Réforme des retraites. Les agriculteurs de la Coordination rurale insatisfaits

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

La réforme des retraites dévoilée ce mercredi par le Premier ministre ne plait pas à grand monde manifestement. Et notamment pas aux agriculteurs de la Coordination rurale, qui la trouvent « profondément injuste ». « Une fois encore, le gouvernement n’a pas tenu compte de l’inquiétude et des propositions des syndicats agricoles » indique le syndicat dans un communiqué adressé à la presse.

« Totalement oubliés du discours du Premier ministre, les agriculteurs étaient pourtant présentés partout comme les grands gagnants de cette réforme, avec la promesse de retraites minimales à 1 000 euros. Cette mesure présentée comme une avancée majeure qui correspond à 85 % du SMIC, est issue d’une loi de 2003 mise en application pour les salariés en 2009, mais sans cesse repoussée (2019 puis 2020 et maintenant 2025) pour les Non-salariés agricoles (NSA) ! Non, les futurs retraités agricoles ne peuvent pas attendre 2025, tout comme les retraités actuels pour qui la réforme ne prévoit rien !

Que dire également des agriculteurs qui se verront acculés à une retraite minimum, alors qu’ils ont travaillé deux fois le temps légal. Ces femmes et ces hommes qui ont dédié leur vie à nourrir la population se verront « récompensés » par le minimum retraite ; quelle honte ! Il n’est même pas prévu de leur faire bénéficier du départ anticipé prévu pour les conditions de pénibilité alors que le Premier ministre dans son discours a parlé de « protéger les salariés qui ne peuvent pas travailler aussi longtemps que les autres […] Prendre en compte la pénibilité avec les mêmes critères pour tous… »

La Coordination rurale pointe également du doigt le principe de la cotisation minimum qui impose de payer des cotisations sur des revenus inexistants. « En plus de l’iniquité flagrante de cette situation, les cotisations passeront de 21,11 % à 28,12 % soit 33,21 % d’augmentation ! Comment est-il acceptable que les agriculteurs doivent payer des cotisations sur des revenus qu’ils n’ont pas alors que cette réforme prévoit d’attribuer des points gratuits aux personnes atteintes par les aléas de la vie ? Pour toutes ces raisons, il est mensonger de croire que les agriculteurs seront les gagnants d’une telle réforme qui se présente à leurs yeux comme encore plus injuste.»

Les semaines à venir risquent d’être tendues en France !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ar ravoù berzet er Morbihan

D'ar merc'her 12 a viz mae ez eus bet embannet ur skrid-embann gant prefed ar Morbihan evit difenn strizh...

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi...

Articles liés

Agriculteurs en colère : « La loi n’est pas assez contraignante vis à vis des distributeurs »

Des milliers d'agriculteurs et des centaines de tracteurs ont convergé sur Lyon et Clermont-Ferrand ce jeudi 25 mars, charriant avec eux des tonnes de...

Macron veut-il vraiment restaurer notre souveraineté alimentaire ?

Retrouvez désormais chaque jour sur Breizh-info l’éditorial du jour du quotidien Présent (pour vous abonner ou commander un numéro c’est ici) Sur la souveraineté alimentaire,...

Face aux antispécistes, la réponse artistique d’un éleveur breton

Le 28 août dernier le monde paysan a à nouveau fait l'objet d'une attaque des antispécistes. Cette fois c'est une exploitation familiale du Finistère...

Les députés votent pour une revalorisation des pensions minimales des agriculteurs

L’Assemblée nationale a adopté, en deuxième lecture, ce jeudi 18 juin, un projet de loi fixant le minimum de pension des agriculteurs à 85%...