Daniel Hamiche : « les médias parlent un peu plus de la christianophobie » [interview]

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

15/02/2016 – 08h00 France (Breizh-info.com) – Il y a quelques jours, nous dressions le bilan des actes anti-chrétiens et de la christianophobie en Bretagne, pour l’année 2015. Les recueils de tous ces actes sont effectués, pour toutes les régions, par l’Observatoire de la Christianophobie, animé notamment par Daniel Hamiche. Un travail important, sur lequel nous avons décidé de revenir, en sa compagnie.

Breizh-info.com : Quel bilan dressez vous des actes christianophobes en 2015 ?

Daniel Hamiche (Observatoire de la Christianophobie) : Je limite, évidemment, mon propos aux actes de christianophobie perpétrés en France car, comme vous le savez, notre Observatoire traite de la christianophobie dans le monde entier… D’un point de vue rédactionnel, nous traitons environ 1 cas en France pour 9 à l’étranger. Le bilan provisoire que je peux esquisser, c’est que les actes christianophobes sont en hausse sensible en France. Entre notre bilan 2014 et notre bilan 2015, la hausse est de plus de 31 %. Le ministère de l’Intérieur signale une augmentation de 22 % entre 2014 et 2015, mais comme les chiffres ne sont accompagnés d’aucune “typologie”, ils sont difficilement exploitables sinon qu’ils sont aussi en hausse sensible. Nos statistiques ne portent, par ailleurs, que sur des actes commis contre des lieux de culte ou de dévotion, des écoles et des bâtiments chrétiens, des tombes et des sites Internet chrétiens : nous excluons de nos statistiques la christianophobie dans la presse, les médias, la publicité, les spectacles, etc.

Breizh-info.com : Les médias ne semblent pas en prendre la mesure, tout comme les politiques. Comment expliquez vous cela ?

Daniel Hamiche (Observatoire de la Christianophobie) : Je pense que votre remarque est juste sur l’essentiel. On constate, de fait, un déni de réalité. Mais les choses me semblent prendre, timidement, un nouveau cours. Les médias parlent un peu plus de la christianophobie, des politiques en prennent conscience et interpellent le gouvernement… C’est un commencement qui touche aussi les autorités religieuses lesquelles sont de plus en plus enclines à signaler les actes christianophobes contre les églises aux autorités. On peut tout de même s’interroger sur la réponse du ministère de l’Intérieur qui a souvent déclaré que les évêques français n’étaient pas demandeurs de statistiques sur la christianophobie…

Breizh-info.com : Finalement, les actes christianophobes ne sont ils pas “discriminés” par rapport aux religions juives et musulmanes ?

Daniel Hamiche (Observatoire de la Christianophobie) : Certains organes des médias “mainstream” commencent en effet à reconnaître que les actes christianophobes ne bénéficient pas d’un traitement équitable, mais ils sont peu nombreux. Dans l’ensemble, le bilan n’est guère “globalement positif” pour ce qui est du traitement de la christianophobie dans les médias. Il est indéniable que la couverture médiatique est plus prompte et plus réactive quand il s’agit d’actes antisémites ou islamophobes.

Breizh-info.com : Comment expliquez vous ce regain d’attaques contre des symboles chrétiens en Bretagne, terre chrétienne par excellence ?

Daniel Hamiche (Observatoire de la Christianophobie) : Je me l’explique d’abord par un effondrement du sentiment religieux et du respect pour la religion en Bretagne, mais votre région n’est pas la seule à connaître de tels phénomènes en France ! Le patrimoine chrétien étant considérables en Bretagne, les christianophobes n’ont, si je puis dire, que l’embarras du choix… Cela participe aussi, sciemment ou inconsciemment, d’une tendance lourde à nier notre Histoire, nos traditions, nos identités.

Breizh-info.com : Au quotidien, comment se déroule le travail de l’Observatoire de la Christianophobie ?

Daniel Hamiche (Observatoire de la Christianophobie) : C’est un travail ardu, quotidien, 7 jours sur 7, et à plein temps, de recherche, de collation, de croisement et de vérification des informations que nous trouvons dans la presse, notamment régionale, ou que nous signalent – et ils sont de plus en plus nombreux – les lecteurs de notre Observatoire. Je le crois utile d’abord pour informer de manière synthétique nos compatriotes et, j’ose l’espérer, pour contribuer aussi à sensibiliser les médias et les politiques sur la christianophobie en France. Nous passons beaucoup de temps à cette tâche peu gratifiante et parfois décourageante, mais je crois que ce n’est pas du temps perdu…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Eric Zemmour : « Il faut une politique sérieuse d’arrêt de l’immigration et une politique de remigration si possible »

Eric Zemmour : « Il faut une politique sérieuse d’arrêt de l’immigration et une politique de remigration si possible...

Pays-Bas : des citoyens prennent l’apéro en terrasse pour protester contre les restrictions

Le 2 mars, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant le bar Boerke Verschuren dans la ville néerlandaise...
- Publicité -