Demonstration in Kiev against Ukraine's rejection of the EU agre
Demonstration in Kiev against Ukraine's rejection of the EU agreement. Independance place. Dec 11th 2013.

16/01/2016 – 06h30 Betton (Breizh-info.com) – Du 7 au 31 Janvier, la ville de Betton, en banlieue rennaise, accueille l’exposition « Ukraine, de Maïden au Donbass », signée Guillaume Herbaut. L’exposition, qui permet de découvrir 43 photographies issues du travail récent du journaliste sur l’Ukraine, se tient dans la Galerie Espace Expo.

Depuis 2001, Guillaume Herbaut s’est plongé dans la découverte de l’Ukraine et y a travaillé à des projets personnels.  Puis il a couvert la Révolution Orange en 2004 où le peuple ukrainien se révoltait contre les fraudes électorales qui donnaient vainqueur Viktor Ianoukovitch.

Retournant presque chaque année dans ce pays, Guillaume Herbaut revient en Ukraine fin 2013, dès les premières manifestations autour de la place Maïdan, et suit la crise pendant six mois, de Kiev à Slaviansk.  De Maïdan au Donbass raconte les événements qui ont secoué l’Ukraine depuis la fin 2013 jusqu’au mois de juin 2014. Six mois durant lesquels Guillaume Herbaut a effectué une dizaine de voyages pour différents journaux français, de Paris Match au Figaro magazine en passant par Le Monde, Télérama et Libération.

Le photoreporter rend ainsi compte dans son exposition, et plus largement dans son oeuvre, des manifestations, puis des combats, de la guerre qui ravage encore aujourd’hui l’Ukraine. Il a choisi d’exposer une sélection des ses photos publiées dans la presse. Un panel qui plonge le spectateur au coeur d’un conflit particulièrement difficile à cerner vu de l’Europe de l’Ouest, par méconnaissance de l’histoire des blocs de l’Est, de l’Ukraine, mais aussi par « intoxication » en raison du parti pris des médias subventionnés en France.

«Tout a commencé par quelques tweets lancés pour manifester sur la place Maïdan. Des étudiants voulaient montrer leur colère à la suite du refus du président Ianoukovictch de signer un accord d’association avec l’Europe pour lui préférer celui de l’Union Eurasienne de Poutine. Cela s’est transformé en révolution avec la fuite du président corrompu. Puis la Russie a annexé la Crimée et dès lors c’est l’Ukraine qui se décompose. A quoi assistons-nous aujourd’hui ? A la naissance d’une nation ? A la fin de l’ère soviétique ou à celle du retour de l’empire Russe sur l’échiquier mondial ? La crise ukrainienne pourrait être le début d’une crise internationale.», écrit Guillaume Herbaut.

A l’occcasion de l’exposition et de la sortie d’un livre consacré aux travaux de Guillaume Herbaut, une rencontre sur le photojournalisme se déroulera ce samedi 16 janvier à partir de 11h suivie du vernissage de l’exposition.

Photo : Guillaume Herbaut (DR)
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.