Archéologie : Le Chronographe ouvre ce week-end à Rezé

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

28/01/2017 – 11H30 Rezé (Breizh-info.com) ‑ « Naviguez dans l’histoire de la ville antique de Ratiatum et explorez les vestiges du port romain », propose Le Chronographe, qui ouvre ce week-end à Rezé, 21 rue Saint-Lupien. Ce centre de découverte archéologique fait suite à une série de fouilles menées sur le site depuis 2005, notamment par Ophélie de Peretti et l’université de Nantes. Il contribue à combler le déficit archéologique de la Loire-Atlantique depuis la fermeture du musée départemental Thomas-Dobrée debut 2011 au profit d’un projet fantasmagorique aujourd’hui totalement enlisé.

La cité gallo-romaine des Ratiates s’étendait sur plus d’un kilomètre le long de la Loire, face à Nantes, Elle était dotée d’installations portuaires colossales, dont les poutres provenaient de chênes abattus sous le règne de l’empereur Domitien (81-96). On peut en voir des vestiges aujourd’hui au Chronographe.

La prospérité de Ratiatum aurait été de courte durée : le cours du fleuve se serait déplacé vers le Nord, rendant de plus en plus difficile l’exploitation de son port. Mais son nom aurait donné ceux de Rezé, Rais et Retz.

La visite du Chronographe sera gratuite pendant un mois entier. Et de nombreux rendez-vous sont organisés tout au long de ce week-end inaugural : découverte du site avec certains des archéologues qui l’ont exploré, atelier d’archéologie, présentation du bâtiment par ses architecte, concert du violoncelliste Erwan Martinerie (dimanche après-midi), illumination du site samedi à 18h00.

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Un migrant délinquant souhaite « rentrer en Algérie » : le tribunal refuse d’accéder à sa requête…

Pour une fois qu'un migrant souhaite rentrer chez lui ! Ce 25 juillet, un Algérien qui se dit âgé...

Aéroport de Rennes ou de Nantes : lequel choisir ?

Vous êtes en Bretagne et vous projetez un voyage prochainement ? Si vous ne souhaitez pas monter à Paris, deux...

Articles liés

Université de Nantes : une formation en archéologie contemporaine

Il y a 77 ans, les Alliés débarquaient en Normandie. De moins en moins d'anciens combattants sont là pour relater ce qu'ils ont vécu...

Danemark/Angleterre : deux Vikings d’une même famille réunis à Copenhague… 1 000 ans plus tard

L'un fut découvert en Angleterre, l'autre au Danemark : deux Vikings d'une même famille, après avoir été séparés un millénaire durant, sont réunis depuis...

Masque obligatoire. Des violences à Nantes et Rezé

Des remarques sur le port de masque ont encore provoqué de violentes agressions à Nantes, dans le tramway, et à Rezé. Le 13 février, vers...

Archéologie : ils fouillent le sous-sol pour faire émerger le passé

Les archéologues sont plus de 2000 en France, plus de 170 pour la Bretagne et les Pays de la Loire. A la recherche des...