Nantes. deux individus interpellés après des coups de feu au Breil-Malville

A LA UNE

28/06/2016 – 06H30 Nantes (Breizh-info.com) – Vendredi 24 juin de nouveaux coups de feu ont été tirés dans un quartier «sensible» de Nantes. Cela s’est passé au Breil-Malville, au nord-ouest de Nantes. Une Audi A3 qui était stationnée sur un parking devant le 11 de la rue Jacques Feyder a essuyé une dizaine de coups de feu. Le passager et le conducteur ont été très légèrement blessés, l’un au dos, l’autre par des éclats de verre.

Immédiatement après les faits, deux jeunes âgés de 17 ans ont été interpellés. Connus de la justice, ils avaient un pistolet sur eux et circulaient à scooter. Ils ont été placés à garde à vue. L’origine du règlement de comptes n’a pas encore été clairement établie, mais elle semble liée aux trafics de drogue.

Des règlements de compte avaient déjà eu lieu récemment dans le quartier, notamment place du Breil le 2 juillet 2015 lorsqu’un jeune homme avait été blessé d’une balle à la cuisse, et un affrontement entre deux bandes du Breil et de Bellevue le 15 mai 2015. Plusieurs coups de feu avaient alors été tirés par les protagonistes, dont plusieurs étaient déjà défavorablement connus des forces de l’ordre, et trois blessés avaient été causés, dont deux admis au CHU.

Les coups de feu à répétition qui surviennent dans plusieurs quartiers sensibles de Nantes n’étonnent pas ce policier, habitué des zones sensibles : « Ce sont presque toujours des règlements de compte liés à la drogue. Aujourd’hui les délinquants sont de plus en plus jeunes, de plus en plus énervés, et l’accès aux armes de plus en plus facile. Ils n’hésitent pas à tirer, pour eux c’est banal ». Le policier ajoute que « la plupart des victimes ou des auteurs sont d’origine maghrébine, et l’omerta règne : les querelles liées à la drogue se règlent entre eux. Ils ne veulent pas voir la police s’en mêler, ce qui est logique ».

Un habitant du quartier des Lauriers, proche de Bellevue, à l’ouest de l’agglomération nantaise, se souvient d’un règlement de comptes qui cette fois n’avait pas eu lieu entre deux bandes : « Il y a quelques années, il y avait devant un immeuble deux jeunes de 14 ans qui dealaient à longueur de journée. Un père de famille a essayé de les convaincre d’aller ailleurs, ils l’ont envoyé paître à plusieurs reprises, bref il a fini par les balancer à la police. Les jeunes dealers ont fait un ou deux mois de centre fermé, ils étaient déjà connus, et quand ils sont revenus, ils sont aller tirer sur la maison où habitait ce père de famille. Ils ont pris un flingue et ils ont tiré ». Ont-ils été retrouvés et jugés ?« Non, ils n’ont pas été jugés », relève notre témoin, « et ils dealent toujours dans le coin. Le père de famille n’a pas déménagé non plus ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

Articles liés