Vannes. La ville d’Is, l’Autre Monde et le mythe de la ville engloutie, par Thierry Jigourel, le 3 novembre

A LA UNE

01/11/2016 – 07H45 Vannes  (Breizh-info.com) – Le 3 novembre 2016, à 20 h 30 sera déroulera une conférence à Ti ar Vro Gwened – à Vannes – donnée par Thierry Jigourel sur le thème : « La ville d’Is, l’Autre Monde et le mythe de la ville engloutie ». Une conférence donnée dans le cadre des « jeudi de l’hermine » organisés par l’Institut Culturel de Bretagne, skol uhel ar vro.

Voici comment ils présentent cette conférence : 

Is, la ville d’Is – que nous préférons écrire avec un Is qu’avec un Y – hante l’imaginaire breton et européen depuis des siècles. Cette ville engloutie a inspiré des oeuvres symphoniques, des romans, des pièces de théâtre, et même, récemment, des bandes dessinées, signe de sa postérité et de son pouvoir de fascination, presque intact sur nos esprits contemporains.
Mythe interceltique à coup sûr, peut-être universel – son sort tragique fait évidemment penser à celui de l’Atlantide – la submersion de la ville d’Is, par sa belle princesse très rebelle, a des cousinages tant en Irlande qu’au pays de Galles, qu’importe si, là-bas c’est l’eau d’un puits que la  » coupable » fait déborder.

Elle est aussi et encore très présente dans le « folklore » de la Bretagne du XIXe siècle, comme en témoignent les collectes de La Villemarqué, Le Braz ou Luzel.

Mais qu’est-elle ? Et que signifie-t-elle ? Quels sont les rapports entre ce fragment de terre détaché du continent et le Tir na n’Og des Irlandais ou les îles d’Avalon des peuples brittoniques ?

Quant à Ahès-Dahud, la splendide fille du roi Gradlon de Cornouaille, dont le nom signifie « la bonne magie », et qui fut diabolisée par les récits hagiographiques, est-elle réellement la grande prostituée dépeinte par le christianisme triomphant ?
Ne serait-elle pas au contraire une cousine de ces fées, de ces femmes de l’Autre Monde, de ces déesses ou demi déesses qui hantent tous les récits de mythologie celtique et qui, à ce titre, serait au-delà du Bien et du mal ?

Autant de questions auxquelles Thierry Jigourel, journaliste, écrivain et conférencier, s’efforcera de répondre.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

1 COMMENTAIRE

  1. Gwelas-te morverc’h, pesketour
    O kriban en bleo melen aour
    Dre an heol splann, e ribl an dour ?
    Gwelous a ris ar morverc’h venn,
    M’he c’hlevis o kanann zoken
    Klemvanus tonn ha kanaouenn.

    [As-tu vu, pécheur, la fille de la mer
    peignant ses cheveux blonds dorés
    au grand soleil sur le bord de l’eau ?
    J’ai vu la blanche fille de la mer,
    je l’ai même entendu chanter,
    plaintifs étaient l’air et la chanson.]

    Abaoue ma beuzet Ker Is
    N’eus kavet den par da Baris

    [Depuis que fut noyée la ville d’Ys
    on n’en a point trouvé d’égale à Paris,]

    Pa vo beuzet Paris
    Ec’h adsavo Ker Is

    [Quand Paris sera englouti
    Resurgira la ville d’Ys,]

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés