MAJ : 26 juillet 20h : L’un des deux djihadistes ayant égorgé un prêtre dans l’église de Saint Etienne du Rouvray est l’algérien né en France Adel Kermiche, aussi connu sous le pseudonyme “Abdel”. Il résidait dans la même commune.

MAJ : 26 juillet 16h00 : Une personne a été interpellée ce 26 juillet en lien avec l’assassinat du prêtre. Aucune précision sur le profil de cette personne n’a été donnée.

MAJ : 26 juillet 14h00 : l’Etat Islamique a revendiqué l’attaque. Dans son communiqué, publié mardi 26 juillet, quelques heures après la prise d’otages meurtrière survenue pendant la messe, l’organisation évoque une attaque perpétrée par « deux soldats ».

MAJ : 26 juillet 13h40 : L’un des deux assaillants aurait tenté de partir pour la Syrie en 2015, selon les informations d’iTélé. Refoulé de Turquie en mai 2015, il aurait alors été condamné en France. Ce jeune homme serait revenu s’installer chez ses parents à Saint-Etienne-de-Rouvray, d’où il serait originaire, après avoir passé un an en prison. Il aurait été libéré le 2 mars dernier et placé sous bracelet électronique.

MAJ : 26 juillet 12h42. Selon nos confrères de Lengadoc-info, « Le mode opératoire correspond en tout point aux consignes données par le porte parole de l’Etat Islamique Abou Mohamed Al-Adnani aux candidats au terrorisme vivants en Europe dans un ouvrage intitulé « Guide de sûreté et de sécurité pour les loups solitaires mujahidines ». Ce dernier préconisant des actions sanglantes en utilisant des moyens limités. Un camion, des couteaux voire même des pierres… du moment que l’acte est assez horrible pour choquer l’opinion occidentale. Attaquer des religieux lors de la célébration d’une messe entre parfaitement dans cette optique. 
Les attaques contre des fidèles chrétiens sont une des priorités pour l’État Islamique ainsi que contre les musulmans qui ne respectent pas les commandements de la Charia. Il est à rappeler que le salafisme est une variante de l’islam sunnite qui est la tendance majoritaire des musulmans présents en Europe. Les attaques contre les minorités chrétiennes sont systématiques au Moyen Orient et l’égorgement d’un prêtre catholique en plein rassemblement des Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie résonne comme un signal très fort envoyé à la communauté chrétienne dans son ensemble.»

Selon des témoins présents sur places, les individus auraient également crié « Allah Akbar ».

MAJ : 26 juillet – 12h33. L’archevêque de Rouen , Monseigneur Lebrun, déclare : « Nous n’allons pas prendre les armes, nous allons prier, nous allons essayer d’aimer. »

26/07/2016 – 12H15 Rouen (Breizh-info.com) – Le prêtre de l’église de Saint Etienne du Rouvray, en Seine-Maritime, a été égorgé et tué  mardi 26 juillet par deux individus qui se seraient revendiqués de l’Etat Islamique. Selon certaines sources, un  fidèle présent sur les lieux aurait également été victime  des terroristes. Il est actuellement entre la vie et la mort.

Les deux islamistes auraient pénétré armés de couteaux dans l’église, vers 10h. Pendant la messe à laquelle assistaient six personnes, dont le prêtre, trois religieuses et deux fidèles. L’une des personnes, une religieuse, a réussi à prendre la fuite et a donné l’alerte pendant que les 5 autres étaient retenues en otage. Les deux individus ont été par la suite abattus par la BRI (Brigade de Recherce et d’intervention) de Rouen. Selon des sources policières, au moins l’un des deux forcenés portait une barbe et une chéchia, petit bonnet de laine porté par les musulmans.

Le quartier est complètement bouclé. Beaucoup de pompiers, policiers nationaux et municipaux sont sur place. D’après Le Point,  les deux hommes auraient crié « Daech » en pénétrant dans le lieu Saint en pleine messe.

Le prêtre, le père Jacques Hamel, âgé de 86 ans, avait été ordonné prêtre en 1958. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henri Brandet, a refusé, à 12h15, de confirmer qu’il s’agissait bien de la victime.

Le chef lieu du département de Seine-Maritime, Rouen, situé à quelques kilomètres de Saint-Etienne-du-Rouvray, est surnommée la ville aux 100 clochers. Le ministre de l’Intérieur – Bernard Cazeneuve – dont le bilan en tant que chargé de la sécurité des Français s’aggrave de jour en jour – est attendu sur les lieux dans la matinée, tout comme François Hollande.

Le parquet antiterroriste a été saisi de l’enquête.

Il ne se passe plus une journée désormais dans ce mois de juillet sans que l’Europe ne soit touchée par des attaques de de type.

https://www.youtube.com/watch?v=j0DC66Dnm1Q

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 Commentaires

  1. Encore un déséquilibré, surtout pas d’amalgame, cela n’a rien à voir avec l’islam. Complicité et responsabilité écrasante de nos « élites ». Éradiquer les indigènes et les indigènes catholiques comme au Moyen-Orient. Par contre qu’ils n’imaginent surtout pas qu’ils seront épargnés. L’islam est un totalitarisme satanique, tout comme le communisme, le nazisme et autre socialisme rejetant la soumission au seul vrai Dieu, ils sont soumis à l’Ennemi du genre humain pour leur perte et notre châtiment.

Comments are closed.