Tribune Libre. 5 propositions concrètes pour un Etat d’Urgence efficace

etat-urgence
Depuis les attentats de Novembre, l’instauration de l’Etat d’urgence aura permis d’éteindre la surveillance généralisée de tous les Français.
L’État d’urgence aura également permis la répression des manifestations, la mise en garde à vue de dissidents politiques, la multiplication des écoutes, la restriction des libertés d’expression et de ton sur Internet .
L’État d’urgence aura permis de contrôler l’ensemble de la population d’un pays, sauf précisément , ceux qui posent des bombes dans nos villes, comme à Bruxelles ce mardi. Sauf précisément, ceux qui rentrent par millions illégalement sur notre continent et dont une partie au moins, est sympathisante voir complice de ceux qui veulent nous tuer.
La raison de cette arnaque qui laisse à penser à notre peuple qu’il est en sécurité alors qu’il n’a jamais été aussi menacé ?
La lâcheté politique, la vision du monde à court terme, l’envie de contrôler et de soumettre les Européens, une envie bien plus forte que celle de lutter contre l’islamisme et la destruction de l’Europe.
Nous sommes en guerre, vraiment ?
Alors voici 5 mesures de bon sens, applicables immédiatement, nécessitant quelques reports de crédits , et permettant l’instauration d’un Etat d’urgence sur un mois, et pas un jour de plus, le mot Urgence prenant ainsi tout son sens.

– Expulsion en un mois, par charters entiers, de l’intégralité des migrants hors des frontières de l’Europe . Si l’Europe et la France sont en guerre, alors nous ne pouvons plus accueillir personne, temporairement, y compris des réfugiés fuyant d’autres guerres.

– Vidage des prisons de tous les délinquants étrangers ou possédant la double nationalité , ou convertis et expulsion vers les pays d’origine, ou, pour les convertis, vers des pays musulmans.

– Déblocage Européen de milliers de soldats en provenance d’Hongrie, de Pologne, de Slovaquie, de République Tchèque, et de l’Est pour épauler les pays de l’Ouest à ratisser au peigne fin l’intégralité des cités et des bastions musulmans en Europe de l’Ouest, comme nous savons mettre en place une battue pour sauver un enfant.
Mobilisation – pour cette même tâche – des armées, de la police, des réserves et des citoyens dans le cadre de l’Education civique.

Objectif : reprendre les armes, saisir la drogue, détruire et éliminer physiquement les réseaux mafieux et terroristes.

– Blocage de toute nouvelle ouverture de salle de prière, fermeture de toutes celles qui acceptent le moindre individu suspecté de liens avec l’islamisme ou l’islam rigoriste.

– Destruction intégrale de la ville de Raqqa par le biais de bombardements intensifs.

Voilà ce que devrait être les fondamentaux d’un Etat d’Urgence digne de ce nom qui durerait un mois et non pas 6, et qui aurait pour objectif la protection de la population d’Europe et non le flicage généralisé.

Voilà ce que devrait être la réaction d’un Gouvernement dont le Premier ministre fanfaron clame qu’il est en guerre .

Julien Dir

 Crédit photo : Flickr (art_inthecity cc)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 réponses

  1. vos mesures tombent sous le bon sens, mais nous exposent aussi a ce qu’espèrent , ceux qui veulent la fin de la france et surtout de son peuple de souche, à savoir une guerre civile!!! mais , de toute façon , ces événements me semblent inévitables, alors comme disent tout les gens responsables, il faut taper le premier , juste et fort

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !