14/06/2016 – 06H00 Pontivy (Breizh-info.com) –La Coordination Rurale Bretagne organise une conférence sur le Tafta, le traité transatlantique, le jeudi 23 juin à Pontivy (à 20h au Palais des Congrès). Thomas Porcher, économiste et Frédéric Farah, professeur de sciences économiques et sociales à La Sorbonne interviendront à cette occasion et feront le point sur les enjeux et les conséquences du traité, pour l’agriculture française. Le texte du traité de libre-échange transatlantique, appelé Tafta, actuellement négocié par l’Union européenne au nom des 28 pays membres, suscite de nombreuses inquiétudes, notamment dans le milieu agricole.

« La crise de la surproduction européenne n’est pas encore résolue que se profile déjà ce traité opaque. Beaucoup de questions l’entourent. A tort ou à raison ? » s’interroge la Coordination Rurale Bretagne.

 Plusieurs thèmes seront abordés durant la conférence :

  • l’opacité des négociations ;
  • le rôle de l’Union européenne dans les négociations ;
  • un aperçu des divers volets du Tafta ;
  • les risques ou les gains pour l’agriculture française.

L’Entrée est gratuite.

En 2015, la Coordination Rurale avait marqué son opposition au Tafta, notamment dans un communiqué rappelant « aux députés que ce traité de mondialisation des affaires, tant souhaité par les USA, sera d’une grande nuisibilité pour notre souveraineté en général et celle du secteur agricole en particulier. Si quelques productions croient pouvoir y trouver un intérêt, celui-ci restera mineur en contrepartie des dégâts qui vont toucher l’ensemble de l’agriculture et principalement l’élevage. Le libre-échange, la suppression des droits de douane, la dérégulation des marchés de matières premières, la suprématie des investisseurs face aux états : cet accord prend des positions diamétralement opposées à celles que la CR veut voir s’installer. La Coordination Rurale porte depuis sa création « l’exception agriculturelle » comme un modèle essentiel à la survie du système de production européen et à la sécurité alimentaire de l’UE. Elle demande donc aux députés européens de rejeter cet accord qui conduira à la perte de la souveraineté alimentaire de nos États.».

Rappelons par ailleurs qu’Alain de Benoist a écrit un ouvrage intitulé « Le Traité transatlantique et autres menaces » , véritable réquisitoire contre le Tafta ; un livre paru aux éditions Pierre Guillaume de Roux.

tafta

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine