkel dehors ! », lancés par les sympathisants de l’extrême droite, tentés de tirer profit de l’émoi suscité par les violences à Cologne.»

« Lorsque des associations, des partis, ou des médias indépendants, alertent sur les dangers de l’immigration en Europe et de ses conséquences, c’est un discours d’extrême droite dangereux. Quand les faits prédits se produisent et que des gens se lèvent pour les dénoncer c’est de la récupération politique d’extrême droite. », ironise un observateur mal-pensant. Big Brother n’a qu’à bien se tenir…

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

4 Commentaires

  1. Je vois que ces gorets ont même un petit pense-bête pour engager la conversation avec les jeunes filles….
    Ils sont très organisés et ce n’est surement pas par hasard.
    Je dis à toutes les assos qui les soutiennent et les défendent : continuez , continuez , vous serez responsables des évènements très graves qui vont finir par se produire , un jour ou l’autre.
    Je ne sais pas quel évènement produira l’étincelle fatale mais elle se produira.

    • C’est même plus que certain, mais au détriment de ceux qui n’ont pas chercher la bagarre, les anciens immigrés de france la toutes première génération, qui avait elle du respect pour la france, pour sa culture et pour ses lois…
      Quelle gâchis vraiment.

  2. La manifestation de Cologne a été organisée par PEGIDA NRW (Rhénanie du Nord-Westphalie). Ce lundi, lors de la manifestaion de PEGIDA NRW au cours de laquelle j’ai pris la parole en tant qu’orateur, plusieurs personnes du public ont déclaré que la police à chercher à arrêter la manifestation et que des incidents ont été créés à cette fin : http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2016/01/12/provocations-lors-de-la-manifestation-de-pegida-a-cologne-re-5743484.html

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés