RC Vannes – Biarritz (27-30) : la désillusion !

vannes_biarritz

16/01/2017 – 07H45 Vannes(Breizh-Info.com) – Deuxième défaite consécutive à domicile pour le RC Vannes, ce vendredi 13 janvier 2017, face à Biarritz : 27-30. Les Bretons n’ont plus gagné depuis début décembre face à Béziers.

Et la situation commence à devenir sérieuse pour les Bretons, qui pointent à la 13ème place de Pro D2 avec 29 points, à égalité avec Albi, et devant Béziers (27) et Bourgoin (19). Problème : lors de la prochaine journée, Albi recevra Mont de Marsan, Béziers recevra Narbonne, tandis que Vannes se déplacera, à Carcassonne (équipe ayant déjà vaincu les Bretons à l’extérieur cette saison).

Face à Biarritz, tout était bien parti pourtant, avec un essai de Trainor dès la troisième minute.

Mais dans la foulée, Lucu égalisait pour les Basques avant de doubler la mise puis que Giudicelli n’inscrive un troisième essai. Menés 24 à 13 après une première mi-temps très moyenne, ponctuée à nouveau d’un carton jaune (décidément, la discipline est un vrai souci chez les joueurs du RC Vannes cette saison), les Vannetais ont alors eu, comme à l’accoutumée, 15 minutes de furia en deuxième période.

Revenus à 27-27 avec 12 minutes pour prendre l’avantage et portés par leur public, les Bretons ont été incapables de concrétiser, de dominer. Pis encore, ils se sont à nouveau mis à la faute, encaissant trois points à la 73ème minute avant de se montrer incapables de percer la défense basque en fin de match.

On ne pourra pas leur reprocher d’avoir voulu jouer la touche plutôt que de tenter une pénalité d’égalisation en fin de match, c’est le panache. Par contre, ne pas parvenir à mettre le ballon de pénalité en touche, constitue une faute majeure, à quelques minutes de la fin du match seulement, à ce niveau de compétition.

S’ils veulent se maintenir en Pro D2 et continuer à faire rêver les amateurs de rugby en Bretagne, les joueurs du RC Vannes vont devoir suivre l’exemple de Trainor, de Vosawaï, qui à chaque match sont les joueurs qui dégagent le plus d’envie et de capacités. Et ils vont devoir absolument se discipliner, et devenir plus incisifs en attaque, pour percer les défenses adverses.

Il leur reste 13 matchs, dont 6 à domicile, pour assurer le maintien, et permettre à la dynamique rugby en Bretagne de continuer sur sa lancée.

Prochain objectif : aller faire « un coup » à Carcassonne, avec les tripes, et la rage.

Voir le résumé du match ici

VANNES – BIARRITZ : 27-30 (13-24)

Arbitre : M. Cayre. spectateurs.

VANNES : 2 pénalité de Moeke (12’, 28’), 3 transformations de Moeke (4’, 55’, 62’), 3 essais de Trainor (3’, 61’), Mourot (54’). 1 carton jaune (Van Jaarsveld, 21’)

BIARRITZ : 3 pénalités de M. Lucu (33’, 43’, 73’), 3 transformations de M. Lucu (5’, 19’, 25’), 3 essais de Kiernan (5’, 18’), Giudicelli (24’)

VANNES : Bouthier – Pic, Trainor, Hickes, Duplenne – Moeke (Guemes, 62’), Payen (Roussarie, 51’) (cap) – Kafotamaki (De Bruin, 51’), Vosawaï, Bolenaivalu – Van Jaarsveld (Lagioiosa, 40’), Delangle – Garcia (Tafili, 33’), Garcia Veiga (Cloostermans, 40’), Fry (Phelipponneau, 58’). Entraîneurs : Jean-Noël Spitzer et Wilfrid Lahaye.

BIARRITZ : Hamdaoui – S. Lucu, Kiernan, Gimenez (Dachary, 28’), Giresse – Le Bourhis, M. Lucu (Magnaval, 77’) (cap) – Manu, Soqeta (Roumat, 47’), Guriy – Singer (Sousa, 74’), Nabou – Giudicelli (Van Staden, 51’), Chambord (Roumieu, 60’), Cabarry (Synaeghel, 60’). Entraîneur : Éric Darricarrère et Frédéric Garcia.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !