Laurent Obertone. La ville de Quimper condamnée pour refus de louer une salle à l’association Breizh-info

A LA UNE

11/11/2016 – 07H30 Quimper (Breizh-info.com) – Ce mercredi 9 novembre, le tribunal administratif de Rennes a ordonné à la ville de Quimper de louer la salle municipale des Halles Saint-François n°1 à l’association Breizh Information pour une conférence de l’écrivain Laurent Obertone prévue samedi 12 novembre. »Une victoire pour la liberté d’expression« , a déclaré le président de l’association.

La municipalité quimpéroise, après avoir donné un accord oral en septembre sur la location et la disponibilité de la salle, s’était rétractée un mois plus tard. Motif invoqué : le « risque de trouble à l’ordre public » dans un premier temps, « l’incompatibilité de la salle avec une réunion de ce type » (sic) dans un second temps. Défendue par Maître Pichon, Breizh Information (breizh-info.com) a donc engagé une requête en référé liberté devant le tribunal administratif de Rennes qui lui a donné raison ce mercredi 9 novembre. Une jurisprudence qui intéressera les associations  qui seraient lésées par ce type de décision municipale ou émanant de collectivités locales.

En l’espèce, le refus de louer une salle municipale est d’autant plus surprenant qu’il s’agit d’une décision émanant d’une mairie «de droite», dirigée par Ludovic Jolivet, alors que dans le même temps, la conférence de Laurent Obertone prévue la veille à Nantes (le 11 novembre) n’a donné lieu à aucune contestation de la part de la municipalité socialiste de Nantes, qui loue la salle Bretagne.

Et si le « risque de trouble à l’ordre public » n’est nullement avéré – le maire étant par ailleurs chargé de faire respecter l’ordre et la sécurité dans sa commune et donc de veiller à ce que l’exercice de la démocratie soit respecté – « l’incompatibilité de la salle avec une réunion de ce type (sic) », invoquée par Isabelle Le Bal, adjointe au maire,pouvait également surprendre : les Halles Saint François accueillent en effet fréquemment des réunions ou conférence de gauche (Gérard Filoche et le PCF), associatives (la Ligue des droits de l’homme sur le thème des étrangers) ou à caractère de politique internationale (sur Israël et la Palestine notamment).

Les deux arguments avancés par la ville de Quimper ont donc été rejetés par le TA de Rennes, n’en déplaise à Monsieur Jolivet, maire de Quimper et à Madame Le Bal, adjointe au maire. Ironie du sort, cette dernière n’est autre que l’épouse de Henry Le Bal, écrivain, dramaturge et par ailleurs militant de… l’Action française. Les discussions privées sur la liberté d’expression et de réunion doivent donc être particulièrement animées à la maison !

La conférence de Laurent Obertone prévue à Quimper ce samedi 12 novembre se tiendra donc bien à 20H dans la salle n°1 des Halles Saint-François, et les inscriptions sont ouvertes (et obligatoires) ici.

Par ailleurs, les inscriptions pour la conférence de vendredi 11 novembre à 20h, salle Bretagne à Nantes, ne sont plus accessibles en ligne mais uniquement sur place. Le tarif est désormais unique, de 10 euros par personne pour les retardataires .

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

4 Commentaires

  1. Ras le bol des petits élus de la République qui nous chantent régulièrement la mélodie de la démocratie, de la bienveillance et des droits-de-l’hommiste et osent se permettre de dire qui a le droit de s’exprimer et ceux qui doivent se taire.
    Bravo pour cette bataille gagnée

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés