29/09/2016 – 06H00 Nantes (Breizh-info.com) – Jean-Frédéric Poisson, candidat aux primaires de la droite et du centre, était ce mercredi en campagne à Nantes. Breizh-info l’a rencontré à la librairie Dobrée où il dédicaçait ses derniers ouvrages.

C’est le «petit» candidat de cette élection et sans doute le moins connu, mais il ne met pas ses idées dans sa poche. Pour le président du Parti chrétien-démocrate (PCD) « les Français n’attendent pas un catalogue de mesures, ils sont préoccupés non par des sujets de gestion mais de civilisation ».

Jean-Frédéric Poisson, qui est député des Yvelines (circonscription de Rambouillet), s’est fait connaitre du public par son opposition totale au mariage homosexuel et il se prononce «pour l’abrogation pure et simple de la loi Taubira». Il est désormais le seul candidat de la primaire de droite à camper sur cette position après le revirement de Nicolas Sarkozy et l’élimination d’Hervé Mariton qui vient de se rallier «de façon incompréhensible» à Alain Juppé, un autre candidat à l’encontre de ses idées sur ce sujet. Le député des Yvelines se prononce néanmoins pour le maintien du PACS mais il n’entend pas se laisser enfermer dans cette thématique.

Attachant une grande importance à la politique étrangère, il juge «catastrophique» l’action de François Hollande en cette matière et  l’accuse de regarder l’actualité internationale à travers « le prisme de lunettes américaines ». C’est pourquoi il souhaite replacer la France dans les grands enjeux internationaux en particulier au Proche Orient. Dans cette région, les gouvernements successifs de Sarkozy ou d’Hollande n’ont fait que multiplier les erreurs. Jean-Frédéric propose une diplomatie française enracinée et ambitieuse. Il affirme son appui  aux chrétiens d’Orient en Irak et  en Syrie.

 Il soutient sans hésitation l’intervention de la Russie en Syrie aux côtés du Président  Bachar el Assad. Fin connaisseur des pays arabes le Président du PCD vient de publier Notre sang vaut moins cher que leur pétrole  (éditions du Rocher) où il redessine les contours de la politique que la France devrait  avoir en Orient. S’il n’a rien contre les musulmans, il y est clair : « Il faut choisir son camp : Bachar ou l’islamisme ».

Même s’il est nettement moins médiatisé que les autres candidats de la primaire de la droite et du centre, Jean-Frédéric Poisson reconnait que les Républicains jouent le jeu avec lui. Il compte beaucoup sur l’Internet pour compenser son peu de présence  dans la grande presse et à la télévision. Il restera « courtois et déterminé » face à ses six adversaires. S’il n’est pas finaliste, il interrogera sur les problèmes essentiels les deux candidats restants au second tour. Il ne prendra position pour l’un ou l’autre que s’il obtient des réponses et des engagements précis.

En juin prochain il sera candidat pour un nouveau mandat de député dans les Yvelines et souhaite que d’autres membres du PCD soient aussi investis par Les Républicains. Jean-Frédéric Poisson : un OVNI dans la primaire ? En tout cas un score à surveiller le 27 novembre !

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 Commentaires

  1. « S’il n’est pas finaliste, il interrogera sur les problèmes essentiels
    les deux candidats restants au second tour. Il ne prendra position pour
    l’un ou l’autre que s’il obtient des réponses et des engagements précis » . Espérons qu’il ne fera pas comme MARITON qui vient de trahir ses électeurs en se ralliant à JUPPE; On comprend bien qu’il vaut mieux se ranger dans le camp de celui qui risque de gagner, mais quand même … à défaut de conviction il peut rester l’honneur.

    • Mariton a toujours été un sale type : il avait par exemple viré comme une malpropre son assistante parlementaire parce qu’elle avait signé un hommage collectif à Dominique Venner , le regretté fondateur de la Nouvelle Revue d’Histoire , à la mort de ce dernier .

    • Oui. Qu’il prenne sa retraite. Enfin dans la pratique, il a toutes ses chances de devenir ministre d’A.J et apôtre du néolibéralisme : autrement dit, un meurtre national.

Comments are closed.