L’armée américaine s’intéresse à l’identité – ou à sa disparition

A LA UNE

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

Paris. Étudiante en école de journalisme, une jeune Kabyle subit la censure et la pression de sa direction et des autres élèves

Le terrorisme intellectuel et la propagande politique jusque dans les écoles de journalisme. De quoi ensuite ne pas s’étonner...

Covid-19. Janvier 2021, le pire mois de l’épidémie enregistré sur la planète ?

Avant propos Aujourd’hui, quatre sujets seront abordés : 1 – Un premier bilan social et sociétal pour la France; bilan qui...

Réunification de la Bretagne. 150 élus écrivent à E. Macron pour un référendum

Dans une tribune publiée par le « Journal du Dimanche », 150 élus dont sept députés et six sénateurs, demandent un référendum...

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages...

12/11/2016 ‑ 07H00 Washington (Breizh-info.com) ‑ L’identité collective est-elle une arme de guerre ? En tout cas, elle joue un rôle dans de nombreux conflits. C’est pourquoi la DARPA s’y intéresse. La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), agence du ministère de la Défense des États-Unis, se consacre aux recherches relevant des technologies « émergentes ». Elle a joué autrefois un rôle capital dans la naissance de l’internet et se penche aujourd’hui sur des sujets comme la sécurité informatique, la robotique, la stimulation neuronale ou les micro-satellites.

Mais elle s’intéresse aussi aux sciences humaines. Elle a lancé au début de l’année le projet Next Generation Social Science (NGS2). Celui-ci vise à créer des méthodes et outils nouveaux qui serviront à « développer et valider des modèles causals des comportements sociaux humains ». Tout un éventail de disciplines scientifiques seront mises à contribution : sociologie, économie, sciences politique, anthropologie, psychologie, informatique, physique, biologie, mathématiques…

Dans le cadre de ce programme, la DARPA vient d’attribuer un gros contrat de recherche (3 millions de dollars sur deux ans, avec extension possible) à une équipe dirigée par le professeur Joshua B. Plotkin, de l’University of Pennsylvania. Son projet : « déterminer à quels facteurs obéissent l’apparition ou l’effondrement d’une identité collective dans les populations humaines ». Parmi les six chercheurs participant à l’étude figurent un Belge, Johan Bollen (University of Indiana), et un Britannique, Alexander Stewart (University College London).

Tous sont des spécialistes de l’étude des phénomènes sociaux à l’aide d’outils mathématiques ou informatiques. Le professeur Plotkin est connu en particulier pour ses travaux sur la biologie de l’évolution et la théorie des jeux. L’une de ses conclusions récentes : la coopération et la générosité ne jouent probablement pas dans l’évolution un rôle aussi important qu’on l’imaginait jusqu’à présent en se fondant sur le célèbre « dilemme du prisonnier ». Cette thématique ne paraît pas anodine. En cas de troubles sociaux majeurs, comme l’illustre Laurent Obertone dans son roman Guérilla (Ring, 2016), le risque numéro un est celui d’une disparition soudaine des relations d’altruisme : les gens se battront pour eux-mêmes ou pour leur famille mais ne risqueront pas leur vie pour leur nation ou pour la ville voisine. Il est fort possible que le volet « effondrement » (collapse) de l’identité collective tracasse davantage l’armée américaine que le volet « apparition ».

Les nouveaux outils permettront-ils de mieux cerner les contours de l’identité  ? Ils devraient au moins renverser une partie des élucubrations psychologisantes qui obscurcissent la question.

Crédit photo  : DARPA, domaine public, Wikimedia Commons
[
cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Bretagne. Littoral à la rencontre de pêcheurs des îles

Littoral propose une émission entièrement consacré aux pêcheurs. François Spinec sur l'ile de Sein dans le Finistère va bientôt...

Euro 2016 : un supporter, jugé pour violences, rentre en Russie et dénonce une justice politique

Mikhaïl Ivkine, l’un des deux supporters russes condamné pour «violences ayant entraîné une infirmité» à l’encontre d’un fan de...