13/12/2016 – Nantes 11h00 (Breizh-Info.com) – Victoire précieuse 3-1 des joueurs du FC Nantes contre des Montpelliérains empruntés. Le succès du boycott réclamé par la Brigade Loire n’a pas empêché les joueurs nantais de se montrer sous un nouveau jour, très intéressant pour la suite de la saison.

Une tribune loire vide

La Brigade Loire a remporté son pari. Si l’horaire de la rencontre a également joué son rôle, il est clair que l’appel au boycott a été largement entendu par les afficionados de la tribune Loire.

La tribune Loire était clairsemée et cela a été remarquée.

Kita était par ailleurs largement sifflé lors de ses apparitions sur l’écran géant.

Sala double buteur

Les premières minutes sont clairement à l’avantage des Nantais qui ont à cœur de montrer qu’ils sont prêts au combat. Même si les couloirs nantais sont toujours compliqués à protéger, les occasions se succèdent avec un loupé d’Emiliano Sala à la 11ème minute.
Heureusement, quelques minutes plus tard, il ne manque pas un centre fuyant, très mal négocié par Congré à la 18ème.
1-0 pour des Nantais qui, en quelques minutes, ont montré un visage très différent de celui des dernières semaines.

Sur le bord du terrain, le nouvel entraîneur exubérant du FC Nantes, Sérgio Conceição, ne lâche pas Harit et l’exhorte continuellement à jouer simple.
On ne peut pas encore certifier à quel point l’influence du Portugais joue mais la première demi-heure des nantais est très intéressante et rythmée.
Malheureusement, à la 36ème minute, sur une perte anodine de Touré, Berigaud s’élance et frappe des 30 mètres. Sa balle transperce les filets d’un Riou très avancé, comme souvent.

Heureusement, la réaction des Nantais est parfaite. Ils ne baissent pas la tête et repartent au charbon. Efforts récompensés par un deuxième but de Sala ! Grâce à une percée côté droit et un centre d’Iloki, Sala signe donc un doublé salvateur qui permet aux Canaris de rentrer aux vestiaires la tête haute.

Une seconde période maîtrisée

Pendant les premières minutes de la seconde période, les Montpelliérains monopolisent le ballon, laissant entrevoir une élévation de leur niveau de jeu dangereuse pour les Nantais. Mais ces derniers ne s’en laissent pas compter.
A la 54ème on notera un superbe mouvement collectif des Nantais avec une longue passe d’Iloki pour Harit qui frappe du pointu, obligeant Ligali à la parade. La balle revient dans les pieds de Gilet qui loupe l’immanquable.
Puis c’est au tour de Stepinski, peu en vue ce soir, de s’illustrer en marquant un but grâce à un nouveau centre d’Iloki, transfiguré.

Quand les Montpellierains se rebellent à la 64ème, Riou réalise un superbe arrêt démontrant qu’il est toujours très bon quand il consent à rester près de sa ligne. Sur l’action suivante, Iloki centre à nouveau pour Harit, complètement oublié au second poteau. Mais Ligali, le portier du MHSC permet à son équipe de respirer en s’interposant par un bel arrêt.

La fin du match commence doucement à rappeler au public nantais que leur équipe n’a pas complètement changé. La fatigue se fait ressentir et les dernières 20 minutes sont très laborieuses côté FC Nantes avec de longues balles à destination d’un Sala carbonisé.
Le tacle dangereux de Touré, sévèrement sanctionné d’un carton rouge, laisse même les Nantais en infériorité numérique à 4 minutes de la fin du temps réglementaire.

Dernière frayeur à la 93ème sur une grosse frappe de Skhiri. Riou place une belle parade et écarte le ballon sur le corner à suivre.
L’arbitre siffle la fin du match et le FC Nantes peut souffler. Il sera en quart de finale de la coupe de la Ligue mais, surtout, le niveau de jeu entrevu ce soir laisse augurer d’une deuxième partie de saison moins désastreuse que la première.

Nicolas Serrand

Crédit photo : breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine