Synutra Carhaix. La Coordination rurale distribuera du lait pour protester contre la politique de Sodiaal

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

27/09/2016 – 09H00 Carhaix (Breizh-info.com) –L’usine Synutra de Carhaix continue de provoquer craintes et interrogations chez de nombreux producteurs laitiers. Pour protester contre Sodiaal « qui brade le lait », la Coordination Rurale organise le mercredi 28 septembre une dégustation de lait de ferme sur la place du Champ de Foire à Carhaix à partir de 11 heures. La date choisie est symbolique : la dégustation se fera alors que dans le même temps,  les cérémonies d’inauguration de l’usine auront lieu sur le site de production de lait en poudre, –

« L’inauguration de l’usine Synutra acte un tournant tragique de l’agriculture française ! Il relève du devoir de chaque agriculteur, de chaque citoyen de ne pas laisser s’écrire cette page d’histoire sans manifester personnellement sa désapprobation.» expliquent les responsables de la Coordination rurale dans un communiqué adressé à la presse.

« Les pouvoirs publics seraient bien inspirés de se souvenir qu’avant de sécher le lait dans des tours pour l’exporter, il faut traire la vache ! » ironise Noël Rozé, président de la Coordination rurale. « Cette inauguration c’est la justification d’une politique de bas prix, c’est l’inauguration officielle de notre asservissement, de la confiscation de notre pouvoir et de nos marges ! » poursuit l’éleveur morbihannais.

« Même s’il y a beaucoup de choses à dire sur Synutra, nous organisons cette action pour demander des comptes à Sodiaal qui brade notre lait ! Il est trop facile d’utiliser le chantage à l’emploi. A la fin des années 80, il y avait 21 000 exploitations dans le Finistère, dans les années 2000 on en recensait 11 000 et aujourd’hui 7 000. A ce rythme, dans 20 ans il n’y aura plus de paysans ! » conclut Noël Rozé.

Les producteurs de lait qui fourniront du lait à l’usine Synutra seront en effet payés « bien en-deçà des coûts de production.», explique la Coordination rurale.

En décembre, ce sera au tour du réseau de chaleur, installé par Poher communauté (communauté de communes de Carhaix) d’être inauguré. Il permettra d’alimenter 20 % des besoins énergétiques du géant chinois grâce à des énergies renouvelables. Par ailleurs, Synutra a annoncé la construction de deux usines supplémentaires pour 2020.

A quelques mètres du site initial, un autre projet, celui d’Eurosérum (groupe Sodiaal), est en cours de construction. Cette unité de production sera alimentée en lactosérum par les fromageries Entremont du secteur (autre société du groupe Sodiaal). 300 000 à 400 000 litres de lait pourront y entrer chaque jour afin d’y être déminéralisées. 70 tonnes d’extraits secs sortiront chaque jour de l’usine puis emprunteront un réseau de tuyauterie qui relie directement Eurosérum à Synutra, où le tout sera ensuite transformé en lait en poudre, à destination exclusive du marché chinois.

« L’agitation voire le chantage autour de la création d’emplois à venir permet de tout faire, y compris de se vendre à des personnes qui ne nous veulent pas forcément du bien . Mais nous n’avons quasiment plus aucune prise sur les décisions qui sont prises en haut lieu, loin d’ici, très loin d’ici» nous écrit, assez dépité, un petit producteur laitier (bio) du secteur.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas...

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville...

Articles liés

La planète financière se noie dans la fausse monnaie – Politique & Eco 305 avec Pierre Jovanovic

Ultimes conséquences de la planche à billet, les banques en situation précaire, l’or acheté en masse par les états et voilà l’inflation qui pointe....

Nos économies sur la voie d’une «soviétisation» ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’intéressent à la «soviétisation de l’économie». Face aux mesures prises par les Etats occidentaux...

Le char chinois, à l’origine du premier empire

Grâce à l'utilisation du char par ses troupes, la dynastie Qin a pu unifier sept royaumes et fonder le premier Empire de Chine. À...

Carhaix. Propagande : Ouest-France évoque le cas de deux migrants « de 19 ans »

Le travail du journaliste est aussi de s'interroger sur les informations que l'on reçoit. Visiblement aveuglés (ou militants ?) par une obsession en faveur...