De « Nos ancêtres les Gaulois » à « nos compatriotes d’Outre mer » : et nos ancêtres les Européens alors ?

A LA UNE

Nicolas Sarkozy a déclaré qu’à partir du moment où l’on acquiert la nationalité française, « on vit comme un Français et nos ancêtres sont les Gaulois.» Un lynchage politique et médiatique plus tard – dont la presse subventionnée a le secret – arrêtons nous sur cette « affaire ».

Oui, Nicolas Sarkozy commet une erreur quand il tente – avec cette image d’Épinal – d’apparaître comme « encore plus identitaire » que ne l’est Marine Le Pen, histoire de lui reprendre des voix. On voit d’ailleurs mal celle qui n’oublie jamais de saluer ses «compatriotes d’Outre mer» soutenir cette affirmation, et s’imaginer ainsi que le chanteur Francky Vincent descendrait directement de Vercingétorix.

Nicolas Sarkozy commet une erreur, car la civilisation européenne et donc la France se sont effectivement construites sur une série de rencontres, d’échanges et de mélanges, entre des Germains, des Latins, des Gaulois, des Celtes, des Scandinaves, des Saxons, des Angles etc.

Il suffit de se promener dans les Flandres françaises, en Bretagne, à Nice, ou au Pays Basque pour se rendre compte d’ailleurs des différences de mentalités, de culture, mais aussi physiques, entre les différents peuples qui composent la France.

Dans le capharnaüm parisien, où l’on passe d’un arrondissement africain à un quartier asiatique, non sans faire un détour par un marché d’Alger, effectivement, c’est sans doute difficile à comprendre : oui, les Européens, les Français de souche, sont divers.

Ils sont divers, mais ils font partie de la même CIVILISATION.

Ce n’est pas le cas des vagues en provenance du Maghreb, d’Afrique noire, d’Asie, qui sont arrivées depuis quelques décennies en Europe.  Ils n’ont pas la même mémoire historique que la nôtre, celle qui forge les peuples au fil des siècles.
A moins de vouloir se mentir à soi-même, ils sont différents physiquement, culturellement, linguistiquement. Et c’est très bien ainsi : la diversité est la richesse du monde.

Quand un Européen, blanc, va en Afrique ou en Asie, ses hôtes le reconnaissent et le différencient à ce qu’il est : Européen et blanc. N’allons pas chercher plus loin.

Un homme politique courageux, à la recherche d’un avenir serein pour son peuple et sa civilisation aurait rappelé qu’aussi bien intégrés, et même naturalisés français qu’ils pourraient l’être, Mohamed, Issa, ou Sun-Lee ne seront JAMAIS vus comme des Européens tout comme François, Hans ou Paolo ne seront JAMAIS vus comme des Africains.

Un homme politique ne cherchant pas simplement la petite phrase pour faire hurler la bienpensance subventionnée de gauche aurait enfin rappelé une évidence pour celui qui se regarde chaque matin dans sa glace :

Héritiers de la longue mémoire de nos ancêtres, nous sommes les fils d’Europe !

Julien Dir

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Ivre et drogué, un « mineur » né au Maroc interpellé après avoir foncé sur les policiers avec une voiture volée

À Rennes, les policiers ont été contraints d'ouvrir le feu pour stopper la course d'un fuyard alcoolisé et drogué...

Valérie Pécresse chez les islamistes : l’Observatoire de l’Islamisation publie une vidéo accablante

Voici une vidéo qui va faire tâche dans la campagne présidentielle de Valérie Pécresse. Intitulée « Pécresse chez les...

6 Commentaires

  1. Ne pas oublier les Goths! A proprement parler la gaule n’existait pas, notre territoire était composé des Gaules constitué des états de la Mérovée.

    • En fait on pourrait même dire que la séparation gaulois/germains était totalement artificielle car elle fut inventé par les romains pour differencier les peuples celtes avec lesquels ils avaient plus de contact et les autres.

      • Exactement. Ou plus simplement la limite de l’empire romain.

        Les celtes ont leur centre historique en Autriche ( Hallstatt ) puis plus tard en Suisse (Tene). Il serait étonnant que le celte Britonnique soit la seule branche survivante.

        Les langues ne disparaissent pas facilement. Des historiens avancent l’hypothèse que le germanique est historiquement la langue des celtes de l’est. Je pense que c’est le plus probable.

        J’adhère à l’hypothèse d’une mosaique de peuples dont les voisins se comprenaient. Avec parfois des frontières plus marquées. ( ex Les Basques ).

      • Pour être honnête des langues « celtes » comme le breton ou l’écossais possèdent de nombreuses similitudes avec des langues « germaniques » comme l’anglais ou l’allemand.

  2. Comme dirait nos Amis Corses,

    pour nous aussi les Bretons, la France (Pays de France originelle..de Tours à Roissy-en-France..) estun Pays ami !

    Des Provinces conquises par les romains s’appelaient « Gaule Narbonnaise » « Gaule Lyonnaise »…mais jamais des gens ne se sont nommés  » Gaulois » entre eux, ceci est une manipulation des historiens de la république pour créer un roman national uniformisateur !!

    Les populations étaient une multitude de tribus Celtes..Les Arvernes, les Eduens, Les Namnètes…
    En Hexagonie,
    c’est 3 civilisations : Celte, Germanique, Latine,
    plusieurs Peuples : Breton, Alsacien, Occitan, Corse, Catalan, Flamand, Basque, franciliens..

    Ken ar c’hentañ tudoù mennet …En voilà du Celtique Breton’..différent du Latin Français’..autre civilisation , autre Peuple et là on pèse les mots !!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés