Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tour de France. La Bretagne mise sur Warren Barguil !

02/07/2016 – 9H30 Le Mont St Michel (Breizh-info.com) –Une nouvelle édition du Tour de France s’est élancée, samedi 2 juillet, du Mont St Michel, en Bretagne. En espérant qu’on ne s’ennuie pas comme pour l’édition 2015 – décevante – qui avait vu à nouveau Christopher « robot » Froome et son équipe Sky avoir une main mise totale sur la course, sans que les outsiders ne tentent vraiment grand chose pour le faire vaciller. La course était d’ailleurs presque pliée d’avance dès la fin des Pyrénées .

Cette année, 198 coureurs issus de 22 équipes vont donc s’élancer ce samedi, pour une première étape de plat entre le Mont St Michel et Utah Beach, en Normandie. Parmi eux, 33 vont découvrir le tour pour la première fois, dont le Français très prometteur Juluan Alaphillipe (24 ans) mais aussi les outsiders Aru (Astana), Landa (Sky) ou Zakarin (Katusha).

Pour cette édition, seuls 4 cyclistes bretons sont de la partie – et cela malgré la présence de l’équipe Fortuneo, anciennement Bretagne-Seché Environnement, qui n’a retenu qu’un coureur local dans sa sélection, pourtant subventionnée par le Conseil régional de Bretagne : il s’agit de Cyril Gautier (AG2R), Armindo Fonseca ( Fortuneo), Fabrice Jeandesboz ( Direct Energie) et bien entendu, Warren Barguil (Giant), l’enfant prodige d’Hennebont !

Agé de 24 ans, Warren Barguil portera sur ses épaules tous les espoirs des Bretons, tant il semble capable de lutter avec les meilleurs coureurs. 9ème de la Flèche Wallonne, 6ème de Liège-Bastogne-Liège mais surtout 3ème d’un Tour de Suisse (devant Talansky, Van Garderen, Keldermann …) nettement plus dur cette année que le Critérium du Dauphiné, il semble aborder ce Tour de France en pleine forme. Il peut clairement viser le maillot blanc de meilleur jeune cette année, mais aussi le maillot à pois, et pourquoi pas une place sur le podium ? Il semble en tout cas le meilleur espoir breton et français sur cette compétition, si l’on regarde les dernières semaines de course. L’an passé, il avait terminé 14ème du Tour, après une première semaine d’exception, puis en courant onze étapes avec une fracture de la rotule. Cela promet… Fort en montagne et en haute-montagne, costaud sur le plat, la seule interrogation réside dans les contre-la-montre, où il a perdu beaucoup de temps lors du dernier Tour de Suisse face aux meilleurs.

Pas de chance pour lui, il y en aura deux durant ce tour ; 37,5 km lors de la 13ème étape, et 17 km lors de la 18ème étape, lors d’un CLM en côte.

Côté parcours justement, il semble moins varié et difficile (pas de pavés, moins de cols connus mais de belles nouveautés) que les années précédentes ; des parcours qui n’avaient pas empêché le peloton de totalement escamoter une bonne partie des étapes de montagne, les favoris laissant partir des échappées au long cours et ne déclenchant la bagarre que lors des dernières ascensions . Ce qui fit dire à des commentateurs sportifs bien connus que pour arrêter de se moquer des téléspectateurs, il faudrait simplement faire des étapes de montagne sur un ou deux cols et 50 km maximum, plutôt que des courses durant lesquelles le spectateur passe des heures à s’ennuyer, au bord de la route ou devant sa télévision.

3 belles étapes attendent tout de même les coureurs dans les Pyrénées, avant l’escalade du Ventoux le 14 juillet, et 5 étapes alpestres (dont 1 CLM) qui devraient permettre – si les attaquants sont au rendez-vous et si les favoris ne jouent pas la deuxième et la troisième place comme chaque année – une bagarre jusqu’à l’arrivée à Paris. On aimerait revivre des grandes chevauchées, comme à l’époque d’un Richard Virenque, qui n’avait pas peur alors de se lancer dans des chevauchées titanesques au risque de tout perdre …Et il se trouve que Warren Barguil, Romain Bardet, comme Thibaut Pinot, ou encore Aru, sont des attaquants, avec en plus pour eux, la fougue et l’insouciance de la jeunesse. On peut donc miser sur quelques belles aventures.

La lutte pour le maillot jaune devrait donc opposer Froome d’abord à Quintana, puis à Bardet, Barguil, Aru, Yates, Van Garderen, Porte et Contador – même si ce dernier n’a pas montré grand chose ces dernières semaines. Nibali – qui a remporté le Tour d’Italie cette année, risque d’avoir du mal à tenir sur la durée. Si les équipes d’outsiders pouvaient avoir la bonne idée de s’allier contre les Sky, cela donnerait sans doute un peu plus de piment à la course…. espérons, comme chaque année !

Yann Vallerie

Le parcours :

Samedi 02 juillet : 1ère étape Mont Saint-Michel – Utah Beach 188km

Dimanche 03 juillet : 2ème étape Saint-Lô – Cherbourg-Octeville 182km

Lundi 04 juillet : 3ème étape  Granville – Angers 222km

Mardi 05 juillet : 4ème étape Saumur – Limoges 232km

Mercredi 06 juillet : 5ème étape Limoges – Le Lioran 216km

Jeudi 07 juillet : 6ème étape Arpajon sur Cère – Montauban 187km

Vendredi 08 juillet : 7ème étape L’isle Jourdain – Lac de Payolle 162km

Samedi 09 juillet : 8ème étape Pau – Bagnères de Luchon 183km

Dimanche 10 juillet : 9ème étape Val d’Aran – Andorre-Arcalis 184km

Lundi 11 juillet : journée de repos en Andorre

Mardi 12 juillet : 10ème étape Escaldes-Engordany – Revel 198km

Mercredi 13 juillet : 11ème étape Carcassonne – Montpellier 164km

Jeudi 14 juillet : 12ème étape Montpellier – Mont-Ventoux 185km

Vendredi 15 juillet : 13ème étape Bourg Saint-Andéol – La Caverne du Pont-d’Arc CLM 37km

Samedi 16 juillet : 14ème étape Montélimar – Villars les Dombes 208km

Dimanche 17 juillet : 15ème étape Bourg en Bresse – Culoz 159km

Lundi 18 juillet : 16ème étape Moirans en Montagne – Berne 206km

Mardi 19 juillet : journée de repos en Suisse

Mercredi 20 juillet : 17ème étape : Berne – Finhaut-Emosson 184km

Jeudi 21 juillet : 18ème étape Sallanches -Megève CLM 17km

Vendredi 22 juillet : 19ème étape Albertville – Saint Gervais  146km

Samedi 23 juillet : 20ème étape Megève – Morzine 146km

Dimanche 24 juillet : 21ème étape Chantilly – Paris 113km

Ci-dessous la liste intégrale des engagés (les Bretons en gras) :

AG2R La Mondiale : 

Romain Bardet (FRA), Domenico Pozzovivo (ITA), Jan Bakelants (BEL), Ben Gastauer (LUX), Samuel Dumoulin (FRA), Mikaël Chérel (FRA), Cyril Gautier (FRA), Alexis Gougeard (FRA), Alexis Vuillermoz (FRA).

Astana :

Fabio Aru (ITA), Vincenzo Nibali (ITA), Jakob Fuglsang (DAN), Tanel Kangert (EST), Alexey Lutsenko (KAH), Luis Leon Sanchez (ESP), Diego Rosa (ITA), Andrey Grivko (UKR), Paolo Tiralongo (ITA).

BMC : 

Richie Porte (AUS), Greg Van Avermaet (BEL), Tejay Van Garderen (USA), Rohan Dennis (AUS), Damiano Caruso (ITA), Brent Bookwalter (USA), Michael Schär (SUI), Marcus Burghardt (ALL), Amäel Moinard (FRA).

Bora-Argon 18 : 

Shane Archbold (NZL), Jan Barta (RTC), Cesare Benedetti (ITA), Sam Bennett (IRL), Emanuel Buchmann (ALL), Bartosz Huzarski (POL), Patrick Konrad (AUT), Andreas Schillinger (ALL), Paul Voss (ALL).

Cannondale : 

Matti Breschel (DAN), Lawson Craddock (USA), Alex Howes (USA), Kristijan Koren (SLV), Sebastian Langeveld (HOL), Ramunas Navardauskas (LIT), Pierre Rolland (FRA), Tom-Jelte Slagter (HOL), Dylan Van Baarle (HOL).

Cofidis : 

Nacer Bouhanni (FRA), Borut Bozic (SLO), Jérôme Cousin (FRA), Arnold Jeannesson (FRA), Christophe Laporte (FRA), Cyril Lemoine (FRA), Luis Angel Mate (ESP), Daniel Navarro (ESP), Geoffrey Soupe (FRA).

Dimension Data : 

Natnael Berhane (ERY), Edvald Boasson Hagen (NOR), Mark Cavendish (GBR), Steve Cummings (GBR), Bernhard Eisel (AUT), Reinardt Janse van Rensburg (AFS), Serge Pauwels (BEL), Mark Renshaw (AUS), Daniel Teklehaimanot (ERY).

Direct Energie :

Sylvain Chavanel (FRA), Bryan Coquard (FRA), Antoine Duchesne (CAN), Yohan Gène (FRA), Fabrice Jeandesboz (FRA), Adrien Petit (FRA), Romain Sicard (FRA), Angelo Tulik (FRA), Thomas Voeckler (FRA).

Etixx – Quick Step : 

Julian Alaphilippe (FRA), Tony Martin (ALL), Marcel Kittel (ALL), Dan Martin (IRL), Julien Vermote (BEL), Petr Vakoc (RTC), Fabio Sabatini (ITA), Ariel Maximiliano Richeze (ARG), Iljo Keisse (BEL).

FDJ : 

Thibaut Pinot (FRA), Cédric Pineau (FRA), William Bonnet (FRA), Matthieu Ladagnous (FRA), Anthony Roux (FRA), Jérémy Roy (FRA), Steve Morabito (SUI), Sébastien Reichenbach (SUI), Arthur Vichot (FRA).

Fortuneo-Vital Concept :

Vegard Breen (NOR), Anthony Delaplace (FRA), Armindo Fonseca (FRA), Brice Feillu (FRA), Dan McLay (GBR), Pierre-Luc Périchon (FRA), Chris Anker Sorensen (DAN), Eduardo Sepulveda (ARG), Florian Vachon (FRA).

Giant-Alpecin : 

Warren Barguil (FRA), Roy Curvers (HOL), John Degenkolb (ALL), Tom Dumoulin (HOL), Simon Geschke (ALL), Georg Preidler (AUT), Ramon Sinkeldam (HOL), Laurens Ten Dam (HOL), Albert Timmer (HOL).

IAM : 

Mathias Frank (SUI), Jérome Coppel (FRA), Oliver Naesen (BEL), Stef Clement (HOL), Dries Devenyns (BEL), Martin Elmiger (SUI), Reto Hollenstein (SUI), Sondre Holst Enger (NOR), Jarlinson Pantano (COL).

Katusha :

Jacopo Guarnieri (ITA), Marco Haller (AUT), Alexander Kristoff (NOR), Alberto Losada (ESP), Michael Morkov (DAN), Joaquim Rodriguez (ESP), Angel Vicioso (ESP), Jurgen Van den Broeck (BEL), Ilnur Zakarin (RUS).

Lampre – Merida :

Yukiya Arashiro (JAP), Matteo Bono (ITA), Davide Cimolai (ITA), Rui Costa (POR), Kristijan Durasek (CRO), Tsgabu Grmay (ETH), Louis Meintjes (AFS), Luka Pibernik (SLO), Jan Polanc (SLO).

Lotto NL-Jumbo : 

George Bennett (NZL), Dylan Groenewegen (HOL), Wilco Kelderman (HOL), Bert-Jan Lindemen (HOL), Paul Martens (ALL), Timo Roosen (HOL), Sep Vanmarcke (BEL), Robert Wagner (ALL), Marteen Wynants (BEL).

Lotto-Soudal :

Lars Bak (DAN), Thomas De Gendt (BEL), Jens Debusschere (BEL), Tony Gallopin (FRA), André Greipel (GER), Adam Hansen (AUS), Greg Henderson (NZL), Jürgen Roelandts (BEL), Marcel Sieberg (ALL).

Movistar :

Nairo Quintana (COL), Winner Anacona (COL), Imanol Erviti (ESP), Jesus Herrada (ESP), Gorka Izagirre (ESP), Ion Izagirre (ESP), Dani Moreno (ESP), Nelson Oliveira (POR), Alejandro Valverde (ESP).

Orica-GreenEdge : 

Michael Albasini (SUI), Luke Durbridge (AUS), Simon Gerrans (AUS), Mathew Hayman (AUS), Daryl Impey (RSA), Chris Juul-Jensen (DEN), Michael Matthews (AUS), Ruben Plaza (ESP), Adam Yates (GBR).

Sky :

Chris Froome (GBR), Sergio Henao (COL), Vasil Kiriyenka (BLR), Mikel Landa (ESP), Mikel Nieve (ESP), Wout Poels (PBS), Luke Rowe (GBR), Ian Stannard (GBR), Geraint Thomas (GBR).

Tinkoff :

Maciej Bodnar (POL), Alberto Contador (ESP), Oscar Gatto (ITA), Robert Kiserlovski (CRO), Roman Kreuziger (RTC), Rafal Majka (POL), Peter Sagan (SLQ), Matteo Tosatto (ITA), Michael Valgren (DAN).

Trek :

Fabian Cancellara (SUI), Bauke Mollema (HOL), Grégory Rast (SUI), Markel Irizar (ESP), Fränk Schleck (LUX), Peter Stenina (USA), Jasper Stuyven (BEL), Edward Theuns (BEL), Haimar Zubeldia (ESP).

Crédit photos :  Dion Kerckhoffs/Sabine Jacob/Marketa Navratilova/Cor Vos © 2015
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Tour de France. La Bretagne mise sur Warren Barguil !”

  1. @LePortdAttache Ah si seulement Robic était là…

  2. Ronan Courtial dit :

    Et le Nazairien Bryan Coquard! Heureusement, n’est pas Breton seul celui qui est né en Bretagne, sont également présents de nombreux coureurs aux racines Bretonnes comme Mïkael Cherel,…Et n’oublions pas les Celtes:Cavendish,Geraint Thomas,Luke Lowe,Sam Bennett,Daniel Martin,Daniel Mac Lay… Kroaz Du,Gwenn ha Du,Tarz an Deiz,… sur la route du Tdf ce lundi 4 juillet entre Louvigné du Désert et Gennes sur Seiche via Fougères et Vitré. Trugarez Yann Vallerie.

  3. Erwan du Radôme dit :

    Warren, Bryan, Armindo : des purs prénoms du cru, mes aïeux ! Honte aux beaufs bretons qui donnent des prénoms américains ou italiens à leurs enfants !

    • An dit :

      En Afrique noire, on donne pleins de prénoms français. Sauf chez les musulmans. Le voilà, votre avenir.
      Quant aux prénoms américains, ils sont souvent d’origine irlandaise donc celte.
      Faudrait être capable de complexifier sa pensée à un moment. Vos commentaires sur ce site sont ceux d’un de ces beaufs qui nous envoient dans le mur.

      • Erwan du Radôme dit :

        Un prénom ne se choisit pas pour faire joli ! Il se choisit comme marqueur identitaire et, pour les croyants, afin d’assurer la protection d’un saint sur l’enfant. Un enfant breton devrait avoir un prénom breton, français à la limite, mais sûrement pas chinois, américain, italien, russe ou autre. Et chrétien si possible !

        Prénoms chrétiens et bretons ou français : il y a largement le choix ! N’est-ce pas clair ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Animaux

SOS Faune Sauvage Bretagne. Un numéro d’urgence en Bretagne pour sauver des animaux sauvages en détresse

Découvrir l'article

CARHAIX, Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

Glenmor, le dernier barde breton

Découvrir l'article

Rugby, Sport, VANNES

Avant de retrouvez le RC Vannes en Top 14, retour sur l’histoire du rugby en Bretagne

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

« Nous les Blancs étions minoritaires dans ma cité. Je suis revenu en Bretagne pour être avec mes semblables ». Ils ont voté RN..et ils expliquent pourquoi

Découvrir l'article

Sociétal

65% des habitants de Bretagne craignent d’être cambriolés cet été – comment se prémunir contre les cambriolages ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Patrimoine

Qui fût Alan Barbetorte, dont la sculpture sera inaugurée le jour de la commémoration de la bataille de Saint Aubin du Cormier, le 28 juillet 2024 ?

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Re zo re. Pogacar remporte la 15ème étape du Tour de France. Evenepoel, Vingegaard et lui même écrasent le record d’ascension de Marco Pantani

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Cyclisme. Pogacar remporte la 14ème étape et explose le record de Lance Armstrong sur le Pla d’Adet

Découvrir l'article

Local, Social

Les communes rurales bretonnes attirent de nouveaux habitants : un dynamisme toutefois freiné

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les conséquences de la révolution française et du 14 juillet 1789 en Bretagne

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky