Médecine. Colère après la radiation du professeur Joyeux.

A LA UNE

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent...

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

13/07/2016 – 07H45 France (Breizh-info.com) –Le professeur Henri Joyeux, à l’origine d’une pétition sur les dangers de certaines vaccinations, sera radié de l’Ordre des Médecins à compter du 1er décembre 2016. L’information a été révélée par APMNews.com, site d’information spécialisé dans la médecine et les politiques de santé, qui a obtenu une copie de cette décision prise vendredi 8 juillet par la chambre disciplinaire ordinale de première instance du Languedoc-Roussillon.

Le professeur Henri Joyeux a décidé de faire appel de cette décision – qui ne risque pas de réconcilier une partie de l’opinion de plus en plus défiante vis à vis des autorités de la Médecine et de la Santé. « Il est évident que je vais faire appel et l’appel est suspensif. Je continuerai à consulter, à conseiller » a déclaré le Professeur, cancérologue, qui était interrogé par RTL la semaine dernière : « Cette décision vient directement du ministère de la Santé et du Conseil de l’Ordre national qui cherche à me faire taire mais ils n’y arriveront pas ». Rappelons que le professeur Joyeux n’a jamais été contre les vaccins, mais contre la survaccination.

Alors que Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé l’organisation d’un grand débat autour de la vaccination durant cette année 2016, la radiation du Professeur Joyeux fait grincer des dents et interroge sur les collusions existantes entre ministère de la Santé, laboratoires pharmaceutiques, et Ordre des Médecins.

Jérôme Mercier, un citoyen en colère, s’est d’ailleurs fendu d’une lettre percutante adressée à l’Ordre des médecins, le lundi 11 juillet 2016 : « Le gouvernement verse dans une dictature mole, le monde médicale en fait aussi les frais. Je ne suis pas sans méconnaître les problèmes que vont poser un tier-payant obligatoire, et pourtant je fais partie des gens qui ne vont jamais chez le médecin car je n’ai pas les moyens d’avancer mes frais de santé.» explique-t-il. « Vous avez radié le professeur Henri Joyeux de l’ordre des médecin alors que cette homme se bat pour la santé de ses patients. J’imagine que vous avez reçu de l’État cet ordre et que vous y avez souscrit.» avant de poursuivre, vindicatif :  « Je vous dis franchement que le gouvernement actuel paiera pour sa forfaiture, car le peuple à compris que ce dernier fait tout pour le mener à la ruine. Ruine économique, ruine sociale, ruine sanitaire… Vous devez en savoir quelque chose. Il le paiera très cher. La radiation du professeur Henri Joyeux sonne comme un trahison. Les médecins, qui souffrent aujourd’hui des même maux dont souffre le peuple, bannissent de son ordre l’un des leur.»

Jérôme Mercier s’interroge : « De quel côté êtes vous ? Du côté de la finance qui gouverne en sous main les pantins qui sont au pouvoir, ou du côté de ce peuple délaissé qu’on trait comme une vielle vache et qui finira aux abattoirs de l’histoire ? Si De Gaule traitait les Français de veaux, les Français ont aussi montré que lors de sa ruine ils savaient renaître du chaos, parfois avec violence. Ne suivez pas les injonctions d’un État qui vous méprise. Vous risquez d’être méprisés également par ceux que vous soignez. Alors, de quelque côté où vous vous tournerez, c’est de mépris dont vous serez abreuvés.» avant de conclure : « Je vous demande solennellement de réintégrer le professeur Henri Joyeux dans l’ordre des médecins. Je sais qu’au nom d’Hippocrate, que vous honorez, vous allez le faire.».

Avec plus d’un million de signataires de la pétition pour le retour du DT-Polio sans aluminium, le Professeur Henri Joyeux semble disposer d’un bataillon de citoyens influents prêts à le soutenir.

Ci-dessous une interview du Professeur Joyeux menée par nos confrères de TV Libertés, qui permet de se rendre compte de ce que la Médecine perdrait avec la radiation de cet éminent chirurgien.

https://www.youtube.com/watch?v=RqAG72uOGuI

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Cybercriminalité. Les données personnelles de 220 millions de Brésiliens divulguées

Au Brésil, une immense faille dans une base de données a permis à des cybercriminels d'obtenir et de commercialiser...

Harcèlement de rue, deal à Brest. Des bandes majoritairement extra-européennes colonisent la place de la Liberté

C'est le journal France Bleu qui alerte sur la situation, avec un titre plutôt doux : des attroupements "pas...

3 Commentaires

  1. Comment l’Ordre des médecins peut il se ridiculiser à ce point en essayant de radier un chirurgien humble et de grande valeur ?

    Absurde, pathétique et vain : un coup du lobby des fabricants de poisons qui ne songent qu’ à s’engraisser sur le dos des malades.

    Ils n’auront pas le dernier mot !

  2. De quoi méditer « Une société qui tire le quart de ses revenus économiques de la maladie poursuivra, diffamera et, finalement, mettra hors d’état de nuire quiconque voudrait apprendre à ses concitoyens à vivre en bonne santé. » Gunther Schwab

  3. « Une société qui tire le quart de ses revenus économiques de la maladie poursuivra, diffamera et, finalement, mettra hors d’état de nuire quiconque voudrait apprendre à ses concitoyens à vivre en bonne santé. » Gunther Schwab

Comments are closed.