Fraude, licenciements abusifs : une holding nantaise du BTP en pleine tourmente

A LA UNE

28/07/2016 – 07H30 France (Breizh-info.com) – En juillet dernier, on apprenait qu’un groupement d’entreprises du BTP était soupçonné d’avoir arnaqué l’Etat à hauteur de 3 millions d’euros pour plus de 200 chantiers fictifs. La procédure était simple : ces entreprises réalisaient de faux documents attestant de travaux réalisés dans les économies d’énergie.

Ces documents falsifiés étaient ensuite envoyés au pôle national de la Direction générale de l’Énergie et du Climat qui délivrait des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Les fournisseurs d’énergie, de carburant et de combustible devaient alors participer au financement des faux travaux.

Une holding créée pour profiter d’une faille européenne ?

Aujourd’hui, Presse-Océan annonce la saisie des prudhommes par d’anciens salariés d’une entreprise de la holding. La raison : des licenciements considérés comme abusifs. Or, les onze anciens salariés de cette société ont attaqué le PDG de la holding du BTP puisque leur société n’était qu’une coquille vide.

Voilà qui éclaire d’un jour nouveau le fonctionnement de cette holding d’entreprises partenaires. Sérieusement étudiée par les enquêteurs, la piste d’un groupement de sociétés factices, spécifiquement créé dans le but de profiter de la législation européenne prend donc corps de manière de plus en plus visible.

Une hypothèse confortée par les déclarations de ce chef d’entreprise à Presse-Océan : « Quand j’ai racheté une première société en 2013, c’était une coquille vide. On a bricolé jusqu’à ce que je tombe sur une niche très rémunératrice. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

Cyclisme. Le Tour de Bretagne 2021, c’est parti ! [Le profil et la liste des participants]

Le Tour de Bretagne cycliste revient pour une édition 2021 au parcours relevé et avec un plateau ambitieux. La...

2 Commentaires

  1. Au fond, tout ça est normal. Avec toutes ces administrations bidons, bourrées de flemmards grassement payés à attendre le week-end, qui s’occupent de faire semblant de domestiquer le climat en régentant le CO2 d’origine humaine (donc en fait faire croire qu’on peut compenser le CO2 d’origine naturelle – excusez les du ridicule), il est évident que des chefs d’entreprise veuillent aussi profiter du gâteau en concoctant des certificats bidons, pour ces mêmes fonctionnaires bidons, qui d’ailleurs n’y voient que du feu, tellement ils sont concentrés sur leur prochain week-end. Les entreprises sont LES SEULS moteurs de l’économie. L’argent des impôts qu’elles paient, bouffé en emplois fictifs (pour la Direction Générale de l’Energie et du Climat, et tous les autres « machins »), revient ainsi très partiellement à des entreprises privées, qui ont une raison d’être économique tout aussi fictive que ces administrations . Pied de nez à l’absurdité du système : à bidon elle répondent par bidon et demi.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés