Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Alzheimer. Toujours plus lié à la pollution atmosphérique.

15/09/2016 – 08H00 Santé (Breizh-info.com) – Manchester et Mexico sont deux villes dont l’atmosphère est polluée par le trafic routier. Elles ont été le lieu d’une étude passionnante qui tente de comprendre l’origine de l’augmentation des maladies neurodégénératives incurables comme l’Alzheimer, cause principale des cas de démence chez l’homme.

On sait depuis 2015 que des taux élevés de fer dans le cerveau sont en corrélation avec le développement de la maladie d’Alzheimer. La magnétite, composée d’oxyde de fer, est toxique pour les tissus du cerveau. Elle provoque un stress chimique qui perturbe le fonctionnement normal des cellules en créant des radicaux libres détruisant certains de leurs fragiles édifices moléculaires. La magnétite est présente dans le corps humain naturellement : les particules de magnétite naturelles y demeurent en général en quantité infime, et sont d’aspect irrégulier.

Les études réalisées à Mexico et Manchester révèlent par-contre une concentration de particules de magnétite étonnante, et leur aspect est lisse et arrondi. Elles sont tout à fait comparables aux particules de fer produites par les moteurs à combustion, les centrales électriques à combustion et à celles produites par les systèmes de freinage. Ces particules sont présentes dans l’atmosphère et polluent l’air qu’on y respire.

Il semble que ces particules de fer très fines (<200nm) se propagent dans le cerveau par le sang venant des poumons, et remontent par le biais du nerf olfactif. Elles s’y accumulent, créant donc un stress oxydatif qui détruit les cellules.

Un régime alimentaire sain, de type méditerranéen, sans cholestérol, le fait de ne pas fumer et un exercice physique régulier permettent de limiter l’apparition et le développement de la maladie. Il semble également que vivre dans une ville polluée en augmente par-contre l’apparition. Que faire alors dans ce cas ?

A titre personnel, l’air intérieur des voitures étant encore plus pollué que l’air extérieur, il convient de contrôler ou faire contrôler avec une attention toute particulière son moteur et ses systèmes de freinage. Certains types de véhicules sont également plus propres mais certes, souvent plus chers à acquérir ( voitures électriques, voitures hybrides). Et à titre civique, militer pour des solutions non polluantes de transport est ainsi important pour ce qui est de la santé de chacun.

Maelys Lecor

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Pornichet, un nouvel épisode de pollution aux granulés plastiques industriels

Découvrir l'article

Animaux

Entéropathies inflammatoires du chat (ERIS) : signes d’alerte, moyens de prévention et prise en charge

Découvrir l'article

Santé

La dyslexie, un trouble mal compris

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, changement climatique et insécurité : les trois principales préoccupations des 18-24 ans ?

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Economie, Environnement, Sociétal, VANNES

Pollution dans le golfe du Morbihan : l’hypothèse d’un déversement d’eaux usées confirmée par le parquet

Découvrir l'article

Environnement, Justice, Sociétal, VANNES

Golfe du Morbihan. Une importante pollution donne lieu à l’ouverture d’une enquête [Vidéo]

Découvrir l'article

Santé

L’Allemagne découvre des niveaux croissants de substances interdites chez l’homme, y compris chez les enfants

Découvrir l'article

Tribune libre

Ecologie punitive. Vers un plan de répression des climato-sceptiques ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Santé

Les humains malades du plastique

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky