09/11/2016 – 07H00 Londres (Breizh-info.com) – Un couple d’anglais s’est vu interdire l’adoption de deux enfants par les autorités en raison de leurs positions contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels indique le Telegraph, dans une affaire également rapportée par Reinformation.tv.

Ce couple britannique, qui est également une famille d’accueil depuis des années, reconnue et prisée par les services sociaux, a en effet entamé une démarche d’adoption pour deux enfants dont ils avaient la charge jusqu’ici, lorsqu’ils ont appris que ces enfants seraient confiés à un couple d’homosexuels.

Ce couple, resté anonyme, et qui possède par ailleurs déjà des enfants, s’est dit choqué lorsqu’ils ont appris que le processus d’adoption irait en faveur d’un couple homosexuel. « C’est une blague ? » ont ils déclaré aux services concernés. Les autorités locales ont alors rejeté leur demande d’adoption, stigmatisant leurs idées à propos de l’adoption par des couples homosexuels. « Cela pourrait se révéler préjudiciable aux besoins des enfants sur le long terme » ont déclaré les autorités.

Cette affaire créee un mini scandale Outre Manche, et les parents sont particulièrement choqués et en colère tout en étant soutenus par leur paroisse et par de nombreux locaux. Dans une lettre rendue publique, les parents expriment leurs inquiétudes et rejettent toute « homophobie » supposée :

« Nous n’avons pas exprimé un point de vue homophobe, à moins que la foi chrétienne ne soit, par définition, homophobe. (…) Nous sommes chrétiens et nous avons exprimé le point de vue selon lequel un enfant a besoin d’une mère et d’un père. Nous avons exprimé ce point de vue de manière sobre et modérée. Nous aimons tout le monde (quelle que soit l’orientation sexuelle) et nous aimons les enfants et croyons qu’ils tireraient profit du socle solide offert par une mère et un père. La décision (…) nous paraît discriminatoire et ne pas correspondre aux besoins des enfants. Les enfants nous aiment ; nous les aimons. Tous les rapports montrent que nous sommes une famille stable, aimante et attentionnée. De quoi d’autre peut avoir besoin un enfant ?  ».

Le couple avait été jugé de longue date comme une famille « chaleureuse et aimante » par les services sociaux. Des services dont le directeur a déclaré que le cas de cette famille devrait être réétudiée dans la semaine, car la décision de refuser l’adoption à ce couple au profit d’un couple homosexuel – ce qui entrainerait une déchirure grave pour les deux enfants – pourrait être jugée discriminatoire.

Affaire à suivre …

Photo : pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

20 Commentaires

  1. bonjour .on marche sur la tète les lobbies gay sont au pouvoir !!!vivement qu ils disparaissent !!donner des enfants a des probables pédophiles alors que l’on sait qu’ un couple gay se délite tous les sept a huit ans !!!on va garantie une grande instabilité a ces enfants !!!je ne voit que les mondialistes pro muzz pour profiter de ce genres de futurs électeurs ; abstentionnistes et soumis !!!!

    • C’est hallucinant de lire de tels propos. « De probables pédophiles »… Tes propos sont abjects et diffamatoires, de même pour la supposée durée de leur vie de leur couple – comme si les hétéros faisaient mieux. Mieux vaut des parents gays pour les enfants qu’un « parent » comme toi…

      • Oui mais dans ce cas il s’agit de retirer des enfants d’une famille d’accueil prète à les adopter sous pretexte que considérer qu’un enfant s’épanouit mieux avec un père et une mère est homophobe .

        • Considérer qu’un enfant s’épanouit forcément mieux avec un père et une mère est effectivement homophobe. C’est sous-entendre que les homosexuels, en tant que couple, sont moins qualifiés pour élever un enfant alors que ça ne fait aucune différence, on n’élève pas un enfant en lui collant sous le nez les organes génitaux de ses parents et leur complémentarité ou non. Un enfant a besoin d’amour, de se sentir guidé et protégé. C’est ce qui compte et c’est ce qui fait qu’un enfant s’épanouit autant avec un père et une mère, qu’avec deux pères ou deux mères (voir les quatre dans le cas d’une co-parentalité).

          Je pense que tu fais référence à une supposée complémentarité entre l’homme et la femme mais je regrette, il n’y a pas une seule chose qu’une mère enseigne systématiquement à son fils ou sa fille qu’un père ne peut jamais leur enseigner, et vice-versa. J’ajoute que les couples homosexuels sont forcément plus enclins à enseigner la tolérance à leurs enfants, ce que ce couple hétéro n’aurait jamais fait ; enfin, il n’y a pratiquement aucune chance qu’un couple homo fasse ou adopte un enfant « par accident » comme c’est trop souvent le cas parmi les couples hétéros. Ca, plus le fait qu’ils désireront l’enfant d’autant plus ardemment qu’ils mettront plus de temps à fonder leur famille que le couple hétéro moyen, fait que leur enfant a toutes les chances d’être d’autant plus aimé. Donc la croyance qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour s’épanouir n’est pas recevable. Si ce couple de chrétiens voulait adopter les enfants, ils n’avaient qu’à mesurer leurs paroles et ne pas balancer ces propos intolérables.

          • « Considérer qu’un enfant s’épanouit forcément mieux avec un père et une mère est effectivement homophobe » : l’humanité a donc été homophobe depuis la nuit des temps ?
            « Il n’y a pas une seule chose qu’une mère enseigne systématiquement à son fils ou sa fille qu’un père ne peut jamais leur enseigner ».
            Pour tout ce qui touche au sexe, dans quasiment toutes les familles, c’est la mère qui en parle à sa fille et le père à son fils. Certes ça peut changer, mais ça sera nettement plus délicat. Il existe d’ailleurs plein d’autres cas de ce type (relations des enfants,…).
            « La croyance qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour s’épanouir n’est pas recevable » : par vous peut-être mais pas pour une majorité de français.
            Ceci étant, il est clair que la « déconstruction » si chère aux gauchistes est le pire fléau auquel la société va devoir faire face…

          • Je ne suis pas homophobe, ils ont le droit de s’aimer, mais je suis contre le mariage qui a ouvert le droit à l’adoption par ces paires !

          • Typique. « Je ne suis pas homophobe MAIS… » Tout ce qui vient avant le mais est annulé. Oui, tu es homophobe parce que tu refuses aux homos le droit de se marier sous prétexte qu’ils sont homos, et oui tu es homophobe parce que tu considères les couples homos comme de simples « paires », ce qui est très insultant et dévalorisant ; tu les accuses de ne pas être de bons parents, donc tu es homophobe.

          • L’humanité a toujours été homophobe, raciste, misogyne, avec ou sans ce genre de commentaire. Beaucoup de personnes se sont abaissées au bas instinct d’être hostile aux différences, à ce qui sort de la norme, y compris envers les homos. Je le répète, déclarer que le modèle papa+maman est le SEUL modèle valable pour un enfant, ou alors le meilleur, est homophobe.

            « Pour tout ce qui touche au sexe, dans quasiment toutes les familles,
            c’est la mère qui en parle à sa fille et le père à son fils. »

            Parce qu’un père est selon toi incapable de parler de stérilet à sa fille, ou de tampon, ou de pilule ? Il ne connait forcément pas comment fonctionnent les règles ou la rupture de l’hymen ? Et une mère ne peut jamais savoir de quoi elle parle concernant le préservatif masculin ? Navré mais tu es obligée d’admettre que ce n’est pas vrai. « Dans quasiment toutes les familles » n’est pas valable parce que c’est une affirmation vide et non-prouvée par des chiffres.

            «  »La croyance qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour
            s’épanouir n’est pas recevable » : par vous peut-être mais pas pour une
            majorité de français. »

            L’argument de la majorité n’est pas un argument, et d’ailleurs, la majorité accepte le mariage pour tous et l’adoption par des homos ; et la majorité considère les familles homoparentales comme des familles à part entière, ce qu’elles sont. Une majorité de personnes croyaient que l’homosexualité était une maladie mentale, ce n’est quand même pas vrai.

            Prouve que l’enfant naît avec un manque inné que seuls un père et une mère peuvent combler, autrement cette affirmation est, je le répète, irrecevable et contredite par les faits, à savoir que les enfants d’homos s’en sortent aussi bien que les autres.

            Et pitié, sois un peu plus intelligente et ne traite pas de gauchiste tous ceux qui remettent des convictions archaïques en question…

        • Considérer qu’un enfant s’épanouit mieux avec un père et une mère est effectivement homophobe. C’est sous-entendre que les homos en tant que couple sont moins qualifiés pour qu’un enfant élevés par eux s’épanouisse effectivement, alors que le sexe des parents ne fait aucune différence, un enfant ayant besoin d’amour, de guides et de protection. Au moins, un enfant avec des parents homos grandit avec quelque chose que ce couple ne lui aurait jamais enseigné : la tolérance.

    • n’importe quoi ….la majorite des pedophiles son de bon pere de famille et extremiste religieux ne melanger pas tout vous parler d’un sujet que vous ne connaiser meme pas mais peut etre avez vous des choses a cacher…

  2. Les modérateurs me font quand même halluciner. On permet à des ordures comme Lombart de poster de genre de propos mais on modère les miens quand je montre aux homophobes qu’ils ont tort et qu’ils sont haineux ?

    • Vous n’êtes pas obligé de venir sur ce site, et nous, nous ne sommes pas obligés de nous plier à votre pensée abjecte. Quant aux insultes, elles sont plus l’apanage de « folles » de votre espèce (lire vos commentaires), on a l’occasion de voir l’hystérie du lobbie homo assez fréquemment. Remballez votre « homophobie » de bazar et allez pleurnicher sur le site de « l’ aberration ou de l’immonde, merci!

      • Ah, tu me fais rire, à t’entendre c’est moi qui suis en tort de défendre une minorité de ta bigoterie. Bientôt tu vas traiter les arabes et les noirs d’hystériques simplement parce qu’ils en ont marre de subir le racisme ? Ici c’est pareil. Il faut que tu comprennes que l’homophobie est un grave délit et que si tu continues, tu finiras par le regretter tôt ou tard. Tu es prévenu.

        Donc oublie tout de suite l’idée que je m »en aille où que ce soit. Quand je vois ce que certains postent comme abjections, y compris toi, je suis bien obligé de répondre pour montrer aux jeunes homos, qui ont quatre fois plus de chances de se suicider que les jeunes hétéros, que quelqu’un est là au-dehors pour les défendre. Si ma pensée t’es abjecte c’est bien la preuve que c’est toi qui as un gros problème, depuis quand protéger les minorités est abject ? Tu te prends pour qui ? Et comment oses-tu parler d’insultes alors que ton commentaire transpire la haine et le non-respect de ce que tu ne connais pas ?

        • Content de te faire rire, si peut cela égayer une de tes mornes journées. Alors, tes menaces, remballe-les (tu confirmes l’hystérie que je soulignais plus haut), vas-y ,vas chialer chez un juge, on se retrouve au tribunal si tu le souhaites. Et non mon bonhomme, l’homophobie n’est pas encore un délit! D’ailleurs, il suffit de bien peu pour des gugusses comme toi pour ranger les opposants dans cette catégorie. Cesse une bonne fois pour toute d’essayer de mettre les minorités de ton côté, les « arabes et les noirs » comme tu dis (attention au procès, si tu continues tu finiras par le regretter tôt ou tard) ne sont pas plus réceptifs à tes arguments que moi. Et pour finir, je n’ai aucun problème avec les homosexuels, mais une pratique sexuelle n’ouvre aucun droit au mariage et encore moins à l’adoption, on choisit sa sexualité et ce qui en découle. Voilà mon garçon, mange donc tes m’n’ms en regardant plus belle la vie, et arrête de venir menacer les grandes personnes.

          • Tu fais très mal de m’inventer de mornes journées mon petit, fort heureusement je pense que ma vie est beaucoup plus enviable que la tienne. Venir verser sa haine comme ça sous couvert de l’anonymat du web, il ne faut être ni très fin, ni courageux, ni avoir une vie palpitante pour le faire. On se demande qui est hystérique, moi, ou toi parce que tu ne supportes pas que les homos soient tes égaux.

            Je ne t’ai nullement menacé par ailleurs, simplement averti. Même si on ne dirait pas, j’essaye de t’aider parce que pour l’instant ton comportement est navrant.

            L’homophobie est bel et bien un délit, en tant que circonstance aggravante :

            La LGBTphobie peut être une circonstance aggravante de certaines
            infractions, c’est-à-dire qu’elle peut alourdir la peine encourue.
            L’article 132-77 du Code pénal exige des manifestations extérieures
            d’homophobie concomitantes à l’infraction : « l’infraction est précédée,
            accompagnée ou suivie de propos, écrits, utilisation d’images ou
            d’objets ou actes de toute nature portant atteinte à l’honneur ou à la
            considération de la victime ou d’un groupe de personnes dont fait partie
            la victime à raison de leur orientation sexuelle vraie ou supposée ».

            Meurtre

            Tortures et actes de barbarie

            Violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner

            Violences ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente

            Violences ayant entraîné une incapacité de travail totale pendant plus de 8 jours

            Violences ayant entraîné une incapacité de travail totale inférieure ou égale à 8 jours

            Viol

            Agressions sexuelles autres que le viol

            Vol

            Extorsion

            Menaces de commettre un crime ou un délit

            Menaces de commettre un crime ou délit avec l’ordre de remplir une condition

            Menace de mort avec l’ordre de remplir une condition

            Injure non publique

            Diffamation non publique

            Injure publique

            Diffamation publique

            Mais aussi un délit en soi : La loi réprime également la publication de propos injurieux,
            diffamatoire ou caractérisant une provocation à la discrimination ou à
            la violence envers des personnes homosexuelles (les articles 24, 32 et
            33 de la loi du 29 juillet 1881).

            La provocation et la diffamation publiques sont punies d’un an
            d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende, et l’injure publique de 6
            mois d’emprisonnement et 22 500 euros d’amende.

            Donc c’est pour ça que je te conseille de faire très attention et de ne pas jouer au petit malin avec moi parce que tu vas perdre. Et ne prends pas ton cas pour une généralité, ce n’est pas parce que tu te moques de la loi qu’il en va de même pour tout le monde.

            Et ce n’est pas la pratique sexuelle qui ouvre la voie au mariage, mais le fait d’être en couple homosexuel ou non. Les couples homosexuels peuvent maintenant se marier, et de manière générale deux hommes ou deux femmes. Et si on choisit sa sexualité, on ne choisit pas ses préférences sexuelles.

            Alors comme je ne suis pas assez stupide pour t’inventer des occupations (contrairement à toi) vu que je ne te connais pas de ce côté-là, je te dirai simplement de te faire à l’idée que le mariage est pour tous ou ne sera pas, et que défendre les minorités ne fait pas de moi un hystérique, pas plus que d’empêcher les haineux dans ton genre de planter des couteaux dans les ventres des gens. Tu attaques une catégorie de personne, je les défends. Malgré tous tes efforts pour faire de moi une « folle », personne n’aura de mal à voir qui de nous deux a un vrai problème. Donc je t’invite à te taire, surtout quand on ne maîtrise pas le sujet.

          • Bin dis donc, t’en as du temps à perdre, alors mon coco de la lune.Premièrement, je n’incite à rien contre quiconque, trouve quoi que ce soit qui soit une invitation à la haine ou à l’agression de personnes dans mes précédents propos. En deux,patiente un peu, on reviendra sur toutes vos lois.Le goulag pour les mal pensants, ça a disparu, certainement à ton grand désespoir mon coco. Niveau courage, j’ai rien à te prouver, disons que toi tu ne risque pas grand chose derrière ton écran. J’aime bien vous rencontrer dans la rue par contre, là où tes flics et ta justice te servent à rien. Allez, à bientôt mon petit canard, les manifs pour tous reprennent, je t’attends…

          • Eh bien Mr Luscatagnett quand on a tort on la ferme ! Non seulement VOUS AVEZ TENU DES PROPOS HOMOPHOBES et CELA EST CONDAMNABLE, point. Enfin concernant les manifs, si vous faites partis de tout ceux qui se plaignent devant les journalistes après avoir pris un coup de matraque ou de lacrymogène, et bien ma fois je me dis heureusement que vous ne serez jamais au pouvoir, car je vous sens bien prétentieux derrière votre écran (vous aussi) :-D

  3. […] Un couple d’anglais s’est vu interdire l’adoption de deux enfants par les autorités en raison de leurs positions contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels indique le Telegraph, dans une affaire également rapportée par Reinformation.tv.Ce couple britannique, qui est également une famille d’accueil depuis des années, reconnue et prisée par les services sociaux, a en effet entamé une démarche d’adoption pour deux enfants dont ils avaient la charge jusqu’ici, lorsqu’ils ont appris que ces enfants seraient confiés à un couple d’homosexuels.Ce couple, resté anonyme, et qui possède par ailleurs déjà des enfants, s’est dit choqué lorsqu’ils ont appris que le processus d’adoption irait en faveur d’un couple homosexuel. « C’est une blague ? » ont ils déclaré aux services concernés. Les autorités locales ont alors rejeté leur demande d’adoption, stigmatisant leurs idées à propos de l’adoption par des couples homosexuels. « Cela pourrait se révéler préjudiciable aux besoins des enfants sur le long terme » ont déclaré les autorités.Cette affaire créee un mini scandale Outre Manche, et les parents sont particulièrement choqués et en colère tout en étant soutenus par leur paroisse et par de nombreux locaux. Dans une lettre rendue publique, les parents expriment leurs inquiétudes et rejettent toute « homophobie » supposée :« Nous n’avons pas exprimé un point de vue homophobe, à moins que la foi chrétienne ne soit, par définition, homophobe. (…) Nous sommes chrétiens et nous avons exprimé le point de vue selon lequel un enfant a besoin d’une mère et d’un père. Nous avons exprimé ce point de vue de manière sobre et modérée. Nous aimons tout le monde (quelle que soit l’orientation sexuelle) et nous aimons les enfants et croyons qu’ils tireraient profit du socle solide offert par une mère et un père. La décision (…) nous paraît discriminatoire et ne pas correspondre aux besoins des enfants. Les enfants nous aiment ; nous les aimons. Tous les rapports montrent que nous sommes une famille stable, aimante et attentionnée. De quoi d’autre peut avoir besoin un enfant ? ».Le couple avait été jugé de longue date comme une famille « chaleureuse et aimante » par les services sociaux. Des services dont le directeur a déclaré que le cas de cette famille devrait être réétudiée dans la semaine, car la décision de refuser l’adoption à ce couple au profit d’un couple homosexuel – ce qui entrainerait une déchirure grave pour les deux enfants – pourrait être jugée discriminatoire.Affaire à suivre …[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origineSource […]

Comments are closed.