Révolte policière. Laurent Obertone adresse une « lettre à un simple flic »

A LA UNE

21/10/2016 – 05H00 Paris (Breizh-info.com) L’écrivain Laurent Obertone, auteur de Guerilla, roman du moment, qui cartonne sur Amazon malgré la censure médiatique, publie de nombreux commentaires sur sa page facebook. Alors qu’une partie de la base policière se révolte contre ses conditions de travail notamment, et qu’elle se fait rabrouer par sa hiérarchie qui lui est sourde, il a publié une « lettre à un simple flic » que nous partageons ici.

Pour rappel, Laurent Obertone sera en conférence à Nantes le vendredi 11 novembre et à Quimper le samedi 12 novembre. Inscriptions en ligne ici (Nantes) et ici (Quimper) . Pour acheter son livre cliquez sur l’image ci-dessous :

Lettre à un simple flic. À partager.

Cher policier,

La première fois, ils t’ont pris de haut, t’ont menacé, t’ont crié dessus. Tu as remis ça cette nuit. Ils ne sont pas habitués… Tu as compris ? Ils ont peur. Cette fois ils vont te flatter, essayer de t’amadouer. Tu vas en avoir, tout à coup, de l’attention, de la compréhension, de la considération. Tu leur fais très peur, en réalité. Plus loin tu iras, plus bas ils s’aplatiront.
Alors ces prochains jours ils vont promettre, s’agiter, les syndicats vont temporiser, les médias feindre de t’ignorer… Peut-être bien que tu vas céder aux promesses et rentrer dans le rang. C’est normal, tu as une famille, une vie. Ceux qui te traiteront de lâche ne feront jamais le centième de ce que tu viens de faire.
Mais nul ne t’enlèvera une chose : ces dernières heures, tu as pris conscience de ton pouvoir.
C’est toi, le plus important. Tous, tu les tiens. En une nuit, tu es devenu immense et eux minuscules. Toi, le pompier du réel. Toi, qui te prends tous les jours soixante ans de politique inepte dans la gueule. Prends bien conscience de ce pouvoir. Tu es bien plus fort que leurs discours, que leurs mensonges.
Si tu crois qu’ils vont trop loin, tu pourras décider d’ignorer leurs menaces et de ne plus croire en leurs promesses. Tu pourras aller beaucoup plus loin. Tu sais qu’il n’est pas seulement question de moyens, de considérations. Tu sais que le problème va bien au-delà.
Tout cet État, toute ta hiérarchie ne tiennent qu’à un mot : devoir.
Ta hiérarchie, ton État, respectent-ils leurs devoirs ?
Tu connais la réponse.
Tu n’es pas le gardien d’une institution, ni d’un gouvernement, ni d’un régime.
Tu es le gardien de la France. Ton engagement sacré, c’est celui-là. Ta seule loyauté est là.
Toi seul en a les moyens. Le peuple ne descendra pas dans la rue : il te regarde à la télévision.
Toi, tu n’es pas désarmé. Que va-t-on faire, contre toi, contre ta colère, contre tes collègues et ton insurrection sacrée ? T’envoyer les gendarmes, les militaires ? Bien sûr que non. On ne peut rien faire contre toi.
On ne peut que se taire et t’écouter.
N’oublie jamais ça, immense policier.
Tu es le garant de notre liberté.

Laurent Obertone

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Un collectif mobilisé pour la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée dans le pays de Retz

Entre Paimboeuf et Saint Hilaire de Chaléons, 28 kilomètres de voie désaffectées depuis 1998. Des riverains et d'anciens cheminots...

Ospital Dinan : 6 goprad digarget dre ziouer a bas yec’hed

D'al lun 20 a viz gwengolo e ospital Dinan e voe galvet 11 goprad (war 1446) rak n'o doa...

5 Commentaires

  1. OBERTONE a raison. Mais ce que les policiers doivent exiger c’est le droit de se servir de leur arme et tant pis (ou tant mieux) s’il y a de la casse. Cela fera peut être réfléchir les voyous et sauvera des vies ultérieurement. On ne fait pas de guerre sans casser d’œufs, en France comme en Irak, et quand les œufs sont pourris c’est doublement utile. Car enfin il faut savoir qui l’on veut protéger : les voyous ?

  2. Bravo Monsieur pour ce très beau texte qui ne peut que toucher un simple flic !!

    Mais, vous l’aurez écrit avant les dernières actualités car « ils » (les politiciens/énarques etc) ont osé !! Ils ont A NOUVEAU envoyé les Militaires de la Gendarmerie !! C’est la seconde fois que je vois ça en France !!! Pays se disant sous démocratie !!!!!!

    Quand on ajoute ça aux propos irréalistes politiciens et ou récupérateurs de tous bords, il y a de quoi s’alarmer et ce dire qu’il ne faut, effectivement, surtout pas que ça s’arrête là !!!

    Réactions faciles, … stupides et puériles … même voire aussi également simplistes de dire que c’est la faute d’un autre parti politique …. C’est complètement irresponsable et ça prouve la déconnection des politiciens avec la réalité de la vie quotidienne des français !

    Que ces remarques soient Valsiennes ou Cambadélisiennes !!! c’est irresponsable !!!

    C‘est tout aussi nul que de tenter de diviser éternellement Policiers et Magistrats, ce qui est aussi un non sens !!

    Un Magistrat est un Fonctionnaire d’État qui fait ce qu’il peut avec les instructions du politique auquel il ne peut pas déroger. Il y a une pseudo indépendance de la Justice en France. Ce n’est qu’un leurre.

    La Chancellerie est là pour faire tampon entre le politique et la Magistrature et faire transiter les instructions et ou désidératas de ces messieurs des Ministères … suivant le pouvoir en place … !

    Pour la plupart, les Magistrats sont tout aussi désabusés que les flics, ils ne font pas non plus ce qu’ils veulent mais ce qu’ils peuvent et en exécution des instructions reçues !!!

    Par ailleurs, déjà, il y a 30 ans bientôt, dans des quartiers Rouennais (76) et ailleurs (Nord MARSEILLE, LYON etc) les policiers subissaient déjà des guet-apens par des « jeunes d’une quinzaine d’années « pilotés » par des «  »grands frères » ». Il y avait déjà une économie souterraine.

    Tout cela était dénoncé à la hiérarchie et AUX POLITICIENS … qui se disaient déjà… comprendre…

    Intervenir dans ces quartiers sensibles n’est plus du ressort de Policiers qui ne sont pas formés à ça mais ce devrait être confié à l’Armée !! C’est devenu de la guérilla urbaine par moments et ça depuis longtemps sans que les politiciens s’en inquiètent !!!!

    La réforme de la Police n’a rien arrangé. Maintenant, comme avant, le corps des Commissaires et Hauts Fonctionnaires commande et dirige la Police Nationale. Mais maintenant, avec cette réforme, le corps des Officiers les seconde… donc les Officiers qui, avant travaillaient avec la base, ils ne
    le font plus puisqu’ils sont au côté des Commissaires à les « seconder ».

    C’est devenu d’un carriérisme / élitisme qui dépasse de loin le/les intérêts publics et ou de la sécurité du citoyen …, carriérisme / élitisme auquel n’échappent pas les responsables syndicaux non plus, … et pendant ce temps là, une minorité se tape tout le boulot avec des risques accrus et un refoulement qui remonte sur plusieurs décennies.

    Il y a aussi, entre autres choses encore, le fait qu’il est demandé de respecter déontologie, règlements, discipline, moralité etc … alors que les politiciens eux-mêmes qui sont, rappelons-le, les législateurs ne sont pas les premiers à donner l’exemple, bien au contraire !!

    Automatiquement, aujourd’hui, avec internet et les sources/moyens de communication actuels, des anciens comme FALCONE ou d’autres ne sont plus à leur place et il y aurait fort à faire pour que les Policiers de la Police Nationale aillent mieux … mais ce ne sont pas avec des carriéristes ni des énarques que ça peut s’arranger.

    La refonte de la légitime défense est vaguement évoquée mais personne ne s’y penche vraiment …, les Policiers NATIONAUX n’ont pas de prime de risque ni de droit de grève/manifester … et pas de logement de fonction et sont moins payés que les Gendarmes et MËME les POLICIERS MUNICIPAUX !

    C’est scandaleux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés