Une banderole anti islamistes déployée pendant le match Rennes – Guingamp

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

02/08/2016 – 06h00 Ploufragan (Breizh-info.com) – Des supporteurs du Stade Rennais se sont faits remarquer samedi 30 juillet en déployant une banderole anti islamistes durant le match Rennes – Guingamp, organisé à Ploufragan. Membres du groupe indépendant « Roazhon 1901 », deux supporteurs sont ainsi montés sur le grillage du Centre technique Henri Guérin, et ont déployé une banderole sur laquelle on pouvait lire : « salafistes de pute ».

Sur le terrain, ce sont les joueurs d’En Avant de Guingamp qui ont dominé ceux du Stade Rennais, par 2 buts à 1, au terme d’une rencontre loin d’être passionnante (doublé de Privat pour Guingamp, but de Johnson pour Rennes). Mais l’animation vint donc des tribunes, avec la sortie de ce message.

Une banderole hostile aux islamistes donc, déployée quelques jours après l’attentat de Saint-Etienne du Rouvray, signe qu’en Bretagne aussi, une partie de la jeunesse semble profondément inquiète face à la montée de l’islamisme. A noter qu’un officiel de la rencontre s’est immédiatement rendu à la rencontre des deux supporteurs, leur intimant l’ordre d’enlever la banderole, en leur déclarant : « ne diffuser pas votre haine ici », ce qui n’a pas manqué de heurter certains spectateurs présents, pour qui la haine se situerait plus dans le camp des islamistes que dans celui de supporteurs de football.

L’un des auteurs de la banderole nous a adressé un message dans lequel il explique la démarche : « Nous avons décidé de déployer cette banderole en vue des événements qui touchent la France, et autres pays Européens. En sachant qu’un match amical est moins surveillé qu’un match de championnat nous avions plus de chance de pouvoir la rentrer. Cette banderole qui ne dénonce que la triste réalité a je pense a été bien perçue des spectateurs ,malgré une ou deux personnes hostiles à cette action . Nous tenions à nous excuser auprès des femmes qui se prostituent, car elles ne méritent pas d’être comparées à ces animaux.»

Dans de nombreux pays d’Europe, des supporteurs – Ultras ou indépendants – sont de plus en plus nombreux à se mobiliser afin de dénoncer l’islam radical. Après les attentats de Bruxelles, ils s’étaient mobilisés par centaines dans les rues de la ville, pour dénoncer cette menace. En Allemagne, les « Hooligans gegen Salafisten » se sont mobilisés plusieurs fois pour protéger les rues de leurs villes ou pour manifester . En France, des actions ou des regroupements symboliques ont déjà eu lieu, à Lyon, à Paris et à Lille.

Traditionnellement dans l’histoire récente de l’Europe, les supporteurs de football ont souvent joué un rôle dans le déclenchement de certains changements profonds de société. Comment ne pas oublier, en effet, que le match Etoile Rouge de Belgrade contre Dynamo Zagreb fût un des déclencheurs de la guerre des Balkans. Ou encore que plus récemment, en Ukraine, de nombreux supporteurs de football ont participé à l’insurrection de Maïdan (2013) et au renversement du pouvoir de Ianoukovitch.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Islamisme. Le témoignage des policiers de la BRI qui étaient face aux terroristes au Bataclan

A 3 mois de l’ouverture du procès des attentats du 13 Novembre 2015, France 3 Paris Ile-de-France vous propose un document exceptionnel. Pour la...

Islamisme. Mila, le blasphème et la haine

Depuis le début du procès, il y a 10 jours, de ceux qui la menacent de mort pour avoir crûment critiqué l'islam, #Mila est...

Attaque au tournevis à Nantes : le procès renvoyé, l’auteur de l’attaque reste en prison

Le vendredi 4 juin dernier peu avant midi, un nord-africain armé d'un tournevis a attaqué plusieurs personnes près de Bouffay, visant en priorité gorge...

Islamisme. De la Bretagne à la Syrie, portrait d’une convertie (rediff)

Islamisme. De la Bretagne à la Syrie, portrait d'une convertie (rediffusion d'une émission réalisée par Olivier Barruel il y a quelques années) https://www.youtube.com/watch?v=S85pPlsGGNQ Crédit photo :...