lalanne

11/02/2017 – 07H450 Rennes (Breizh-info.com) – Après avoir cofondé l’Alliance écologiste indépendante avec Jean Marc Governatori en 2009, Francis Lalanne s’engage dans les législatives de 2017 et devient co-président du collectif 100%. 28 mouvements politiques citoyens et écologistes ont en effet décidé d’unir leurs forces au sein du collectif 100%, afin de proposer une alternative citoyenne aux professionnels de la politique.

Pour Francis Lalanne : « Que l’on vote Hamon, Macron, Fillon ou Le Pen, on va se retrouver avec le même Président. Il sera l’instrument du système dominé par l’argent. Arrêtons ces soi-disant alternances politiques qui ne changent rien et surtout n’apportent pas de solutions. Il est grand temps offrir une alternative citoyenne à la politique politicienne. Quand on s’investit en politique, quand on est élu c’est pour servir et non pour se servir. Aujourd’hui, on a le devoir de s’engager. Nous devons être les artisans de notre propre destin, nous battre nous-mêmes pour nous-mêmes. ». 

Nous l’avons interrogé un peu plus en détail sur les raisons de son implication dans le projet :

Breizh-info.com : Pourquoi avoir choisi de devenir co-président du collectif éco -citoyen 100% ?

Francis Lalanne : Comment rester insensible devant tous ces mal être ? Comment ne pas aider un tel collectif ? Je suis heureux et fier de mettre ma notoriété au service d’un tel projet de société.

Breizh-info.com :  Quelles sont les grandes propositions que vos candidats feront à l’occasion des élections législatives ?

Francis Lalanne : Chaque candidat et mouvement s’engagent à intégrer dans leur programme de campagne les priorités suivantes :

  • Moraliser la vie politique – Mettre en place une démocratie renouvelée et participative – Introduire une dose de proportionnelle significative dans les élections nationales et locales
  • Engager la France dans un nouveau modèle de prospérité basé sur le développement d’activités vertueuses d’un point de vue économique, social et environnemental
  • Améliorer le bilan écologique de la France en diminuant l’empreinte de la population – Accélérer la Transition écologique, énergétique et numérique
  • Permettre une véritable décentralisation en donnant une autonomie maximale aux régions et aux collectivités – Œuvrer pour les territoires oubliés, qu’ils soient ruraux ou urbains
  • Mettre en place un véritable contrôle des systèmes bancaires et monétaires
  • Refonder une Europe fédérale et citoyenne
  • Privilégier une diplomatie française forte plutôt que l’interventionnisme militaire – Mettre en place avec les pays démocratiques une coopération décentralisée gagnant-gagnante ambitieuse avec ceux qui sont les plus en difficultés et confrontés à des exodes migratoires importants.
  • Réorienter l’éducation vers l’apprentissage de l’autonomie, de la responsabilité et du vivre ensemble
  • Mettre en place une politique de la santé plutôt que de la maladie – Faire de l’enjeu santé-environnement une priorité nationale
  • Lutter sans concession pour l’égalité femme-homme, en faveur des personnes en situation de handicap, contre toutes les discriminations et injustices, et pour une véritable équité républicaine
  • Mener une politique engagée en faveur de la protection animale

Breizh-info.com : Le rôle d’un artiste est-il de s’engager en politique ?

Francis Lalanne : Oui, et surtout quand la maison brûle.

Breizh-info.com : Que reprochez vous aux politiques actuels ?

Francis Lalanne : Ils ont un défaut de probité, des défauts d’efficacité. Ce sont des constructeurs d’un mal être durable au lieu de contribuer au bien être durable.

Breizh-info.com : Vous avez écrit une chanson intitulé « ouvrir son cœur » à propos de la crise des migrants. N’est-il pas incompatible d’être écologiste et en même temps, d’accepter de tels mouvements de population qui chamboulent les peuples partout sur le globe ?

Francis Lalanne : Le coeur a sa place partout. Lorsqu’il est absent, lorsqu’on ose opposer la misère à la misère, on prépare son propre malheur.

Breizh-info.com : Dans votre collectif, on retrouve plusieurs associations qui défendent la cause animale. Quelles seront vos propositions à ce sujet ? quid de l’abattage industriel ? Et des abattages rituels ?

Francis Lalanne : Nous considérons que tout être vivant a un droit fondamental et universel au respect, pour que nous puissions tous vivre dans un monde harmonieux et sans violence. Voici une partie de nos propositions (les découvrir en intégralité ici) à ce sujet :

  • Modification du Code Civil sur le statut des animaux, en les qualifiant et en les reconnaissant en tant qu’êtres sensibles à l’instar du Code Rural
  • Application effective des textes de lois règlementant la protection animale
  • Suppression de la catégorie « animaux nuisibles »
  • Instituer un service judiciaire et une police spécialisés dans l’application des lois sur le statut de l’animal.
  • Instauration de la Recherche scientifique sans expérimentation animale (cultures cellulaires, toxicogénomique, logiciels informatiques etc) avec arrêt de la vivisection
  • Interdiction de mutiler à vif les animaux (coupe des dents, du bec, castration etc.)
  • Interdiction de l’abattage sans étourdissement préalable, de l’importation de viande issue d’animaux abattus sans étourdissement
  • Abandon des stalles et des élevages en batterie
  • Favoriser les petits élevages en liberté, bio, en plein air, respectueux des besoins des animaux (pisciculture inclue) en vue de supprimer l’élevage industriel et le gaspillage de la surconsommation
  • Généraliser les normes de bien-être animal de l’appellation Bio à tous les autres labels (Label Rouge, labels régionaux, etc.)
  • Interdiction de produire et d’importer du foie gras
  • Promotion du végétarisme et du végétalisme comme modèles alimentaires respectant l’animal, l’environnement, les pays du tiers-monde (souvent exportateurs de végétaux pour nourrir le « bétail » des pays riches). Sortir de l’idée reçue de la nécessité de manger de la viande pour être en bonne santé.
  • Favoriser la production locale afin de réduire les trajets
  • Abolition de la corrida et des combats de coqs sur tout le territoire
  • Instauration d’une retraite des animaux en fin de leur utilisation commerciale afin de leur éviter l’euthanasie systématique (hippisme, courses de chevaux, de chiens…)
  • Interdiction de propagande des lobbies (chasse, professionnels de la viande etc.) dans les écoles et les universités
  • Suppression de toutes subventions publiques pour la chasse et la pêche
  • Chasse interdite le mercredi et le dimanche
  • Abolition de la chasse à courre
  • Interdiction du déterrage et piégeage
  • Développement de l’aide financière aux refuges (pour animaux de compagnie, de ferme etc.à
  • Suppression de l’euthanasie libératoire
  • Stérilisation obligatoire comme l’identification d’ailleurs
  • Interdiction aux particuliers de la reproduction
  • Conventions entre les mairies et les associations dans la gestion de l’animal en ville
  • Développement des moyens alternatifs non-violents pour réguler les espèces proliférantes (rongeurs, lapins, oiseaux des villes etc.)

Certaines de ces mesures de Conscience impliqueraient bien sûr accompagnement et aides de l’Etat, afin de faciliter la reconversion professionnelle de beaucoup d’entreprises. Mais l’altruisme n’a qu’un prix, celui de la volonté. Volonté politique, et de chacun d’entre nous. Lorsque nous serons conscients, nous cesserons de torturer l’animal.

Breizh-info.com : Avez vous pour projet de tenir des meetings, et notamment en Bretagne ?

Francis Lalanne : J’irai partout en France. 100% a vocation à devenir le premier parti politique français en juin 2017. La seule condition est de le faire connaitre.

Que répondez vous à ceux qui se moquent de votre excentricité ?

Francis Lalanne : Ils réagissent avec leurs blessures, je suis désolé pour eux.

Est-ce que ces moqueries sont parfois dures à vivre ?

Francis Lalanne : Beaucoup de citoyens de notre pays vivent des situations bien plus désagréables.

Breizh-info.com : Vous êtes très attaché à la Corse, région à forte identité. Et si l’on vous parle de Bretagne, qu’est ce qui vous vient à l’esprit ?

Francis Lalanne : 100% est allié au Parti Breton ; les qualités humaines de cette population sont admirables.

Propos recueillis par Yann Vallerie

Le collectif 100% investira ses 577 candidats lors d’une réunion qui se tiendra à Paris ce samedi 11 février 2017 à 11H place de la Bourse. Seront présents les co-présidents de 100% (dont Francis Lalanne) et les représentants de chaque mouvement. Jean Lassalle, candidat à la présidence de la République et soutien de 100% prendra également la parole.

Les Mouvements 100% :

100% Citoyen – Alliance écologiste indépendante – Alternative Démocrate – Cap Démocratie – Collectif Force Citoyenne – Convergence Citoyenne – Démocratie21 – Forces du Vivant – La France a des Ellles – France Unie – Une France Unie Diverse et Solidaire (UDS) – Front Vert – Génération Végétale – Hexagone – Libres et Indépendants – LPHA – Mouvement d ‘Action pour la Santé – Mouvement Représentatif de la Société Civile (MRSC) – Paris Citoyen – Le Parti Citoyen pour les Animaux – Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et l’Ethique (PACTE) – Parti Breton – Parti Lorrain – 57 Le Parti des Mosellans – Parti Politique des Citoyens Républicains (PPCR) – Parti pour la Santé – Rassemblement Eco-Citoyen – Réinventons la France

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

5 Commentaires

  1. il les nomme tous sauf :
    François Asselineau -https://www.upr.fr/analyses

    quant à l’europe – il veut dire l » union européenne – NON merci
    pour le reste je suis en grande majorité d’accord avec JM Governatori

    en tout cas avec Lalanne le coiffeur de « hollande » sera au chomage

  2. Il semble sincère mais certaines de ses réponses sont à-côté de la plaque. Ceci étant dit, des mesures réellement écologiques pour favoriser l’agriculture bio, les énergies renouvelables, pour inciter les gens à moins gaspiller et à consommer de façon responsable se font de plus en plus en plus pressantes. Il y a feu à la maison comme il dit.

    On se demande toutefois ce que vient faire le Parti Breton dans ce collectif avec sa ligne libérale de centre-droit et son électorat de petits patrons et de cadres du privé.

Comments are closed.